Infraction en suisse

Bonjour je me suis fait contrôler il y a quelques mois en suisse à 0,28 à l’ethylometre.
De ce fait j’ai eu une amende de 700 francs suisse que j’ai payer et une interdiction de conduire en suisse jusqu’à ce que je voit un médecin suisse.
L’infraction va telle être transmise à la France?
Si oui est ce que la France va m’en suspendre mon permis?
Merci d’avance

Donc pas de retrait de permis.

Donc la France ne peut pas me sanctionner?
Car je sais que si un suisse commet une infraction en France il sera punit dans les 2 pays

Ce n’est pas exact. Du moins pas à Bâle. France ou Allemagne, le contrevenant Suisse paye dans le pays où l’infraction a été commise et point.

Daccord donc la France ne peut rien faire au niveau de mon permis?

Non.

La Suisse ne peut que vous interdire de conduire que sur son territoire. La France ne fera strictement rien, sauf si bien sûr vous ne dites pas tout et que vous avez cumulé d’autres délits.

Bien sûr que non.

Sous réserve, je le répète, qu’il n’existe rien d’autre que ce que vous nous avez dit.

Conduire avec 0.28 x 2 = 0.56 g/l de sang, en France ce n’est même pas considéré comme un délit. C’est une amende forfaitaire de 135 euros. Si le conducteur suisse paye, c’est la fin de l’histoire.

1 J'aime

Non je n’ai commis aucune autre faute.
En revanche il y a 4 ans j’ai eu une suspension de permis s pour alcool également mais en France.
Du coup je ne sais pas si cela peut changer quelque chose

Tututu.

La loi suisse prévoit très clairement que si une infraction punie a l’étranger est portée à connaissance des autorités, celles-ci devront appliquer les peines administratives prévues comme si l’infraction avait eu lieu en Suisse.

Donc un français qui comment une infraction en Suisse ne risque rien dans son pays. Mais l’inverse n’est pas vrai.

"Art. 16cbis1 LCR

Après une infraction commise à l’étranger, le permis d’élève conducteur ou le permis de conduire est retiré aux conditions suivantes:
-une interdiction de conduire a été prononcée à l’étranger;
-l’infraction commise est qualifiée de moyennement grave ou de grave en vertu des art. 16b et 16c.

Les effets sur la personne concernée de l’interdiction de conduire prononcée à l’étranger seront pris en compte dans une juste mesure lors de la fixation de la durée du retrait de permis. La durée minimale du retrait peut être réduite. Pour les personnes qui ne figurent pas dans le registre des mesures administratives (art. 104b), la durée de l’interdiction ne peut dépasser celle qui a été prononcée à l’étranger."

D’accord merci pour ces précisions