Projet devenir frontalier

Bonjour tous le monde

Je me présente j’ai 20 ans et je suis mécanicien automobile chez Porsche a Monaco et je touche actuellement 1600 E par mois .Je souhaite devenir frontalier franco-suisse du côté de Genève et plein de question me trotte dans la tête…

Tout d’abord j’ai trouve le salaire minimum fixer par la convention tu travail : 4500 chf je pense que c’est le salaire brut puisque rien n’est précisé. Ma question est la suivant cela représente quelle salaire net en euro pour un célibataire ? Et il vrai que les frontaliers payent des impôts est du coté suisse et du côté français? j’aimerais aussi avoir des conseils pour mon projet de la pars de gens qui vivent actuellement cette expérience.
le secteur Automobile recrute ? Toute les critiques sont bonnes a prendre et j’attend vos conseil :slight_smile:
Merci de vos réponses !!!

1 J'aime

Je vous invite à regarder dans la bonne catégorie « travailler en suisse » parceque vous trouverez plein d’infos sur les questions que vous posez qui ont déjà été traitées une bonne dizaine de fois.

Pour faire simple, tout dépendra de votre canton pour l’imposition.
On ne paye pas d’impôts en Suisse et en France, (en tout cas pas sur les revenus salariés).
Et disons que pour un célibataire de moins de 30 ans, avec 4’500 CHF mensuel il devrait vous rester env. 3’400 € net d’impôts (donc impôt sur le revenu déjà payé) part mois.

3’400 nets, et assurance maladie à déduire. Soit environ 3’000. Exact ?

S’il choisit LAMal oui, soit un peu moins de 2 fois son salaire à Monaco s’il est embauché à ce salaire là.

pile le prix d’une vidange !!
trouvez d’abord un boulot, et ensuite vous verrez l’administratif (qui n’a rien de compliqué). le + difficile c’est le job.

Merci de tes réponses Pierre je suis nouveau sur le forum et il y a tellement de sujet que je n’ai pas tous vue donc je vais mieux chercher .
C’est quoi Lamal ? C’est la fameuse assurance ? j’ai le choix entre plusieurs ?

Et oui et encore la tu as juste la vidange … Et considère que je suis pas trop mal payé …

Bonjour Aurel et Bienvenu!

Comme évoqué plus haut, ne t’inquiètes pas pour les impôts Fraco-suisses puisqu’il n’est pas possible d’être doublement impose. En ce sens, tu paies tes impôts par prélèvement direct « à la source » (si tu travailles sur Genève), et pour la declaration en France, tu declares ton revenue mais tu déduis exactement le meme montant ==> donc généralement tu ne paies rien en France.
Pour info, le montant des charges salariales et impôts en Suisse est généralement nettement moins élevé qu’en France.
Par contre, les cotisations pour l’assurance santé sont élevées. Et tu dois effectuer un choix lors de ton premier job en Suisse. Donc attention à bien regarder si tu choisis entre la LAMAL (l’assurance MALadie Suisse) et la CMU (Sécu basique en France) en function de ton statut (célibataire, marié, avec enfants, etc…).
Un calcul est à bien realiser au début pour choisir.

impossible de comparer, l’un est forfaitaire, l’autre est proportionnel.
Si quelqu’un a choisi la CMU car salaire faible, une année elle vient son ancien appartement, hop 40 000 € de plus value (sur 15 ans c’est pas rare), et zou 3200€ de plus dans la poche de la CMU, ça vous change un comparatif…

Donc si j’ai bien compris la cmu varie en fonction de nos revenue et LAMAL ne varie jamais c’est sa ?

1 J'aime

exact, et j’ajouterai même :

La CMU varie en fonction de TOUS vos revenus (salaires + placements + investissements), ET en fonction du taux de change, et la LAMAL ne varie pas car forfaitaire.

Ok est sinon au niveau du CV il y a des différence par apport au CV français ?

oui pas mal, sur le fond, sur la forme, des articles en traitent beaucoup plus en détail sur le site rattaché a ce forum.

un site ? vous avez un lien ?

VoilĂ  le site dont parle jpm: http://frontalier.moncoachfinance.com/

1 J'aime

Avec la CMU, vous aurez la joie d’avoir à faire avec l’URSSAF, autrement plus tàtillonne qu’un assureur Suisse … qui vous enverra sans arrêt des menaces, comme si vous étiez un délinquant en puissance …façon RSI

Lisez déjà les détails des nombreuses règles ici , nul n’étant sensé les ignorer

PS: cette case spéciale dédiée aux frontaliers Suisse uniquement représente bien un nouveau régime spécial, SAUF qu’il s’agit d’un Régime Spécial spécialement spolliateur, car bien moins favorable que le régime général

https://www.urssaf.fr/portail/home/espaces-dedies/le-frontalier-en-suisse.html

Menaces lors de vos déclarations

Important

Si vous ne communiquez pas vos revenus à votre CNTFS, la cotisation maladie sera calculée sur une base forfaitaire (taxation d’office). Le montant de cette base forfaitaire est égal à 193 080 € pour 2016, soit 5 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale.

DĂ©claration tardive, +10% sur les revenus

Si vous déclarez ultérieurement vos revenus, un nouveau calcul de votre cotisation sera effectué sur la base de vos revenus déclarés mais une majoration de 10 % sera appliquée à cette base pour retard de déclaration de revenus.

Menaces lors des paiements de cotisations.

Ceux qui ont attendu 1 an avant de payer Helsana en rient encore …vous avez déjà vu Helsana vous envoyer un Huissier ?

Les majorations de retard vous seront appliquées si vous ne réglez pas les cotisations à la date d’échéance. Le montant de ces majorations est fixé à :
5 % du montant de la cotisation non versée à la date limite d’exigibilité,
0,4 % du montant due par mois ou fraction de mois écoulé depuis cette date d’exigibilité.

Le petit bricolage de la CMU Frontalier Suisse en fait destiné à l’origine aux riches rentiers résidents en France …on est tout de suite dans l’ambiance « salauds de riches » …

Le frontalier étant sans salaire en France, ( pas de revenus d’activité )mais avec une grosse rente sur le capital ( une rente de situation ? Car salarié en Suisse ?)

Personnes redevables de la cotisation maladie subsidiaire de … 8%

Sont redevables d’une cotisation annuelle, les personnes :

qui ne perçoivent pas de revenus d’activité ou dont les revenus tirés d’activités professionnelles exercées en France sont inférieurs à 10 % du plafond de la Sécurité sociale (Pass) ;

et dont les revenus du capital sont supérieurs à un 25 % du Pass éventuellement majorés des moyens d’existence et éléments de train de vie (les modalités d’évaluation doivent être fixées par un décret à paraitre).

https://www.urssaf.fr/portail/home/espaces-dedies/beneficiaires-de-la-puma-et-de-l/de-la-cmu-de-base-a-la-puma.html

Dans combien de temps les éléments du train de vie des frontaliers seront ils pris en compte dans le calcul de la cotisation ? :sunglasses:

Voyez, y a pas que la CSG qui vous pends au nez …