Acheter en Suisse?

Bonjour à tous

Nous nous posons la question de chercher un logement à acheter en Suisse (Canton de Genève ou Vaud) pour y déménager et y habiter (couple PACSé). C’est juste une réflexion pour le moment, nous n’avons pas encore approfondi le sujet en détail.
Bien sûr, nous savons que les biens sont plus chers et qu’il faut min 20% d’apport, ce qui nous limite fortement (1 seul salaire Suisse dans le couple).
Cependant, à long terme je pense que c’est intéressant financièrement et pour assurer notre employabilité.
Avez-vous des retours d’expérience de frontaliers ayant franchi le pas ?
Merci !

Bonjour Sandrine,

Nous étions aussi comme vous frontalier a Genève et nous avons acheté en Suisse.

Je veux bien vous faire partager notre expérience (très positive, beaucoup moins d’impôts, meilleur qualité de vie, meilleur employabilité, meilleures alloc chômage, meilleur transports publics…). Je vous ai écrit un message en privé.

3 J'aimes

Merci beaucoup rainbow !

S’il y a d’autres personnes qui veulent témoigner, partager conseils, avantages/inconvénients, je suis preneuse :slight_smile:

Bonjour par curiosité quel est l’intérêt d’acheter plus en suisse qu’en france ? moins d’impôts par la suite ?

Il n’y a pas que les impôts, il s’agit d’un investissement sur l’avenir… Employabilité, économie plus stable, qualité de vie, intégration… C’est un choix de vie global, il faut calculer et évaluer les avantages inconvénients.
Une vision à plus long terme et pas à court terme en ne regardant que le salaire du mois prochain, qui peut s’arrêter du jour au lendemain !

Je vais voir quelle est ma capacité de financement et ce qui est possible !

Bonjour Rainbow,
Je me permets de faire suite à la question de Sandrine et je voudrais bien avoir votre avis sur ce type d’investissement.
Bien cordialement

Bonjour, j’ai franchi le pas après 13 ans de vie frontalière : location d’une maison pendant deux ans et demi puis achat en Suisse. Aucun regret !
Cordialement

Merci pour vos réponses !
Nous avons fait une offre sur un bien mais qui a été refusée car pas encore de permis B…
Nous pensons donc louer dans un premier temps et continuer nos recherches et persévérer…!

Bonjour,
Faut-il nécessairement un permis B pour pouvoir acheter en Suisse, ou est-ce que certain vendeurs acceptent les permis G ?

Cordialement
Coralie

Pour Genève
https://notaires-geneve.ch/fr/activites-immobilier-je-suis-etranger
Mais apparemment c’est valable pour toute la Suisse
J’avais lu un jour, pour le canton de Genève, qu’avec un permis G, il était possible d’acheter dans la ville où on travaille uniquement, pas dans d’autres communes du canton. Il fallait devenir résident pour aller dans une autre commune
Je n’ai plus le lien par contre

Un permis G étant un permis de TRAVAIL et non un permis de SEJOUR, il est donc nécessaire d’avoir un permis B (pour avoir le droit de résider et donc d’acheter une résidence principale). Sinon il semblerait que ce soit (im)possible via une autorisation du canton qui se donne au compte gouttes (d’après notaire).

Sinon je crois qu’il y a possibilité d’acheter une résidence secondaire en tant que frontalier permis G mais je ne connais pas les démarches (et quel intérêt ?).

Je déménage donc pour ma part en Suisse en location pour pouvoir ensuite acheter je l’espère !

Merci beaucoup pour votre réponse.
Nous sommes actuellement propriétaire en France, c’est pour cela que nous aurions voulu éviter de payer un loyer en Suisse afin de pouvoir s’y installer. L’idée serait de revendre notre bien en France (sans cela nous ne pouvons pas fournir les 25% d’apport requis) avant de pouvoir s’installer en Suisse (en résidence principale). Cela m’embête de passer par la case location… mais nous n’avons pas trop d’options il semblerait.

Le canton de Vaud est plus souple que le canton de Genève en la matière car pas de pénurie de logement comme a Genève. Je vous laisse regarder.

Ce n’est pas 25% d’apport Mais 20% d’apport plus frais de notaire a payer.

Bonjour,

Vous avez tout à fait raison quant à l’employabilité, un permis B est bien plus avantageux qu’un permis G.

Vous le savez peut être déjà mais être propriétaire en Suisse engage des dépenses plus élevées qu’en France à court terme.

Bien que l’équivalent suisse de la taxe foncière soit faible, le fait d’habiter dans son logement est imposable au titre du revenu des personnes physiques. La logique est que c’est un avantage comme un autre qui doit être imposé. L’assiette de l’impôt repose sur le loyer qu’on tirerait normalement du bien. Si votre bien devrait se louer normalement 1000 CHF par mois alors ce sont 12 000 CHF qui entreront comme revenu imposable en plus dans votre déclaration d’impôt.

Si vous achetez un appartement, sachez ici aussi que la loi exige que les propriétés par étage (PPE, équivalent suisse de la copropriété) cotisent annuellement sur un compte ouvert au nom de la PPE et destiné à financer des travaux. Cela a l’avantage d’éviter de se retrouver avec des factures de travaux exorbitantes à payer dans un délai réduit.

A long terme cela est beaucoup plus avantageux qu’en France puisque la transmission de patrimoine à des héritiers directs est exonérée d’impôt à Genève et très faible dans le canton de Vaud (entre 1 et 3%).

Je vous suggère de vous renseigner sur des sites dédiés aux propriétaires tel que celui de la fédération romande immobilière :wink:

Salutations

Bonjour à toutes et à tous,
De notre côté, la réflexion est aussi en cours

Les banques en Suisses vous vendent notamment le fait que les mensualités sont mois élevées.

Cependant je bloque sur un point : le sujet du 1er rang non amortissable et qui permet ce que je mentionne juste avant.

En Suisse, un bien à 1’000’000 doit avoir un apport de 20%. Les 80% restant sont partagés en général à 65% pour le 1er rang et à 15% pour le 2eme rang.
Le 2eme rang doit être amorti en 15 ans.
Le 1er rang n’est pas à amortir, seuls des intérêts sont à payer dessus

Ainsi, mis de côte le fait que les mensualités soient moins élevées, j’ai du mal à voir où est l’avantage d’être, à vie, pas propriétaire de 65% du bien, de payer des intérêts énormes sur ces 65%. J’ai pour ma part cette image « d’argent jetée en l’air pour nourrir les banques ».

Mais je me trompe peut-être et demande ainsi une explication volontiers :slight_smile:

A savoir que la réflexion de fait face à celle d’acheter à la frontière de GE…

Merci pour votre retour éclairé :slight_smile:

Belle soirée !

Ceci est faux. On a le choix de l’amortir ou pas le 1ier rang. C’est un choix personnel. Les banquiers vous poussent a ne pas amortir, vous êtes client a vie mais nous on a fait le choix d’amortir notre 1ier rang.

Par contre là, on est en train de regarder pour s’acheter une maison de grand standing toujours sur Suisse et de vendre notre premier bien en Suisse. Et on va plutôt opter pour une stratégie plus Suisse c’est a dire ne rembourser que le 2ième rang. Pourquoi ? Car on a arrêté de fonctionner avec un cerveau Français. Il est beaucoup plus rentable financièrement de rembourser que le 2ième rang et avec l’argent économisé a ne pas rembourser le premier rang on l’utilise soit pour achter un 2ième bien immo qu’on loue (le rendement de location est supérieur au 0.7% d’intérêt du prêt hypothécaire) ou soit on l’investi en bourse car les gains en capitaux boursiers ne sont pay taxés en Suisse (en France au tour de 30% au total). Rendement moyen de la bourse sur les 50 dernières années de 7%. Donc au lieu de rembourser les le premier rang on paye 0.7% de prêt hypothécaire mais on se fait en moyenne 7% en bourse non imposable.
Ce sont des Suisses qui nous ont expliqué ça. On s’enrichit bien plus vite de cete manière qu’en remboursant tout comme en France. Après ça fonctionne plus en Suisse qu’en France car les gains en action ne sont pas taxables en Suisse (France près de 30%) et les les taux d’emprunt sont plus bas en Suisse qu’en France).
Aussi, pas de taxe foncière et pas de taxe d’habitation en Suisse et frais de notaire moins élevé et droit de succession et donation inexistant en Valais, Genève et quasi inexistant sur Vaud (1 a 3% en direct). Y a pas photo il est beaucoup plus intéressant d’être propriétaire en Suisse qu’en France si on a les 20% d’apport. Nous on fait tous les calculs quand on était frontalier et que l’in a décidé d’acheter en Suisse.

Si vous avez d’autres questions Pierre vous pouvez me les poser en messagerie privée.

Bonjour,

Je suis d’accord avec Rainbow c’est un switch culturel à faire !
En tant que « latins » on a plutôt l’habitude d’amortir un bien, pour ne plus payer de crédit à la retraite, mais cela reste une vision je pense restreinte.
D’ici là, avec un crédit au max pour une RP, on reste bloqué à attendre la retraite . En ayant moins d’amortissement et plus de liquidités, cela vous permet d’investir dans de l’actif, qui travaillera « tout seul » par exemple. C’est une vision assez capitaliste avouons-le, mais qui permet de « s’enrichir » chacun à son niveau…

J’ajoute aussi que les frais sont déductibles des impôts (intérêts, frais d’entretien, amortissement indirect…), ce qui n’est pas le cas en France pour une RP en nom propre.

Attention tout de même, il n’y a pas de taxe d’habitation mais il y aune taxe sur la valeur locative ! Et j’ai découvert hier l’IIC (impôt immobilier complémentaire).
Chaque situation est différente donc il faut faire tous ces calculs en incluant votre imposition mais globalement, à la fin c’est normalement plus intéressant, selon ce que vous faites de votre argent.

Je précise que je suis toujours à la recherche d’un bien, et donc toujours en « apprentissage » de mon côté mais convaincue de ce choix :grin:

En tout cas je vous invite à échanger en détail avec plusieurs banquiers et courtiers pour apprendre, comparer, comprendre les subtilités pour vous faire votre avis ! J’ai encore bien évolué depuis mon 1er post sur ce sujet :wink:

En fait, un ami Français qui a une très grande fortune en Suisse, nous expliquait que plus on est riche plus on s’endette car les taux sont historiquement bas. On emprunte de l’argent quasi gratuit (0.7% pour de l’hypothécaire 1ier rang en Suisse) et que l’argent on l’utilise plutôt pour l’investir dans des choses qui offrent des rendements supérieur a 0.7% comme les actions a long terme ou l’immobilier… Ne pas s’endetter est une hérésie avec des taux si bas. Toutes les grandes fortunes dans le monde s’endette pour investir.
En Suisse cela est encore plus vrai car le gain en capital d’action n’est pas taxé.

Oui impôt sur la valeur locative, uniquement sur résidence principale et pour nous on a une opération nulle car la valeur locative est en fait très basse, ça change beaucoup entre les cantons et les communes mais de forte décote sont appliqué par exemple nous on a une décote de 40%. Donc un bien que l’on pourrait théoriquement louer 1900cch par exemple, le fisc ne comptabilise que 1100chf de valeur locative, après on déduit 300-400chf/mois d’intérêts et 600-700chf/mois de frais d’entretien (changement de toiture, changement de chaudière, changement des fenêtres…) et au bout du compte c’est une opération quasi nulle valeur locative -intérêts déductible -frais d’entretien. Donc cette valeur locative ne nous fait pas augmenter nos impôts. Cela est surtout valable quand on a peu remboursé notre hypothèque et que l’on entretien bien notre bien immo.

Hello,

Du coup je rebondis naïvement et en toute transparence sur la conversation et je pose une question peut être triviale : globalement, pour un bien équivalent, reviendra-t-il plus cher en termes de mensualité à la location ou à l’achat (avec mensualité et tous frais cumulés) ?

Autrement dit, tant qu’on ne veut pas les avantages de la propriété (pour faire des travaux comme on veut, …), est-il plus intéressant de rester locataire et d’investir la différence entre mensualité propriétaire et mensualité locataire dans des éléments qui rapportent plus ? Puisqu’au final on n’est jamais vraiment propriétaire à 100%.

Dans la logique si j’ai bien compris (je donne des chiffres volontairement biaisés), on achète une maison, on rembourse une partie on paye 1000 tous les mois - une fois qu’il nous reste juste des intérêt sur le 1er rang, on se retrouve avec une mensualité à 100 par mois et donc du coup on investi les 900 restants et c’est plus rentable c’est ça ? Si j’ai jutse, ok je vois l’intérêt d’être propriétaire en suisse néanmoins :slight_smile:

Merci bonne journée

Exactement. Tu as tout compris.
En plus tu payes moins de frais notaire, pas de taxe d’habitation, pas de taxe foncière et pas de frais de succession/donation. Et cerise sur le gateau avec l’argent économisé en ne remboursant pas le premier rang tu l’investi en bourse sans aucun impôts sur les plus values ou alors tu achètes un bien immo locatif. Sans compter qu’un bien en CHF prend toujours plus de valeur sur le longterme qu’en EUR.

Et a coté de ça tu as tous les avantages de la résidence en Suisse, alloc chômage Suisse, meilleur opportunités professionnels, meilleur qualité de vie, meilleur système éducatif quand on a des enfants, meilleur intégration et télétravail illimité et beaucoup moins de transport…