Frontalier suisse ET auto-entrepreneur

bonjour a tous

je vous lis depuis quelques temps, et suite a diverses recherches, je n’ai pas trouvé de réponse a mes questions:
avant tout, ma situation: je suis francais résident en france et travaillant en suisse.
je souhaite, parallèlement, ouvrir un petit commerce (probablement en auto-entrepreneur) pour la confection et la vente d’articles en cuir.

j’aimerai savoir si cela est toujours possible malgré les discussions sur le cumul des emplois france-suisse, sachant que mon employeur n’a rien communiqué sur le sujet, et que mon activité n’aura rien a voir avec mon job.
en créant cette entreprise, serais je obligatoirement affilié a la sécu, et pourrais donc ne plus etre affilier a la CMU?
enfin, mes revenus suisse seront ils imposés sur cette activité?

j’ai contacté l’URSAFF, mais impossible d’avoir une personne compétente pour obtenir des réponses claires.

d’avance merci pour votre aide

cordialement

oui c’est classique. si votre magasin est en France, alors oui vous allez cotiser en France, et vous allez rentrer dans la problematique que vous indiquez.

c’est malheureux mais le « système » vous incite a ne pas entreprendre…un comble !

merci pour votre retour

qu’est ce que cela implique? une imposition des revenus de cette activité mais avec en plus, mes revenus suisse dans ce calcul (et donc de grande chance de dépasser le seuil d’AE?)

et pour la couverture santé? quel serait l’impact?

oui et votre employeur aura l’urssaf au cul… il risque de PAS DU TOUT aprecier…

c’est pire que ca,
l’imposition de vos revenu => oui
pour la couverture santé en tant qu’auto entrepreneur c’est le RSI, ce qui est encore pire que la CMU…

et cerise sur le gateau votre employeur suisse qui n’a RIEN demandé va devoir payer l’urssaf pour votre emploi en suisse…

donc le jour ou ca lui tombera dessus, soit il vous licencie
soit il vous dira que c’est votre faute et que c’est pris sur votre salaire (mais je pense que juridiquement il n’a pas le droit)
donc le plus simple pour lui c’est de vous viré… ou de vous condraindre a arreter immediatement votre activité en france…

de plus avec votre choix de créer du travail en france, comme c’est votre employeur qui se retrouvera « baisé » bah il y a de forte chance qu’il refuse d’embaucher des francais par la suite…

si vous voullez entreprendre, faites le en suisse… ou ailleurs, mais PAS en france

Le plus « compétent » sont surement: http://www.cleiss.fr/

Bonjour,

Est-ce possible de conserver son auto-entreprise tout en étant salarié en Suisse (et frontalier) ? J’ai cru lire, sur ce forum ou ailleurs, que cela pouvait poser problème dans certaines conditions (mais j’arrive plus à retrouver le topic en question).

J’ai une activité de freelance dans l’informatique et je cotise à l’URSSAF. Pour l’assurance maladie, je cotiserais à LaMal.

si vous toucher ne serais ce qu’un euro de la france, votre employeur suisse devra s’acquiter des charges Francaises, autant dire qu’il vous mettra bien vite a la porte … a moins que cela ai changé recement…

C’est un peu plus qu’un euro puisqu’il faut que ça représente au moins 25% de vos revenus pour que vous basculiez sur l’imposition « à la française ».

Merci beaucoup pour vos réponses. Mais je ne suis pas sur de tout comprendre… :confused:

[quote=« alain68, post:8, topic:1631, full:true »]
si vous toucher ne serais ce qu’un euro de la france, votre employeur suisse devra s’acquiter des charges Francaises,[/quote]

Je ne toucherai rien de la France, au contraire je reverse une partie de mon CA à l’URSAAF (charges sociales et fiscales). Non ?

Donc si à l’année je touche 100K€ (salaire suisse + revenus de mon activité d’auto-entrepreneur), mais que mes revenus d’auto-entrepreneur sont inférieurs à 25K€ ça passe ?

Est-ce qu’il existe un texte de loi, un document, etc. qui parle de ça quelque part ?

Bonjour,

Je me permet de relancer ce topic.

Je viens de prendre connaissance des articles suivant qui apportent un complément d’information :

http://frontalier.moncoachfinance.com/2015/12/pret-les-travailleurs-frontaliers-bientot-sur-la-sellette-11303.html
http://www.lemessager.fr/genevois/cotisations-sociales-les-frontaliers-attendent-d-y-voir-ia928b0n162527
estrepublicain.fr/actualite/2016/05/11/cumul-emploi-chomage-retour-en-grace-des-frontaliers

Le Groupement frontalier européen, qui défend les intérêts de quelque 40.000 adhérents, a obtenu un moratoire permettant de suspendre toutes les actions de l’Urssaf auprès des employeurs suisses pour le paiement de cotisations sociales de leurs salariés frontaliers.

Ce moratoire n’est appliqué pour pour les frontaliers qui percevaient des indemnités chômage de Pôle emploi. Ce n’est donc toujours pas le cas pour les personnes exerçant une activité en française et en suisse.

Cette règle des 25 % concerne les revenus ou le temps de travail passé ?

Bonjour, en tant qu’ancien indépendant je m’interroge beaucoup à ce sujet … je dois effectuer de la facturation pour certaines prestations mais n’ose pas risquer mon emploi sur genève, si jamais l’urssaf viendrait réclamer des cotisations à mon employeur, ce qui serait très mal vu … et pour quels montants ?

En plus des cotisations ordinaires, cela me semble aberrant …

Je préfère attendre avoir des retours sur cette règle des 25%, quitte à ne rien facturer, avant d’envisager quoique ce soit …

Merci pour vos lumières :wink:

infos officielles…

http://web.cpam-haute-savoie.fr/bienvenue-site-de-cpam/assures/guide-du-frontalier/

Comment dois-je m’affilier ?

La législation applicable est celle du lieu où l’activité salariée est exercée. L’ensemble des cotisations doivent être versées dans le pays du lieu d’exercice de l’activité salariée et ce quel que soit son volume.

Exemple : Un auto-entrepreneur en France prend un emploi en Suisse, en applciation des dispositions de l’article 13-3 du règlement UE 883/04.
Les cotisations doivent être versées pour l’ensemble de l’activité en Suisse.

La règle des 25% ne s’applique qu’au double salariés ou chomeurs ( vu que le chomeur est employé de P.E. :sunglasses: )

1 J'aime

Hello, merci pour ta réponse, mais du coup … conserver son status en France … contacter je ne sais qui en suisse … dire adieu à l’Urssaf … continuer de facturer en euros ?? Je suis certain qu’il y a un piège …

Vous devez être salarié en Suisse.

Pour les cotisations en Suisse, contactez votre caisse de compensation, pour voir ce qu’ils en pensent.

S’ils prennent vos cotisations pour l’activité d’ indépendant en France, faites vous radier de l’URSSAF en faisant référence aux textes cités plus haut,

Bonjour,

Est-il possible d’être salarié en Suisse et de monter une Entreprise Individuelle en Suisse?

Hadrien

Comme dit plus haut, malheureusement cela nous pousse à ne pas entreprendre. J’ai bien vite abandonner moi-même…

D’après ce que j’ai lu oui, il suffit de faire une domiciliation postale auprès d’une fiduciaire… et de s’affilier à l’AVS.

Bonjour,

je suis frontalier à 70% avec un permis G, je viens de terminer un contrat de 8 mois avec une société genevoise.
J’aimerai savoir :

  1. Ou est-ce que je peux m’inscrire au chaumage ? en France ou en Suisse ?
  2. Si je m’inscrit au chaumage, est-ce que je ouvrir un société en suisse pour facturer aux clients france.
    Je précise je suis informaticien.
    Merci par avance pour vos réponses.