Travailler à Ubereats à Genève en tant que frontalier

Bonjour chers frontaliers,

Je suis frontalier à Ornex (France) et j’aimerai postuler pour Ubereats à Genève, mais j’aimerai d’abord quelques précisions. Je suis de nationalité belge et je possède le permis de conduire B (voiture). D’après ce que j’ai compris, pour travailler en Suisse, j’ai besoin :

  1. D’une assurance maladie (en France ou en Suisse)
  2. Un permis de travail G.

Pouvez-vous confirmer ? Si oui, quelle est l’assurance maladie la plus intéressante en France et quel est le prix du permis G ?

Bien à vous et merci d’avance !!

Je n’ai pas compris, pourquoi un message supprimé ?

Merci de ta réponse.

Quel est le coût du CMU frontalier ? Suis-je obligé de prendre cette assurance maladie ?

Chaskis c’est les partenaires d’Ubereats ?

Autre question pour Ubereats : acceptent-ils les plaques d’immatriculation belges ?

Bien à toi

Il n’est pas autorisé de conduire un 2 roues motorisé avec un permis voiture
Il faut un permis moto

Bonjou bm74

Voulez-vous dire que Uber eats n’accepte que les scooters et vélos ? Pas de voiture ?

Si oui, y-a-t’il d’autres sociétés de coursieurs où c’est le cas ? Merci

Le but,c.‹ est de livrer rapidement
En voiture, il y a les embouteillages et la capacité à se garer. Si vous devez tourner 25 minutes pour trouver une place, la nourriture arrivera froide
Sans compter que les frais d › une voiture sont prohibitif par rapport au scooter ou au velo
C’est pour cela que la plupart des livreurs à Genève sont à vélo (moins d’entretien, pas d’essence, aucun embouteillage, pas de soucis de stationnement)
Je ne suis pas sur qu’il soit autorisé non plis d’utiliser un véhicule immatriculé à l’étranger à des fins professionnelles

En activant les feux de stationnement de manière temporaire, je pense que cela doit être possible de contourner ce problème, non ?

De plus, l’avantage d’Uber Eats c’est que l’on peut accepter ou non les missions. Du coup, si en effet le stationnement en voiture pose problème, il me suffit pour moi de ne plus accepter de missions.

En effet, c’est logique.

Je ne suis pas sur qu’il soit autorisé non plis d’utiliser un véhicule immatriculé à l’étranger à des fins professionnelles

C’est aussi mon interrogation, mais étant donné que les frontaliers sont censé avoir une plaque d’immatriculation française (non Suisse), je me disais qu’une plaque belge ne devrait pas poser problème. J’ai demandé des renseignements au Canton de Genève par email, on verra bien…

Bonjour

En toute logique, non.

Si vous etes frontalier en travaillant pour ibereats, cela veut dire que vous habitez en France.
Si vous habitez en France, votre vehicule doit etre immatriculé en France.

Ensuite, il y a un probleme d’assurance. Votrw assurance de vehicule n’est pas une assurance pour une utilisation pro.

Non.
Les feux de detresse ne sont pas fait pour le stationnement temporaire.
Vous allez accumuler les prunes à CHF 40.-, ce qui va grever votre resultat.

Merci de vos réponses.

Je viens de regarder chez la concurrence, notamment chez Smood et eat.ch

D’après ce que j’ai compris, Smood utilise leurs propres voitures, ce qui permettrait de palier au problème. Pouvez-vous confirmer ?

Eat.ch semble utiliser uniquement des vélos électriques, et en fonction de l’endroit, les propose aux coursiers. Cependant, je ne sais pas si c’est le cas à Genève, car je n’ai pas de vélo électrique… Savez-vous quelque chose à ce sujet ?