EUR / CHF : perspectives 2018 et impacts pour les frontaliers (trimestre 2)

Je me suis toujours demandé, est ce vraiment profitable de « bloquer » le taux?
Sachant qu’il est impossible de bloquer réellement un taux de change, ce petit tour de magie Economique a un coût pour quelqu’un, et je doute que le coût soit supporté par la banque.

Un peu Hs désolé…

imaginons un taux du jour a 1.10
imaginons vous voulez convertir sur 5000CHF/mois
si vous voulez bloquer le taux vous prennez rdv chez votre banque
elle fixera avec vous un taux a 1.11 ( chiffre purement fantaisite, j’ignore la marge reel)
pour une durée donnée : 1 an
et vous payez des frais de mise en place (il me semble 50chf ou 50€)

la banque va alors signer un contrat ou vous vous engagez a convertir 5000CHF en euro a un taux de 1.11 soit 4504 € (54 054€ en total)

au final la banque fait un credit de 60 000CHF (5000 x 12) et les convertis en euro a 1.10
elle recois 54 545 € qu’elle met sur un compte qui rapporte des interet (histoire d’annuler les interets du credit CHF)

tous les mois vous donnez 5000 CHF a votre banque, qui rembourse ainsi le Credit en CHF qu’elle a fait pour vous
et elle vous donne 4504€

a la fin de l’année la banque a gagné les frais de mise en place (50€), ainsi que la difference majoré du taux a la signature (quasiment 500€ dans l’exemple donné)

ainsi peut importe dans quel sens va le CHF, la banque s’en fou car la convertion a été fait le jour de votre signature

Et vous en tant que client vous etes gagnant si le taux va dans le mauvais sens… Par contre vous etes perdant si le taux reste a 1.10 toute l’année ou PIRE s’il va dans l’autre sens…

Il y a plus rémunérateur. Une possibilité est la suivante.

La banque achète des options, c’est à dire paie un prime pour avoir le droit d’acheter de l’euro à une date précise à un prix précis.

Aujourd’hui, les « forward » sont négatifs, c’est à dire que contracter l’achat d’euros pour juillet 2018 est plus cher que janvier 2019.

Donc la banque aujourd’hui vous accorde une garantie de change au taux spot + 1 marge (1.1600 + 0.0080 = 1.1680) pour 2’000 CHF par mois de juillet 2018 à juin 2019.
Elle centralise les demandes et achète des options pour 20’000 CHF par mois, au prix de 1.1700 en juillet, 1.1690 en août 1.1680 en sept…

Si au moment de lever l’option d’achat, le cours spot est plus intéressant, elle achète le spot. Si le spot est moins intéressant, elle lève l’option.

Les vendeurs d’options quant à eux sont ceux qui prennent des positions spéculatives. Et ces positions sont assurées par des trades croisés sur d’autres sous-jacents…

Bref, il existe beaucoup de possibilités et parmi le panel, le trader forex de la banque choisi en fonction de ses limites de risques, de ses différentes positions, de ses objectifs…

je donnais simplement un exemple pour expliquer que la banque est forcement gagnante.
Apres il est certain qu’il peut y avoir de l’optimisation en prenant une petite part de risque

On y arrive, les Paris sûr le Forex avec effet levier de 400 :joy::joy::joy:

https://deontofi.com/comment-se-faire-plumer-sur-le-forex-les-dangers-du-trading-sur-devises/

Merci mario ! Allez, un petit effort italien ou espagnol maintenant !

La BCE n’a pas eu un énorme effet sur le cours . à mon avis les Italiens vont rentrer dans le rang et l’euro CHF va remonter vers 1, 20!

Bonjour,

l’euro se renforce:

Ils prévoient de se revoir en 2032 pour estimer la capacité de remboursement de la dette par la Grèce. Je crois que je vais appeler ma Banque et leur demander si on peut se revoir en 2032…

Quand je vois le type au milieu sur la photo, parasite vivant à nos crochets depuis si longtemps, incapable notoire, j’ai la nausée…

t’es pas assez endetté pour ca ^^

Voici la mise à jour du sujet pour le 1er trimestre 2019 :
https://frontalier.moncoachfinance.com/2019/03/eur-chf-2019-impacts-frontaliers-14384.html