Questions sur les scooters

Bonjour,

J’aurais quelques questions sur les scooters.
En fait, j’avais passé mon BSR quand j’étais au collège (16 ans),
pour pouvoir conduire un petit scooter avant mes 18 ans (sinon c’était possible de les conduire sans permis).

Je croyais encore jusqu’à hier que les scooters et motos, c’était soit, des petits, où le permis voiture suffisait (ou même pas besoin après 18 ans), qui permettent de rouler jusqu’à 90 une fois débridé (et donc pas d’autoroute possible),
soit des éodèles puissants, où il faut le permis moto.

Je viens d’apprendre qu’il existe un intermédiaire avec le permis A1, et des scooters pas trop puissants mais qui vont quand même sur l’autoroute si besoin.
Sauf que je ne comprends pas trop la réglementation, j’ai lu des infos comme quoi il faut passer une formation em France, d’autres qui disent que c’est en Suisse, voir même qu’il n’y a besoin de rien… bref, pas mal de versions différentes.

Mais ce que je retrouve à chaque fois, c’est que peu importe le côté, les scooters se font beaucoup racketer parce que les règles sont assez floues pour beaucoup, et qu’ils en profitent.

Je n’y connais pas grand chose niveau scooters, ni niveau permis (peu importe le côté), j’ai mon permis de conduire B, je vis en france depuis toujours, je travaille en suisse avec un permis G dans le canton de Genève, et je suis français.
J’aimerais prendre un scooter pour aller travailler en évitant simplement les bouchons, et en pouvant me garer facilement (d’ailleurs, en suisse il n’y a pas la notion de parking public gratuit j’ai cru comprendre, mais je vois souvent des rangées de scooters et motos, sans ticket ou quoi, on a le droit de e garer gratuitement en scooter ?)

Si quelqu’un s’y connais un peu sur tout ça, ce serait franchement super, merci beaucoup ^^

Pour obtenir une réponse claire nette et précise, il suffit de passer au poste de police genevois le plus proche de votre lieu de travail et de poser la question.
Vous obtiendrez une réponse basée sur le droit Suisse délivrée par des officiers de Police Suisse (ou mieu au Groupe Transport et environnement de Genève ).

Avez vous déjà entrepris cela?

(La réponse sera simplement: il faut un Permis 125 pour être autorisé à rouler en suisse (et non pas une simple formation, mais bien le permis)

La bonne version est celle de celui qui risque de vous mettre un PV en Suisse.

(Idem pour les emplacement autorisés pour le stationnement.)

Effectivement, j’avais pas pensé à demander à la police suisse, je vais voir ça avec eux.

Merci pour le lien, j’ai encore un permis rose, mais je n’ai pas le +125.
Par contre, si je passe ce permis spécial 125, il faut le passer en Suisse je pense non ? Et ce sera valable en France aussi ? L’idée étant d’aller travailler avec, il me faut quelque chose de valable partout.

Il faut le passer en France (j’ai bien dit le permis, pas la simple formation) et il sera valable en Suisse.

ah ok, je savais pas qu’il y avait un permis ET une formation qui existaient, ok merci beaucoup

Le problème est souvent lié à la formation 125cm2 qui est liée au permis auto (seule la catégorie B est mentionnée sur le permis de conduire). Cette formation est en effet une merderie franco-française qui n’est pas valable à l’étranger, surtout pas en Suisse.

Il faut que la catégorie AM ou A1 soit inscrite sur le permis. Par ailleurs, avec le permis AM, la mention 45km/h doit être indiquée sur la carte grise du véhicule conduit.

Autrement il y a l’option du vélo électrique (éventuellement 45kmh selon la distance à parcourir). Pas de problème de permis, moins coûteux à long terme, un peu de sport quotidien et on évite de contribuer à la jungle motorisée qu’est Genève. J’ai fait le pas (avant je venais bosser en moto), et c’est franchement appréciable. En heure de pointe, le 2-roues motorisé permet effectivement de gagner de nombreuses minutes mais à quel prix niveau sécurité… À vélo dans Genève, tu as quand même pas mal de voies dédiées, la voie verte, etc…