EUR / CHF : perspectives 2018 et impacts pour les frontaliers (trimestre 2)

Difficile de savoir quel va être le bon moment pour faire une garantie de change. C’est retombé comme un feu de paille aujourd’hui .

Je n’avais pas vu une info importante:

(…)
La justice espagnole a prononcé l’incarcération immédiate à l’encontre de l’ancien grand argentier du Parti populaire (PP, droite) au pouvoir, Luis Barcenas, condamné à 33 ans de prison et à une amende de 44 millions d’euros.
(…)
Ce jugement a conduit le Parti socialiste à déposer une motion de censure devant être débattue jeudi et vendredi.

https://www.afp.com/fr/infos/259/corruption-en-espagne-lex-tresorier-du-pp-envoye-en-prison-doc-15c8ff3

bof malfrok est membre de longue date et ne s’est pas inscrit juste pour parler de ce service.
Il l’utilise et n’a pas honte de donner l’astuce c’est tout.

toutes mes excuses, c’est la repetition qui m’a mis le doute.

1 J'aime

1.147
https://www.boursorama.com/bourse/devises/taux-de-change-euro-francsuisse-EUR-CHF/

Cool pour la fin du mois…:slight_smile:

Deg j’ai fait le change hier

1 J'aime

EUR/CHF : L’euro pourrait rejoindre 1,1359 franc

Toutefois, le yen n’est pas la seule devise refuge. Le franc se montre particulièrement apprécié dans ces temps d’incertitudes. Bien évidemment, ces tensions en Europe affectent avant tout l’euro et les indices de la zone euro. L’EUR/CHF est donc une paire intéressante depuis l’émergence de ces inquiétudes.

L’EUR/CHF a atteint plusieurs de nos objectifs baissiers depuis les 1,20. Alors que le cours teste ce matin son seuil psychologique à 1,15, il pourrait émettre un nouveau signal vendeur s’il clôture sous celui-ci.

Le RSI est correctement orienté à la baisse et n’indique pas de rebond, ce qui permet de continuer à prévoir une surperformance du franc face à l’euro.

L’EUR/CHF pourrait donc continuer sa baisse, jusqu’à son prochain support à 1,1359. En fait, les stratégies vendeuses pourront être maintenues en l’absence de rebond du momentum et/ou du prix.

Sources : DailyFX

Vous croyiez que je faisais de la pub pour le site de change que j’ai mentioné?
Je n’avais pas même pas compris cela en lisant votre message… je ne fais aucune pub. Je cite l’opérateur de change that’s it, car je trouve intéressant de pouvoir changer quand bon me semble et pas quand l’argent est jute recu par eux.
En effet, j’ai déjà maintes fois expliquer comment je faisais. Si un autre site fais mieux, je suis preneur ptislim.

Merci Alain68.

Whaouw! 1,1368! Ça va vite! Bizarre que la BNS ne fasse rien! ou alors ils savent que ce n’est que le début et que ça ne servirait à rien . l’Italie et l’Espagne pèse plus lourd que la Grèce.

Oui je m’en veux d’avoir changer de belles sommes à 1.17… mais comme bcp pariaient sur une percée du 1.20 je pensais être fier de moi :slight_smile: tout faux !!

2 J'aimes

je pense qu’on n’est pas beaucoup a avoir anticipé cette baisse enorme en si peu de temps!

j’ai egalement changé a 1.155 en me disant que la barriere a 1.15 ne serait pas franchi…

c’etait sans compter sur la perseverance des italiens a aller dans le mur! (en plus de ne pas aller a la coupe du monde :joy:)

2 J'aimes

merci tu as rendu ma journée moins triste ^^

Si ça peut te consoler, j’ai changé à 1.20 le mois dernier :unamused:

:slight_smile: Y’a pas de miracles la dedans chacun fait de son mieux.
Des fois on se loupe, des fois on fait bien!

1 J'aime

Ça se calme en Italie mais ça chauffe en Espagne … Ça plus la guerre commerciale avec au centre les États-Unis, difficile de prévoir dans quel sens va aller le franc suisse. Je me demande si ce n’est pas maintenant qu’il faudrait faire une vente à terme.

Ahaha, le decalage entre les cours du CHF/EUR et l’importance des info macro economiques mises en avant par les medias est parfois… vertigineux…
Certaines infos sont tres largement anticipees par les speculateurs, d’autres pas forcement, ou alors des facteurs macro exterieurs ont plus d’influence sur l’arbitrage des specialistes.

Bref, j’ai completement abandonne l’idee d’essayer d’optimiser mon change, il faut avoir les nerfs solides pour cela.

1 J'aime

Une envolée de la devise est à craindre. Valeur refuge par excellence, le franc attirerait à nouveau des investisseurs européens (et internationaux) effrayés par une économie mondiale en ralentissement. Alors que la devise s’échange actuellement aux alentours de 1.15 franc contre 1 euro, on pourrait se diriger vers la parité. Cela pénaliserait les industriels suisses en les rendant moins attractifs. Cela constituerait aussi une mauvaise nouvelle pour une Banque nationale (BNS) au bilan gonflé par les achats massifs de devises étrangères (768 milliards de francs), rendus nécessaires pour limiter l’envolée du franc ces dernières années.

Source : https://www.tdg.ch/economie/argentfinances/trump-plonge-economie-mondiale-doute/story/19737556

Effectivement @Hickson44 , il faut avoir les nerfs solides et bien ajuster sa vue
Depuis le début de l’année, dans les analyses du cours Eur/CHF, beaucoup d’attention était mise sur les facteurs macro économiques. On voyait que la bonne santé de l’économie Européenne poussait à la baisse du CHF.
On voyait aussi que cette baisse était atténuée des poussées de fièvre géopolitique qui renforçaient la valeur refuge du CHF.
L’équilibre de ces forces contraires ralentissait le passage progressif du cours Euro/CHF vers les 1.20.

Cet équilibre a été bouleversé par la succession de trois nouvelles : l’affaiblissement interne à l’Europe en Italie, puis en Espagne, la taxation de l’acier européen par Trump.

Ces nouvelles étaient indépendantes les unes les autres.
Maintenant, il y a risque quelles convergent.
Quelles minent le socle macroéconomique qui maintenait la force à long terme de l’Euro :
Comme mentionné dans l’article de @guicara , Bruxelles doit réagir face aux américains alors qu’elle est politiquement affaiblie avec l’arrivée d’euroseptiques à Rome. Affaiblie et challengée, ce n’est pas la meilleure position pour réagir avec pertinence. Des représailles européennes sur l’importation d’Harley Davidson (impacts minimes) pourraient déclencher des représailles US sur les automobiles allemandes (impacts majeurs). Comme toucher aux exportations allemandes c’est toucher l’Euro, je vais attendre un peu (une semaine) pour changer des CHF.

1 J'aime

Il y’a les élections de mi mandat aux US en novembre, donc la possibilité de voir Trump se faire mettre hors jeu si l’opposition gagne des sièges au congrès.

En Europe il faudra faire en sorte de résoudre les problèmes migratoires qui nourrissent le feu populiste tout en espérant une reprise économique plus franche. ça ne me parait pas insurmontable, mais c’est vrai qu’avec le Brexit, l’Espagne et l’Italie, en plus d’une Merkel affaiblit, ce ne sera pas simple.
Mais je reste quand même optimiste pour un affaiblissement du CHF.

Arrêt par la BCE du QE pressenti , pas bon pour le franc suisse tout ça sur le long terme … J’ai hésité à bloquer le taux de change aujourd’hui au Crédit Agricole à 1,169.
Je voulais attendre de voir ce que le vote sur la monnaie pleine pouvait donner et si l’Italie ou l’Espagne allaient en remettre une couche et emmener le cours vers 1, 13 / 1, 14 à CT mais je crois qu’on va plus se diriger sur 1,20 / 1,22. D’autres avis?