Compteur "LINKY"

A tous ceux que le sujet intéresse, on en a déjà parlé un peu plus haut mais la lecture directe du rapport de la Cour des Comptes sur le Linky et son déploiement est bourré d’informations intéressantes et est très lisible.

Il est souvent utilisé comme argument par les groupes anti-Linky car il tire les oreilles d’Enedis sur plusieurs points, notamment l’évidente absence de communication qu’ils ont eu/ont encore autour de ce produit, et le report du coût de la transition sur les consommateurs en décalé (avec petit goinfrage d’€ au passage), mais je trouve le rapport très équilibré et informatif.

Sur la protection de la vie privée:

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a défini des règles strictes à sa gestion afin d’en assurer une protection suffisante : d’une part, l’usager peut s’opposer à l’enregistrement de la courbe de charge dans son compteur et, d’autre part, les éléments fins de consommation permettant de reconstituer la courbe de charge ne sont transmis par le compteur au système central d’Enedis que si l’usager en fait explicitement la demande.

On y apprend aussi, entre autres, que malgré leur médiatisation assez importante, les cas de refus d’installation de Linky représentent 0,6% des cas sur une période 2 ans (fin 2015-fin 2017).

Ainsi que le fait - moment fou-rire de la lecture - qu’en Italie, la réduction de la fraude prévue via l’installation de compteurs communicants a suffi à elle seule à justifier l’investissement :laughing:

1 J'aime

Tout cela est très bien, je veux bien le croire…

Les dangers de ce compteur persistent … Cela peut se traduire par les nombreux abus et même sabotages qui deviennent ainsi possibles… par sa " manipulation" …à distance…

Linky ? Un Joujou hautement technisé et faillible, à ne pas mettre dans toutes les mains…

Le linky n 'est pas " blindé" à ce que je sache…alors tout devient possible…!!!
.

On a le droit (voire le devoir) d’être méfiant, mais les éléments techniques (voir dossier CPC) sont rassurants: les communications entre Linky et la centrale Enedis sont chiffrées par de l’AES-128 - qui, si il est cassé un jour, aura des conséquences plus néfastes que le piratage de Linky - et les clés de chiffrement utilisées sont uniques par compteur Linky.

A l’heure actuelle, il faut, avec une attaque par force brute, environ 156 fois l’âge de l’Univers pour trouver une bonne clé. Bon courage aux pirates en tout genre pour aller trouver les clés de tout le quartier !

Le ‹ risque › principal actuellement se trouve plutôt côté Enedis, si un petit malin (très très malin) ouvre son Linky, arrive à récupérer sa clé AES personnelle, puis à envoyer des fausses trames CPL sur le réseau disant qu’il n’a pas consommé d’électricité.

Celui qui souhaite frauder EDF, ouvrira son compteur, y fera un branchement avant le compteur et le refermera.

Pourquoi s’embeter à pirater un compteur quand il suffit de brancher deux fils ailleurs!?!



quand on est capable de pirater de grandes institutions americaines je me pose la question thatnewguy…

non, justemznt le Linky, plus précis, permettra de détecter les « fuites »…

Energie globale versus somme des Linky + les fuites :sunglasses:

Le piratage des grandes institutions américaines s’est faite simple par l’envoi de mail et a réussit grace à l’imprudence des employés.

Par ailleurs tu ne peux pas t’imaginer ce qu’un militaire (un homme en général) est capable de raconter à ses contacts FaceBook féminin qu’il croit connaitre!

Le maillon faible c’est toujours l’homme (on peut même dire que le maillon faible de l’homme est la femme)!

1 J'aime

C’est exactement ça. Les fuites de Snowden en sont la preuve la plus éclatante - et pour ajouter de l’eau au moulin, le fait qu’il ait lui-même utilisé le chiffrement pour communiquer avec les journalistes qui ont divulgué ses révélations tent à prouver que le chiffrement n’est pas cassable par des institutions comme la NSA lorsque bien utilisé, ce qui est plutôt très rassurant.

il y en aura bien un, un jour chez enedis :grin:

Là c 'est carrément insultant…et médisant…En plus , vous m 'attribuez un salaire bien modeste…A mon départ en retraite toute récente, c 'était plus du double…:smile:

J 'ai plus de 20 ans d 'informatique derrière moi et je construis tous mes ordinateurs…Par ailleurs j 'en connais un rayon au niveau des communications digitalisées et codées , ayant travaillé pour la Préfecture un moment donné , au niveau d ’ un Plan d ’ Urgence…régional… Je sors aussi du Lycée Technique d ’ Etat de Mulhouse… Les formations spécifiques se sont ensuite enchaînées… Radio-amateur, j 'évolue dans le digital, ceci de façon permanente…encore aujourd ’ hui… Nous avons beaucoup de transmissions digitales de diverse nature en ondes courtes…qui peuvent rivaliser avec celles de l’armée…

Chacun sera un jour retraité… L’expérience quant à elle, elle reste…:smile:

.
Je suis plus que convaincu que Linky a des points faibles qui pourront être exploités par des gens mals intentionnés, ceci à leur profit ou tout simplement dans la ferme intention de nuire…

salut bertrand
inutile de gaspiller de l’energie pour un fada

1 J'aime

Le CNIL s 'en mêle enfin au niveau des données personenelles… des usagers…

autre info sur orange info :slight_smile:

La CNIL a des griefs contre Direct Energie. L’autorité chargée de la protection des données personnelles a estimé après une enquête que le fournisseur d’énergie ne respecte pas la réglementation en matière de consentement de ses clients sur la fourniture de données de consommation en relation avec le compteur communicant Linky. Elle reproche à Direct Energie d’induire en erreur ses consommateurs en leur demandant leur accord sur la mise en service du compteur Linky et la collecte de données de consommations horaires, en arguant d’une facturation au plus juste. Or l’installation de ces compteurs est obligatoire (sans entrer dans le débat actuel qui déchire les pro et les anti-Linky) et dépend d’Enedis, tandis que Direct Energie ne peut se prévaloir d’une facturation au plus juste alors que ses offres ne sont pas basées sur la consommation horaire. Le client a donc l’impression, erronée, qu’il choisit d’activer le compteur alors qu’il ne consent, en réalité, qu’à la collecte de ses données de consommation, estime la CNIL, qui ajoute que la société recueille de surcroît des données à la demi-heure alors qu’elle ne le spécifie pas.

Par conséquent, le consentement au traitement de données personnelles n’est pas libre, éclairé et spécifique. La CNIL a donné trois mois à Direct Energie pour se mettre en conformité avec la loi. Il n’y aura pas de sanction si le fournisseur se conforme à l’injonction dans les délais.

perso je suis contre linky pour diverses raisons
Mais de là, à dire que c’est des données personnelles, le fait de savoir qu’a telle heure tu consomme 1kwh de plus …

a part se dire : tiens aujourd’hui il sont a la maison et ils cuisinent, font tourner le lave vaisselle ou font la lessive je vois pas trop ce qu’il y a de personnel la dedans ^^

moi c’est plus le fait qu’on puisse coupé l’electricité a distance d’un simple clic qui m’embête.
pour les ondes que créer le CPL, je ne suis pas sensible, mais je sais que certains se pleignent et j’ai deja pu voir des articles qui disent que les ondes issu du CPL sont parfois pire que le wifi
mais bon est ce vrai ou une légende urbaine ^^

Sinon j’ai aussi vu que dans le photovoltaic beaucoup de monde se plein que « bizarrement » depuis qu’ils ont un linky, leur panneaux produit moins et donc que ca coute moins cher a EDF…
Je me demande si la consommation des menages n’a pas aussi augmenté en meme temps histoire que ca rapporte plus a EDF ^^

Pourquoi est-ce que l 'on disjoncte beaucoup plus fréquemment avec ce compteur LINKY…??

tissu de conneries que n’importe quel electricien dementira

ampoules fluo compactes
ampoules LED
machine à laver
réfrigérateur
ordinateur
télévision
chargeurs d’appareils électriques (téléphones portables, tablettes …)

j’attends de pied ferme celui qui voudra me demontrer qu’une ampoule LED ou une tablette a un cosinus phi different de 1

Pour les machines à laver, c’etait les anciennes qui avaient un moteur AC biphasé avec un condensateur, mais ca fait belle lurette qu’est sont toutes avec un variateur electronique ( donc sans condensateur, sans puissance reactive )

en cherchant cosphi led sur google je tombe sur pas mal de reponses de gens qui disent que ya un cosphi…
ancienne generation ?
mal testé ?
marque bas de gamme ?
ou legende urbaine ?

merci de donner vos avis pour les personnes qui ont le compteur linky chez elles suite à l’article tres interessant
que bertrand a publié

un peu de nouvelles…

Un collectif d’opposants au compteur Linky, dont 200 en Gironde, a annoncé jeudi à Bordeaux avoir saisi en référé une vingtaine de tribunaux de grande instance dans toute la France pour demander à la justice de « surseoir à l’installation » de ces appareils, voire leur retrait pur et simple.

Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France, veut avoir installé 34 millions de ces compteurs communicants à la fin de 2021.

Ces nouveaux compteurs, qui suscitent la défiance de nombreux abonnés, permettent de mesurer la consommation d’électricité et de la transmettre directement au fournisseur, pour permettre une facturation plus précise sans relevé du compteur chez l’abonné.

« La pose des compteurs Linky avance à marche forcée partout en France au mépris du droit à la santé, des libertés individuelles et de la vie privée », a dénoncé lors d’un point presse à Bordeaux Me Pierre Hurmic, l’un des avocats accompagnant cette action collective. Chef de file des élus écologistes au conseil municipal de Bordeaux, Me Hurmic participe à cette initiative aux côtés notamment de l’avocate et ancienne ministre de l’Environnement (1995-1997) Corinne Lepage, qui coordonne l’action au niveau national.

A Bordeaux, l’audience en référé devrait se tenir « courant juin », a-t-il précisé.

Dans le département de la Gironde où « un tiers des 280.000 abonnés sont déjà équipés », la mobilisation grossit, avec le soutien d’une dizaine de communes qui refusent le compteur Linky, selon l’avocat bordelais.

C’est en effet « au nom du principe de précaution » face aux risques sanitaires liés à l’exposition des utilisateurs aux champs électromagnétiques que la résistance s’organise, a expliqué Me Hurmic.

Mais c’est aussi « au nom du respect de la vie privée, car ce n’est pas un simple compteur, c’est un ordinateur avec des capteurs pilotés de l’extérieur qui recueille des données personnelles qui valent de l’or, dans le business très lucratif du big data », a renchéri Me Arnaud Durand, l’un des défenseurs du collectif.

L’avocat parisien a également appelé tous les abonnés qui souhaitent se joindre à cette action collective à s’inscrire avant le 6 mai, sur la plateforme en ligne Mysmartcab.fr, moyennant une contribution de 48 euros.

Plus de 4.600 participants au total s’étaient déjà inscrits jeudi.

En attendant les premières audiences en référé, une manifestation nationale du front anti-Linky est prévue le 5 mai, dans toutes les villes concernées par cette action collective.

Les gens mettent absolument toutes leurs infos et leur vie privée sur Facebook, mais ne veulent pas du Linky pour des raisons de « libertés individuelles et de vie privée ». Mouais… Je sais que c’est pour certains un sujet sensible alors je n’irai pas plus loin, mais je suis sceptique.

4 J'aimes