Problème de langue allemande

Bonjour

J’aimerais savoir comment font les français qui veulent travailler en Suisse allemande comme à Berne…
Je ne parle que français et anglais…et j’ai l’impression que sans l’allemand, impossible de trouver un emploi, les employeurs demandent tous d’être bilingue allemand…
Apparemment la solution serait de postuler vers Fribourg ou Bienne mais le trajet de Berne est assez long en bus…
Merci de vos conseils !

Bonjour,

La réponse est dans la question… L’Allemand est quand même la langue la plus parlée en Suisse (enfin, les dialectes suisses allemands!)

Malheureusement pour vous, soit vous apprenez et maîtrisez, soit vous vous résignez…

Bah les français qui veulent bosser en suisse allemande ils parlent ou apprennent l’allemand…

Sinon ils bossent en grosse boîte genre pharma ou l’allemand n’est pas requis. Mais pour beaucoup beaucoup de job si t’as pas l’allemand t’as aucune chance de trouver, ils se fichent bien de ton anglais et ne feront aucun effort pour te parler français, alors qu’ils le comprennent plutôt bien.

Donc oui hormis viser des zones bilingues, mais même là si t’as pas un allemand minimum c’est compliqué. Mon Ex était bilingue anglaise, elle a dû justifier de l’équivalent niveau B1 en allemand pour un job de Barrista chez Starbucks. Et les clients feront pas l’effort de te parler de manière à ce que tu comprennes.

Bon courage et bon cours :slight_smile:

v’la un filtrage bienvenu, un rempart contre les frontaliers « sauterelles » venus de loin…:sunglasses:

Un frontalier qui apparemment habite Berne Reitzherr ? :joy:

Au sinon c’est quoi l’efficacité de votre « rempart » contre les frontaliers sauterelles venus d’Allemagne et d’Autriche ?

Ce que j’aime bien chez vous c’est que vous ne ratez jamais une occasion de dire une connerie.

4 J'aime

Mouais…
Je interpréter du point de vue inverse: le français qui fait l’effort d’apprendre la langue montre sa motivation ET prouve son intégration dans la société.

Oui donc le mieux en fait pour commencer à avoir une expérience professionnelle serait de travailler vers Fribourg ou Bienne…ou je pourrais pratiquer le français… mais c’est vrai les cours d’allemand sont indispensable…
Mais j’avoue que l’apprendre n’est pas évident…

N’oubliez pas Neuchâtel.

Cela peut très bien se faire en train (un de mes collègues y habite et travaille en banlieue de Berne)

Pour Bienne, le réseau RBS est efficace.

1 J'aime

D’accord… très bonne idée .
C’est bien dommage,si j’avais l’allemand je pourrais rester au centre de Berne et travailler normalement :smirk:
Mais je pense qu’il faut minimum 6 mois pour avoir un niveau B1 confirmé.

Si tu habites Berne, alors pour ton intégration sociale ET professionnelle, je ne vois pas comment tu ne peux pas te mettre à l’allemand.

Je suis un pur frontalier sauterelle, venu de Montpellier. LV1 Anglais. LV2 Espagnol.

C1 Goethe Institut :slight_smile:

3 J'aime

Ces résultats vous ont permis de décrocher un Job. Mais comme souvent dans ce cas, il s’agit du même géant pharmaceutique… (Supposition)
Je suppose aussi que l’Institut Goethe, c’est du Hochdeutsch. Et vous savez ce que les Suisses pensent du Hochdeutsch… (j’ai bien dit les Suisses, pas vos collègues allemands, suédois ou coréens).

Maintenant imaginons que ce géant de la pharma lance son x-ième plan de redressement avec ses wagons de licenciements (ce que bien entendu je ne vous souhaite pas).
Quel Job retrouver si dans les réunions ou autres Workshops on vous dit " Senn alli iiverstande fer’s Schwiizerdütch???"

Je ne suis que rarement d’accord avec le mode d’expression de Reitzherr, mais je dois dire que si on creuse, le fond n’est pas si éloigné de la vérité.

1 J'aime

J’ai suivi des cours d’allemand pendant des années et même en Suisse c’est le Hochdeutsch qui est enseigné. Ceci est vrai pour les frontaliers qui suivent des cours particuliers comme pour les Suisses francophones.

Les Suisses germanophones savent TOUS parler le Hochdeutsch. Donc une société qui va nous faire sa crise d’identité régionale et t’imposer de parler le Schwiitzerdütch ne mérite même pas que l’on s’y attarde.

Mon frère habite dans le canton de Lucerne. Quand on lui parle en suisse-allemand il répond « Hochdeutsch oder Französich ». Si la personne ne fait aucun effort il trace sa route. Il fait ça depuis 15 ou 20 ans, alors tu vois un peu la tronche du « rempart », franchement cela me fait sourire !

1 J'aime

Non. J’ai décroché mon premier job dans une startup.
Ensuite c’est dans la chimie que j’ai appris l’allemand et tous les suisses parlent volontiers le hochdeutsch.
Idem dans la pharma.

Je veux bien que le dialecte soit exigé pour les vendeurs en contact avec la clientèle mais tous les suisses maitrisent l’allemand et le parlent sans aucun problème étant donné qu’une bonne partie des clients et des salariés sont allemands…

ça c’est LA phrase qui fait bondir les Suisses ! :joy:

Mon experience perso montre que quand on arrive avec humilite et qu on fait l effort de parler un allemand comprehensible, les Suisses en face font egalement l effort d etre compris.

Quand on arrive en territoire conquis, la par contre, ils parlent leur schwizerdutsch et meme en accentuant pour etre surs de ne pas etre compris

3 J'aime

Il y a une rivalité sûre entre Allemands et Suisse <allemads , à tout les points de vue.

j 'ai aussi un diplôme du Goethe Institut concernant le Hochdeutsch, qu 'on pourrait traduire par l 'Allemand Littéraire comme ceux des diplômes anglais de Cambridge…dont j 'ai aussi un exemplaire.
.

L 'Allemand officiel parlé les Suisses Allemands n 'est de loin pas parfait. Il est souvent entâché d 'erreurs provenant de leur dialecte alémanique.
.
Leur dialecte s 'apprendra vite sur place après quelques années, mais cela suppose que l’on maîtrise tout
d 'abord la langue allemande classique…I

Il est vrai que dans les grandes multinationales pharma, l 'anglais a presque remplacé l 'allemand…dans tous les domaines , au niveau interne…

Ce n 'est pas une langue impossible à apprendre, c 'est faisable… tous les Francophones de mon ex entreprise ont ainsi appris l 'Allemand en quelques années.
.

(!!) Apprendre le Russe, là c 'est tout autre chose, en comparaison…!!! …:smile::smile::smile:
Une grammaire particulièrement difficile avec des verbes tous aussi différents selon les situations…
Tout cela vec une prononciation très difficile et une écriture en caractères cyrilliques…

.
.

j’aime bien ce genre de sujet :stuck_out_tongue:

je ne dis pas que l’auteur se plein et cherche a imposé le francais aux suisses allemand.
Mais parfois c’est l’impression qu’ils ont ^^

c’est comme si je savais pas parler anglais et que je me plein qu’au USA on me regarde de travers car je veux parler francais :stuck_out_tongue:

1 J'aime

oui c’est vrai mais là je pense que le fond de sa pensé est loin d’etre une betise :stuck_out_tongue:
et meme s’il dit souvent des betises ou du troll j’aime bien quand meme car

1 : il dit aussi des trucs censé
2: il egaie ma journée avec ses betises :stuck_out_tongue:

bon il faut pas qu’il abuse de trop sinon il devra encore se creer un autre compte :smile:

1 J'aime