Question retraite

Hello tout le monde,
même si je ne suis pas encore à l’age de la retraite, je me pose quand même quelques questions.

En effet depuis que je bosse en suisse, je reçois chaque année une feuille qui me dit ce que j’aurai droit si je pars en retraite a 58/59/60/61/62 et 63 ans

Sur cette même feuille est précisé combien toucherai madame si je venais a mourir

j’ai donc plusieurs petites question :

Le montant sur cette feuille c’est uniquement le pilier 2 (chose que je pense) ? ou le pilier 1 est inclus ?

La feuille ne précise pas le nombre d’années qu’il faut cotisé pour que madame touche la retraite en cas de mort (chose que je ne souhaite pas, mais j’aime connaitre tous les scénarios)
ni si c’est uniquement pour elle le jour de SA retraite ? Ou alors toucherai t’elle cette somme a partir de ma mort (putin c’est glauque… ) ?

Y-a t’il un minimum d’année de cotisation ? Car la ça me semble un peu « gros »
genre j’ai cotisé deja dans les 13 000 CHF et il est dit que madame aurai dans les 1900 CHF…
si je meurt demain, ce sera extrêmement négatif pour la caisse de retraite suisse, car en 1 an ma femme aurai plus que ce que j’ai cotisé.

Bref avant d’emmerdé les RH avec ce genre de questions (assez glauque ^^ ) , je me suis dit que peut etre quelqu’un du forum a des réponses

Les chiffres mirobolants, c’est dans l’hypothèse où tu cotisé jusqu’à l’âge de la retraite Suisse (65), mais peu y arrivent…si tu n’y arrives pas, cad si tu travailles pas en suisse quand tu demande la rente, seule une sortie en capital est possible. Mais bon, vu les taux de conversion …ça change pas grand chose, tu organises ta rente toi même par un virement mensuel pris sur le capital avec ton taux de conversion perso…suivant ton estimation de ta durée de vie …

Le taux de conversion LPP s’élève actuellement à 6,8 % à l’âge de 65 ans pour les hommes et les femmes. Un avoir de vieillesse LPP de 100 000 francs donne une rente de vieillesse de 6800 francs par an (= 100 000 x 0,068). En cas de décès du bénéficiaire de la rente de vieillesse, le conjoint survivant perçoit une rente de veuf/de veuve correspondant à 60% de la rente de vieil-lesse, c’est-à-dire une rente de 4080 francs (= 6800x0,6).

Ça C’est que le 2eme pilier

Pour le 1er pilier, c’est à peu près 50 CHF mensuel par année cotisée, si départ à 65 ans. Si départ avant, décote de 15% par année, départ possible à 63 ans. Les frontaliers peuvent pas combler les périodes manquantes, à la différence des Suisses.

Bref les calculs sont quand même assez simples …

Donc si ta femme 1900 annuels ?

Vu que t’as cotisé que 13 000 c’est plausible annuel

(1900/0.6)/0.068

Capital estimé si tu cotise pareil jusqu’à 65 ans 45 600

Ça colle ?

Là j’ai eu peur !
J’ai cru que tu craignais de rentrer chez toi le soir, de peur de te faire zigouiller !

Trève de plaisanterie, Danna a tout juste, et si tu as des doutes, n’hésite pas.

Je ne connaissais pas cette formule, mais effectivement, en faisant le calcul je tombe sur le chiffre que j’avais.

le papier que j’ai recu parle de somme mensuelle et c’est justement ca que je capte pas…
car si effectivement elle a droit a 1900 par mois, vu la somme actuemment mis de coté, je vois comment cela est possible :confused:

a moins que cette pension ne lui ai que versé a l’age de la retraite (si elle meurt pas avant… wow je suis d’un glauque aujourd’hui) … auquel cas je comprend mieux

Oui, Danna25 merci beaucoup pour les explications,
.

  1. En effet, triste, je suis parti à 64 ans et il me reste 1 année à subsister , un frontalier ne pouvant pas combler cette année manquante…au niveau de l 'AVS… Là, où ça se complique, c 'est que malgré tout,
    j 'ai cotisé durant 46 ans alors que 44ans sont requis…
    .
  2. Le taux de conversion au niveau de ma prévoyance professionelle ( Caisse de pension entreprise.) baisse lentement mais sûrement. A 64 ans, j 'ai eu un bon compromis, en partant…
    ( un collègue à moi de 54 ans, touchera 10% de moins au niveau de sa pension …)
    .
    => quelle serait la raison principale de ce taux de conversion en chute libre ? L’ espérance grandissante de la vie ??? (Hommes 81 ans et femmes 85 ans…)

Hello.
Moi j’ai justement appelé la PAX (ma caisse de PP) pour ce même genre de question.
On m’a répondu que si je meurs demain (36 ans, 3 ans en Suisse), c’est bien la comme indiqué sur le plan de prévoyance qui est versée a ma conjointe (> 22’000 CHF par an) et à mes enfants (7’400 CHF chacun). Cela fait bcp plus que ce que j’ai cotisé en 3 ans, mais c’est le principe de l’assurance. Il y a plus de morts après liquidation des droits a la retraite qu’avant. C’est donc un cas ou l’assureur est perdant.

Que qqn me corrige si je me trompe.

ok cela me rassure car je sais que si jamais le destint me joue un tour ils seront a l’abris du besoin…
Bon accessoirement je dois rester méfiant ^^

Si je meurs :confused:
1: l’assurance de la maison remboursera cette dernière = plus de detes…
2: Elle toucherai dans les 1900CHF/mois et les enfants (qui n’ont pas l’age de toucher de l’argent ^^) aussi dans les 600CHf/mois chacun
3: 1524€ d’amariz pour les frais d’obseque (meme ca elle n’aurai pas a payer ^^ )

donc un peu plus de 3000CHF/mois sans travailer et en etant propriétaire… pas mal ^^

alors que si demain elle m’aime plus et decide de divorce… bah la dette sera divisé par deux… il faudra vendre la maison, mais comme le pret est en CHF pas sur que la maison couvre le cout du credit…
et elle aurai forcement beaucoup moins de pension ^^

bref finacierement c’est plus interessant que j’ai un « accident » plutot que de me quitter …
donc méfiance lol

2 J'aimes

En cas de décès, la somme n’est pas calculée en fonction de ce qui a DÉJÀ été cotisé, mais sur le montant théoriquement cotisé à l’âge de la Retraite.
Concernant les enfants, leur âge actuel n’a pas d’importance. Par contre cette somme ne leur est pas dûe à vie, mais uniquement jusqu’à la date de tes 65 ans.

Moi j’ai laissé le flingue mais j’ai planqué les cartouches…

Alain74: j’avais bon donc ?

Oui oui, tout bon aussi.

Au moment de la retraite, on peut demander à toucher une partie du second pilier sous forme de capital, l’autre partie restante étant versée automatiquement sous forme de rente. Travaillant dans la chimie, mon employeur m’a indiqué qu’on pouvait bénéficier au maximum de 20% sous forme de capital.

J’ai une question : prenons l’exemple des 100 000 CHF d’avoir LPP ; si je choisis l’option 20% sous forme de capital, je toucherais 20 % de 100 000 CHF (soit 20 000 CHF) à placer sur un compte et à gérer moi même, et les 80 000 CHF restant seraient distribués sous forme de rente annuelle selon le calcul 80 000 x 0.068 (c’est à dire 5440 CHF/ an). C’est bien ça ?

Pour « défiscaliser », je fais en effet un versement volontaire sur mon LPP chaque année, et je comptais en quelque sorte un jour récupérer cet argent par le biais des 20 % sous forme de capital. Les versements volontaires LPP sont en effet déductibles de la somme à déclarer au niveau de l’impot sur le revenu, dans la mesure ou ils ne dépassent pas l’équivalent de 12 trimestres de cotisation selon le système français, et sous conditions (années non cotisées dans le cadre d’études, chômage …)

Merci pour votre réponse.
C’est vrai que c’est loin tout ça, mais quand on sait où on va on peut choisir son chemin.

1 J'aime

Mon commentaire va vous sembler naïf mais j’avoue ne pas connaître grand chose à ce système de retraite.

Ce chiffre de 50€/mois implique que tout le monde reçoit la même chose et ce, quel que soit le montant cotisé. Ça semble bizarre, non?
Ou alors La différence se fait seulement sur le 2eme pilier?

Le maximum du premier pilier est facile a atteindre. Il faudrait etre sous payer ou etre a temps partiel pour ne pas l’atteindre

C’est exactement ça.

C’est aussi exact. :wink:

Si tu as le nombre d’années il me semble.

En fait le 1er pilier dépend du salaire, mais pour ne pas avoir droit a son maximum (en aillant cotisé ce qu’il faut) il faut avoir très mal gagné sa vie

Effectivement, il faut avoir cotisé 44ans pour les hommes. Pas évident pour un frontalier!

Un peu long 44ans mais pas vraiment evident