Allez vous choisir d’être frontalier?

Publié à l’origine sur: https://frontalier.moncoachfinance.com/2020/11/installer-suisse-france-frontiere-frontalier-1686.html

Vous avez accepté la proposition d’embauche d’une entreprise Suisse. Où allez-vous habiter ? en Suisse, en France ? Pour réussir cette nouvelle expérience professionnelle, il est important de ne pas se tromper lorsque l’on choisit sa résidence. Le temps de trajet travail-maison est souvent le premier critère pris en compte. La situation familiale, célibataire ou famille avec…

1 J'aime

Voici la mise à jour d’un article de mai 2011.
Beaucoup de critères ont changé depuis.
Bonne lecture !

L’école pour les enfants en France ou en Suisse ?

Il y a d’excellentes écoles dans les communes de France voisine. Des maîtresses et des maîtres de petites classes bien formés, une institution structurée. Elles soutiennent largement la comparaison avec l’enseignement public primaire Suisse. Dans certaines zones de France voisine, un environnement international avec de nombreux enfants d’expatriés anglo-saxons contribuent à élever le niveau de langues.

Néanmoins, le niveau du collège suisse (le lycée en France) apparaît bien plus élevé que celui des lycées de France voisine. C’est le double effet de l’orientation vers les filières professionnelles qui se fait tôt en Suisse et les successions de réformes françaises qui ne semblent pas toujours orientées vers la recherche d’excellence.

D’un strict point de vue scolaire, le meilleur parcours pourrait débuter dans les petites classes en France puis passer en Suisse pour le lycée.

Si je peux me permettre, je ne conseillerai pas d’attendre le Gymnase (lycée) pour mettre ces enfants en Suisse cela est bien trop tard et ceux pour 2 raisons :

  1. L’apprentissage de l’Allemand commence dès 8 ans en Suisse et il est assez intensif. J’ai constaté dans mon entourage un gros problème avec l’Allemand pour les Français qui changent du système scolaire Français au système scolaire Suisse après l’âge de 8 ans. Si on arrive sur le système scolaire Suisse vers 9 ans ca va encore, c’est rattrapable mais après 10-11 ans ça devient un énorme handicap et beaucoup de parents sont obligés de faire redoubler leurs enfants a cause de ça.
  2. Le passage au Gymnase (lycée) se fait qu’après une certaine moyenne en 11H. Il est donc important de suivre le cursus pré gymnasial ( 9, 10 et 11H soit de 12 a 14 ans). en Suisse si on veut faire le gymnase en Suisse.

Donc a mon sens aussi bien pour L’allemand que pour préparer l’entrée au Gymnase qui se fait que sous condition d’une certaine moyenne en 11H il est fortement recommandé que les Français qui veulent faire leur scolarité en Suisse intègrent le cursus scolaire Suisse avant 10 ans ou 12 ans grand max. De plus j’ai constaté avec des amis Français résident en Suisse que la différence de niveau en maths/physique se fait déjà ressentir dès la 8-9H soit 11-12 ans. Donc après il faut rattraper et la Suisse fera redoubler si le niveau n’est pas suffisant, je connais 2 cas dans ce cas et pourtant ils avaient un très bon niveau en France en maths.

Aussi chaque canton a ces particularités par exemple sur Vaud on peut suivre des cours intensifs de Maths, physique, robotique, chimie, programmation …gratuitement dès 8 ans a l’EPFL sur son temps libre le mercredi apm ou samedi. C’est quand même une chance incroyable.
Dans le canton de Fribourg si l’on veut on peut mettre son enfant en mode bilingue Français(Allemand dès 4 ans. Une chance incroyable.
Les classes sont limités a 20 souvent dans les 17-18 par classe, beaucoup moins nombreux qu’en France donc les élèves sont mieux encadrés et les élèves en difficultés mieux suivis.

Pour toutes ces raisons je ne conseillerai pas d’attendre le Gymnase (lycée) pour déménager en Suisse afin que ces enfants suivent le cursus scolaire Suisse. L’idéal serait a mon sens qu’ils intègrent le cursus scolaire au max 8 ans.

A Lire votre poste on a l’impression que si on est une famille Française il est normale d’être frontalier, logement moins chère, nourriture moins chère… mais ça ne coule pas de source. Le consulat de France en Suisse dénombre 205’000 Français enregistrés en Suisse en 2020. Or ils précisent bien que le nombre est bien plus grand en réalité car beaucoup de Français ne sont pas enregistrés a l’ambassade comme moi et ma famille. Le nombre total de Français qui résident en Suisse est estimé autour des 270’000 ( a mettre en perspective avec 168’000 Frontaliers Français qui travaillent en Suisse). Parmi ces 270’000 Français résidant en Suisse beaucoup sont des familles comme la mienne. Dans la classe de mes 2 filles scolarisées en Valais (mon autre enfant n’est pas encore scolarisé), au moins 15% des enfants de leurs Classes sont Français (alors que la France n’est qu’a 25mn en voiture). Et quand on habitait à Genève on était plutôt de l’ordre de 20-25% d’enfants Français dans la classe de ma plus grande. Tout ça pour dire qu’énormément de familles Françaises optent pour résider en Suisse et non être frontalier. Après je dirai qu’en général se sont plutôt des familles françaises qui exercent des professions intellectuelles (ingénieur, informaticien, cadre, médecin…). On ne trouve quasiment pas de familles Françaises avec des emplois peu qualifiés, la différence vient de là a mon avis.

Je dirais pas tout le temps. Je prends l’exemple ou j’habite en Valais a Vouvry. On est a 30mn d’Evians (ville Française la plus proche et bien les logements sont moins chère ou j’habite qu’a Evians en France.

Cette affirmation est surtout valable pour Genève ou là clairement les logements en France voisine sont bien moins chères. Bâle Aussi. Mais c’est normal se sont des grand centre urbain donc forcement la périphérie est moins chère.

Mais ce ci n’est pas vrai avec le Valais. Le Valais a des loyers plus bas qu’Evians (ville Française la plus proche du Valais). Ce n’est pas vrai avec le canton de Fribourg. Ville Française la plus proche de c’est Evians ou les loyers sont plus ou moins identiques que dans le canton de Fribourg (on peut même trouver des village moins chère dans le canton de Fribourg qu’Evians).

Pour Vaud ça dépend énormément. Les villes de la banlieue de Lausanne on a des prix de logement identique a Divonne les bains, ville Française la plus proche de Lausanne. On peut facilement trouver dans le canton de Vaud des prix moins chère que dans le pays de Gex, dans des villages a 20mn de Lausanne. Je vous invite a regarder les prix des logements a Moudon (15.-20mn) de Lausanne ou a Paézieux (15mn en train du centre de Lausanne). Vous seriez surpris les loyers sont bien plus bas que Divonne ou même Evians. Ceux qui travaillent a Aigle dans le canton de Vaud pratique des prix équivalent ou légèrement plus bas que sur Evians (ville Française la plus proche).

Donc je dirai que c’est surtout valable pour Genève et Bâle qui sont 2 grand centre urbains collés a la frontière. Il est donc normal que ces centres urbains soient plus chères que leur périphérie, au même titre que Paris sera forcement beaucoup plus chère que la banlieue parisienne, ceci est valable dans le monde entier.

Ayant été frontalière, ayant habité à Genève et maintenant en Valais, ayant été locaitaire en Suisse puis propriétaire voici ma conclusion. Si on est célibataire exerçant dans des professions intellectuelles aucune question a se poser dans tous les cas je conseillerai la résidence. Les avantages de la résidence ont été détaillé mainte fois sur ce forum, je ne vais pas les répéter.
Si on exerce une profession peu qualifiée a faible salaire dans le canton de Genève ou a Bâle ville je conseille d’être frontalier.
Si on est une famille plusieurs enfants en bas âges dont les parents travaillent a Genève/Bâle je conseillerai d’être frontalier (la garde de l’enfant, et les logements sont bien plus chères a Genève) sauf si on a un très gros salaire et sauf si la man veut rester a la maison pour garder son enfant. Et de venir résider dans le canton de Vaud une fois que les enfants ont plus de 4 ans donc en âge d’aller a l’école.
Si on est une famille avec enfants en bas âge dans d’autres cantons et que l’on exerce une profession intellectuelle je conseillerai la résidence. Lausanne par exemple subventionne beaucoup ces places de crèche, les prix varient beaucoup en fonction du revenu, la charge financière de la garde peu être facilement supporté par son salaire.
Si on est une famille avec enfants scolarisables en Suisse je conseillerai dans tous les cas la résidence en Suisse : système éducatif, meilleur avenir pour les enfants et tous les avantages de la résidence… Pour les parents qui travaillent a Genève je conseillerai de se loger (location ou achat sur la cote vaudoise) ou l’on peut trouver des prix qui se rapprochent du pays de Gex en France et pour ceux qui travaillent a Bâle, plutôt s’éloigner vers Bâle campagne Ou les logements et impôts sont plus bas que sur Bâle ou même le Jura qui n’est pas si loin de Bâle ou les prix des logements sont équivalent a Saint louis par exemple.

2 J'aime

Bonjour.
Je dirai que cela depend, mais beaucoup de Francais autour de moi sont frontaliers. Le cout global de la vie est moindre en gl. Voila pourquoi nous sommes dans cette situation. Je parle de Geneve et environs. Nous preferions tous avoir 5 mins de trajet et bien vivre. Mais souvent cela ne vaut pas le cout. Certes peut etre quand les salaires sont a 200 K CHF par famille ca peut mieux passer un loyer ou la nourriture, mais si comme moi une seule personne travail et l’autre s’'occupe des enfants, le cout est trop fort.

1 J'aime