ProblĂšme de langue allemande

Non c’est faux
je ne me plains pas de devoir pratiquer l’allemand
ça me fera une langue en plus.
Je suis bilingue français anglais, et parler allemand est complÚtement étranger pour moi qui suis plus proche des anglophones.
En essayant quelques cours pour dĂ©butants, j’ai surtout eu l’impression que l’allemand est plus lourd que l’anglais
donc pas Ă©vident de s’y mettre et de l’enregistrer


Да.

Le russe est effectivement une usine Ă  gaz du point de vue grammatical. Par contre l’alphabet cyrillique n’est compliquĂ© du tout Ă  apprendre. On se demande juste Ă  quoi servent certaines lettres comme « Й ».

ĐĐœĐ°Ń‚ĐŸĐ»ĐžĐč = Anatoli. Si quelqu’un peut m’expliquer Ă  quoi sert la derniĂšre lettre je suis preneur.

C’est sĂ»r que l’exemple est bien choisi, la France ayant des frontiĂšres avec la Suisse et les USA.
Bon en l’occurrence la frontiĂšre avec les USA s’appelle ocĂ©an atlantique et fait au bas mot 5000km mais quand mĂȘme :stuck_out_tongue:

Il faut faire attention aux mĂ©thodes d’enseignement. Si vous avez un professeur qui par exemple insiste lourdement sur les dĂ©clinaisons, comme cela se fait dans les lycĂ©es en France, alors il faut en changer tout de suite.

Il faut avant tout comprendre et se faire comprendre, en France l’apprentissage de l’allemand se fait Ă  l’envers. Les cours que j’ai suivis en Suisse ont Ă©tĂ© 1000 fois plus efficaces. Enfin je trouve.

2 J'aime

Oui, c’est clair,

l 'anglais est plus facile Ă  apprendre. L ’ Allemand a surtout ses fameuses dĂ©clinaisons nominatif, gĂ©nitif, datif et accusatif puis ses 3 genres de noms masculin, fĂ©minin et neutre
Les noms communs ont une majuscule.
.
L 'anglais se prononce souvent diffĂ©remment que comme c 'est Ă©crit
L 'Allemand est toujours trĂšs logique au niveau de la prononciation, ça se prononce comme cela s 'Ă©crit


Quoi qu 'il en soit, c 'est sûrement un enrichissement d 'apprendre une troisiÚme langue. Cela peut aussi servir.

Si vous aurez une fois affaire aux pays latins d 'amérique du sud , il vous faudra bien apprendre l 'espagnol


Complùtement d’accord
 l’enseignement en France est à l’envers, on a l’impression qu’il va falloir 2 ans minimum pour le parler et se faire comprendre.
En fait, je n’ai jamais ressenti la logique dans le programme français
 et ça ne va pas vite.
Je vais essayer les cours ici.
Mais le plus important important pour moi est d’avoir une premiĂšre expĂ©rience professionnelle ici mĂȘme en tant que rĂ©ceptionniste pour pouvoir m’acclimater Ă  la culture et Ă  la façon de travailler Suisse.
Je suis Ă  la base assistante de direction confirmĂ© et mĂȘme quand j’envoie mon CV avec 12 ans d’expĂ©rience, je suis Ă©videmment pĂ©nalisĂ© avec mes notions d’allemand.
Donc pensez vous que je puisse atteindre le niveau B1 en allemand facilement si je prends des cours intensifs tous les jours ici ?

C’est dur Ă  dire, cela dĂ©pend vraiment des personnes. Certaines personnes assimilent les langues beaucoup plus vite que d’autres. C’est aussi d’autant plus facile quand on est jeune.

Personnellement j’ai obtenu le niveau B2 aprĂšs une annĂ©e de cours, deux heures par semaine, sachant qu’à l’école l’allemand Ă©tait ma premiĂšre langue vivante. Le niveau B2 est largement suffisant pour pouvoir se dĂ©brouiller seul en Allemagne. Pour vous la tĂąche sera certainement plus facile puisque vous habitez en zone germanophone, ce qui n’est pas mon cas.

1 J'aime

Faudra que tu m’expliques dans quel monde tu vis parce qu’en plus de 15 ans Ă  BĂąle et alentours je n’ai jamais vĂ©cu de situation conflictuelle comme tu les dĂ©peins


Messieurs,

tout cela est dans le sub-conscient de nos amis suisses-allemands et date de l’aprùs guerre


=> ils veulent partout et par tous les moyens se dĂ©marquer de leurs « homologues » allemands
du grand voisin
!!! :smile:

C 'est presque maladif
 Leur dialecte joue bien sĂ»r un rĂŽle trĂšs important dans toute l ’ histoire


La encore c 'est bien l’exemple du " Canada Dry
" 
 C 'est un dialecte alĂ©manique mais ce n 'est pas de
l 'allemand classique
 NUANCE.

Cela fait plus de 45 ans que j ’ Ă©tais en Suisse AlĂ©manique
et j 'ai eu largement le temps je m 'en appercevoir
:smile:

Il y a quelques annĂ©es lorsque j’ai eu mon premier cv de dossier de candidature en Français sur mon bureau, j’étais trĂšs Ă©tonnĂ©. Je me suis donc permis de contacter la personne en lui demandant pourquoi il avait Ă©crit le tout en Français.
Lui mĂȘme s’est alors montrĂ© surpris et m’a dit : « La Suisse est un pays oĂč l’on parle Français »

Je pense en effet que nos « mondes » professionnels ne sont pas les mĂȘmes. Mon entourage, c’est plutĂŽt KMU.
Par contre, j’ai plus de 15 ans de prĂ©sence :wink:

Oui, merci,
dur
dur
 ça rejoint en gros ce que j 'ai dĂ©jĂ  dit plus haut
 :smile:

Pourquoi donc ? Tu es le roi de la Suisse ? Tu viens gagner ta vie en Suisse et tu veux que tu sois le Seul a le faire ! Il faut sortir un peu de ton village man !

Reitzherr est un vieux rabougri qui semble avoir loupĂ© pas mal de trains dans sa vie, mais il ne faut pas lui en vouloir, il n’a jamais mordu et il ne dit pas que des conneries.

Le bilinguisme qui existe bel et bien en Alsace est une chance formidable. J’ai bien dit « une chance », et non « une reconnaissance », car en gĂ©nĂ©ral cela ne nĂ©cessite aucun effort particulier de la part d’un individu quand deux langues sont parlĂ©es dans un foyer depuis la naissance.

AprĂšs il ne faut pas se formaliser sur des propos comme ça, apprendre l’allemand n’est pas non plus une sinĂ©cure, et les connaissances de la langue allemande n’appartiennent pas uniquement au roi de l’Alsace Reitzherr qui n’a jamais fait le moindre effort pour apprendre une langue autre que ses langues maternelles.

Quand il parle des langues il me fait toujours rire, on a toujours l’impression qu’il nous reparle de la ligne Maginot (l’efficacitĂ© du « rempart » n’est plus Ă  dĂ©montrer :fearful:). Et faire comme si en Suisse francophone on n’exigeait pas l’allemand pour des postes qualifiĂ©s.

Bonsoir ,
Sur un forum on est vu au travers de nos Ă©crits ! La lecture de son message ne nĂ©cessite pas d’ĂȘtre un expert pour dĂ©duire que l’auteur en est vraiment du genre qui n’a pas quittĂ© son village depuis sa naissance.
Le multilinguisme est un gage d’ouverture d’esprit.
Et puis la langue allemande n’est pas si difficile à apprendre.
Pour toutes les langues Ă©trangĂšres on pourrait appliquer le mĂȘme processus d’apprentissage , et la condition primordiale est la volontĂ© d’apprendre de l’autre et l’ouverture vers les autres.
Les Suisses sont dĂ©mocrates , ils ont plusieurs langues officielles sans se flinguer les uns les autres , enfin c’est tout le contraire de certains qui se croient le centre de monde !
Ciao !

Les digressions etaient amusantes, mais faisaient perdre de l interet au sujet.
Merci de rester dans le topic.

3 J'aime