Quitter la SNCF pour les CFF ; conducteur de train français souhaitant travailler en Suisse

Bonjour,

Actuellement CRML (conducteur de manœuvre et de lignes locales) SNCF en poste à Paris, j’ai pour projet de venir m’installer à la frontière Suisse (coté Français) et de tenter de devenir pilote de locomotive aux CFF.
C’est un projet relativement récent et je précise que je n’ai pas encore postulé en ligne.
Je profite cependant de l’existence de ce forum afin d’éventuellement recueillir quelques conseils ou témoignages ; que ce soit concernant l’emménagement à proximité de la frontière ou du processus de recrutement des CFF.

Merci d’avance

1 J'aime

Attention en suisse les trains sont à l’heure et il n’y a pas de grève.:wink:

Désolé je n’ai pas pu m’en en empêcher :grin:

2 J'aimes

Jura le cheminard va vous répondre :joy::joy::joy:

1 J'aime

Vous pouvez contacter un membre de ce forum, dont le pseudo est « Jura ».
Il a eu la même démarche que vous, je crois.
Par contre je vous conseille d’ignorer les propos de celui qui se nomme « Plouc68300 ».
C’est un pisse-froid défavorablement connu sur ce forum, et qui pollue régulièrement les fils d’nformation publiés ici.
Z.

1 J'aime

Merci pour votre réponse !

Il existe un certain nombre de frontaliers à la conduite des trains qui travaillent principalement a Genève et Lausanne. Il y en a aussi à Bâle, mais principalement des alsaciens car à bâle tout est en allemand.

En dehors de ça, notons quand même que les règles ne sont pas exactement les même en matière d’organisation du travail et que la LDT n’a rien à voir avec les réglements RH de la SNCF.

1 J'aime

Merci beaucoup pour votre réponse.
Je suis bien conscient qu’il existe des différences entre nos boites (et nos pays), mais savez vous si le fait d’être formé par la sncf à la conduite est une chose bien vue par les recruteurs CFF ? (à partir du moment ou l’agent français est correct et ne souhaite pas étaler sa science afin de passer pour le meilleur mais au contraire souhaite s’investir dans l’apprentissage du réglement et des règles de travail en Suisse)

J’ai cru comprendre qu’à La Chaux de Fond les CFF recherchaient des conducteurs ainsi qu’à Neuchâtel, savez vous si il est possible d’habiter en france et travaillant à l’un de ces endroits ?

merci

Oui, j’en connais un qui habite Besançon. Si vous dites que travailler à la Chaux-de-Fonds ne vous pose aucun problème, on vous fera signer à peu près dans les 30 secondes.

Travailler à La Chaux-de-Fonds pose problème ? J’ai cru comprendre que pour certains Genevois et Lausannois c’était un petit peu trop tranquille et perdu mais pour d’autre c’est un endroit sympathique joli et convivial.
Après cette ville à retenue mon attention notamment a cause de sa proximité avec la frontière française,

La Chaux-de-fonds c’est … comme dire. Autour c’est joli. La ville, elle, bof. Elle est a l’unesco au patrimoine technique, donc pour son côté « ville industrielle ». Par ailleurs, c’est le lieu de naissance du Corbusier et - pardonnez-moi - ses réalisations s’inspirent de ce qu’il a vu enfant. Enfin, le seul bâtiment historique de la ville, c’est le crématoire rt ceci n’est pas une blague, il a un indéniable attrait historique.

http://www.chaux-de-fonds.ch/histoire-patrimoine/art-nouveau/a-decouvrir/visites

Mais bref, la Chaux-de-Fonds c’est un peu la même chose que le Nord en france en terme de réputation : accent bizarre, alcool, chômage et pauvreté.

Mais y a plein de trucs sympas pour qui connait.


Ça me fait penser, quitte à venir travailler à la T’chaux et sans attache particulière dans le Doubs français, autant habiter côté suisse. Les loyers son très bon marchéa dans le coin et ça vous évitera la solitude ainsi que les remarques désobligeantes.

1 J'aime

N’envisagez vous pas une reconversion à l’office du tourisme de la Chaux-de-Fonds ? :joy:

En tout cas merci pour ces réponses ! Mais si la ville est très tranquille ça ne me dérange pas du tout, je souhaite à quitter Paris et son agitation donc ça pourrait tout de même me convenir !

Sinon connaissez vous d’autre dépôt ou des français vivant en france viennent travailler ? Je précise que je ne parle pas couramment Allemand, j’ai un niveau scolaire (BAC)

Ho c’est normal, j’ai grandi dans le bas du Canton. Par principe je ne peux pas aimer la T’chaux et ses pauvres qui nous coûtent. :wink:

Non plus sérieusement, les environs sont magnifiques mais la villene casse rien. Par contre, vraiment, il y a de chouettes bistrots et une salle de concert - le bikinitest - qui cartonne. Par ailleurs, si habiter dans la ville m’ennuierais, je n’aurais aucun problème à habiter juste à sa périphérie; c’est petit comme bled hein, en 5mn vous êtes dans les prés et la forêt.

Ah oui, il vous faut des pneus neige. C’est à 1000m d’altitude.

3 J'aimes

Bonjour avez vous réussi à trouver un emploi

n’y a t-il pas encore prescription au bout d’un an???

Bonjour a Tous,

Mon époux et moi-même sommes tous deux cheminots depuis de longues années ( 20 ans chacun) mais nous ne nous retrouvons plus dans l’entreprise d’aujourd’hui, et encore moins dans celle de demain.

Nous sommes à la recherche d’information sur la vie professionnelle et privée la bas.

Mon epoux est mécano. Il a fait du fret et est actuellement aux voyageurs.très idéalement, il veut rester aux voyageurs.

Je suis qualif F, en opérationnel au Fret a LYON. Très idealament, je préfererai le voyageur.

Comment se passe la formation la bas, a quel salaire ??

Merci a tous de vos réponses.

salut lmu
certaines porrront peu-être repondre à partir du moment ou les questions sont précises

c’est où là bas???

ben là bas, c’est aux CFF !! il me semblait que j’etais dans le dossier CFF. Si ce nest pas le cas, je m’en excuse !!

J’imagine, mais je me trompe peut-etre, que les salaires aux CFF sont identiques , a fonction egale, selon la ville dans laquelle on est, non ?

Bonjour.

Premièrement, il n’y a pas que les CFF mais aussi d’autres compagnies, plus petites mais disposant également de concessions. Là-bas ne veut donc pas forcément dire grand chose sur un réseau soumis à une concurrence intégrée.

Deuxièmement, les CFF sont une S.A, de droit public certes mais voilà… si à ma connaissance les fonctions ont une fourchette salariale imposée, ladite fourchette est assez large et négociable/négociée, en tout cas c’est ce que m’en disent ceux qui y sont.

Concernant le reste, je ne suis pas sûr qu’une qualif F signifie quoi que se soit en Suisse.

Par ailleurs, je vous le signal directement, les CFF étant une entreprise fédérale, l’allemand y est obligatoire. Pas comme un bilingue, mais quand même un minimum.

Enfin, je me permets quand même de faire remarquer que les CFF, très officiellement, se sont embarqués dans l’automatisation, ils ne le crient plus sur les toits pour ne pas trop subir de sous-effectif mais l’idée et les projets pour aller vers du Goa4 (autonomisation totale) sont là, avec des perspectives décennales certes.
Mais quand même…

En dehors de ça, les bruits que j’entends disent tous que c’est un bon employeur, avec des salaires dans la moyenne de la branche, soit plus ou moins 5000chf par mois pour de la conduite.

À ma connaissance, Genève et le futur LEX sont le principal secteur de recrutement du moment, attendez-vous néanmoins à ce que vous ne restiez pas forcément aux CFF dans ce secteur, l’idée de créer une société dédiée au RER transfrontalier est forte.