TELETRAVAIL et salaire SUISSE : Possiible?

Bonjour,
Je finis dans quelques moi mon Ă©cole d’ingĂ©nieur en France. Je n’ai aucun doute que mon CV plaira (autoentrepreneur, alternance chez ENEDIS en com / conduite du changement, multilanguage,
)

Enfin bref, je suis aussi un grand voyageur, et l’idĂ©e de pouvoir toucher un salaire suisse, tout en tĂ©lĂ©travaillant depuis n’importe oĂč dans le monde m’excite vraiment :smiley:

Savez vous si cela serait possible ? Nottament avec le covid, j’immagine que de nouveaux modes de travail se mettent en place et les rùgles changent 


Cordialement,

Bonjour,

En tant que frontalier non ce n’est pas possible. La rĂšgle en temps hors covid est une limitation Ă  25% du temps de travail rĂ©alisĂ© hors des frontiĂšres suisses.
Pour un rĂ©sident, il n’y a pas de limitation dans la loi, cependant je n’ai jamais connu d’entreprise qui acceptait que ses employĂ©s ne viennent absolument jamais en prĂ©sentiel.

Vous ĂȘtes Ă©tudiant, vous ne vous rendez peut ĂȘtre pas encore compte mais mĂȘme en tĂ©lĂ©travail vous devez collaborer avec vos collĂšgues ou clients aux horaires de bureau normaux. Vous parlez de travailler depuis n’importe oĂč dans le monde, mais si vous ĂȘtes sur un fuseau horaire trĂšs Ă©loignĂ©, ça voudra dire bosser au milieu de la nuit

De mĂȘme, pour l’évolution dans une sociĂ©tĂ©, ce sont souvent les liens informels que vous tissez avec vos collĂšgues au jour le jour qui vont contribuer Ă  construire votre rĂ©putation dans l’entreprise et vous ouvrir de nouvelles opportunitĂ©s. Difficile tout cela en 100% TT.

Il me semble normal, si vous touchez un salaire qualibré pour le coût de la vie en Suisse, que vous contribuiez à faire tourner la machine économique, soit en y habitant soit en venant réguliÚrement ce qui genÚre de facto des retombées pour les secteurs du transport, de la restauration des loisirs etc.
Si la porte Ă©tait ouverte Ă  100% TT avec un salaire Suisse, je crois qu’on serait tous dans des petits palaces en ThaĂŻlande hĂ©hĂ© !
Le problĂšme, si on parle d’ouvrir la boĂźte de Pandore du tĂ©lĂ©travail pour tous, c’est le risque qu’une grosse partie des emplois soient dĂ©localisĂ©s. Pourquoi payer un rĂ©sident au salaire Suisse si vous pouvez embaucher un Français avec un salaire disons Ă  80% du salaire habituel ? Et du coup pourquoi payer un Français Ă  80% du salaire habituel si vous pouvez payer un Polonais Ă  40% du salaire habituel ?
Les bonnes Ă©coles existent dans tous les pays, l’apprentissage de l’anglais est totalement dĂ©veloppĂ© dans la plupart des pays, les gens y sont tout aussi formĂ©s que nous et tout aussi motivĂ©s de mieux gagner leur vie. Donc on s’arrĂȘte oĂč ?

Salut Ă  toi jeune entrepreneur,
Moi je pense la question elle est vite répondue !

Plus sĂ©rieusement, comme tout, c’est parfois possible, mais objectivement il faut peut ĂȘtre pas rĂȘver non plus.
DĂ©jĂ , les entreprises suisses ne vous attendent pas: vous n’habitez pas sur place et vous n’avez pas Ă©tĂ© formĂ© par des universitĂ©s locales, vous avez pas vraiment d’xp dans le monde de l’entreprise, donc pourquoi vous ?
Le tĂ©lĂ©travail dans une trĂšs grande partie des entreprises reste l’exception et pas vraiment la rĂšgle, ça Ă©volue « un peu » dans le bon sens, comme en france.

Quand on parle de « full-remote » c’est encore plus compliquĂ© a cause de contraintes fiscales : les personnes qui arrivent Ă  nĂ©gocier ce genre de possibilitĂ©s sont souvent hautement qualifiĂ©es et spĂ©cialisĂ©es et viennent pas juste de sortir d’école.

1 J'aime

on voit le connaisseur :grin: :innocent:

Salut,
Je me permet de rĂ©pondre. Sachez que je suis salariĂ© (altenant temps plein) chez EDF et je travaille en ce moment depuis l’Espagne depuis 5 mois donc oui c’est possible.
De deux, je ne cherche pas Ă  ĂȘtre dans la rĂšgle mais plutĂŽt dans l’exception. Je sais que si tout le monde faisait comme moi, ce serait la mouise.
Ensuite, les 25 % de temps de travail online max, c’était pas par rapport Ă  l’assurance maladie ? Si on dĂ©passe, il fallait aussi payer quelque chose en suisse.

Je pense que c’est inĂ©vitable ça va se dĂ©velloper et il va avoir de grands changements mais je ne suis pas ici pour dĂ©battre du commment.
Je voulais juste avoir votre avis et je vous en remercie. S’il y a d’autres avis, je suis preneur. :slight_smile:

Au delĂ , votre employeur sera contrait de payer l’intĂ©gralitĂ© des charges sociales francaises.
Il y a eu plusieurs post sur ce sujet il y a peu.

Je vous rĂ©ponds pour le cas de la Suisse, Ă  ma connaissance -donc dans mon domaine- qui est celui de la supply chain dans les multinationales FMCG, non c’est impossible d’avoir un employĂ© en full remote.
Comme mentionnĂ© plus bas, c’est aussi une question de charges sociales en plus Ă  payer par l’entreprise, et de paperasse du coup.

Mon conseil serait que vous commenciez par tĂąter le terrain de l’embauche en Suisse. Les entreprises aiment beaucoup prendre leurs ingĂ©nieurs issus des Ă©coles polytechniques fĂ©dĂ©rales (EPF/Z ou L principalement). Un diplĂŽme Ă©tranger, en tout dĂ©but de carriĂšre, pas sur place et en plein Covid ça risque de prendre un petit peu de temps.
Rien ne vous empĂȘche de voir les opportunitĂ©s et proposer votre modĂšle de full TT, vous verrez bien si vous trouvez la perle rare.

Bonjour,

Comme l’écrit @Sundgau, c’est l’ensemble des charges sociales (retraite, chomage, etc.).

Cela demande à l’entreprise de s’inscrire auprùs des URSSAF en France, donc une charge administrative juste pour vous.
Ces charges sont plus Ă©levĂ©es qu’en Suisse, donc le coĂ»t pour vous embaucher serait supĂ©rieur.

Votre profil justifie-t-il ces surcoûts?

Pour vous donner une idĂ©e des tracas quotidiens: en 2016, il a Ă©tĂ© rapportĂ© sur ce forum que le service des URSSAF en charge des entreprises suisses n’avait pas activĂ© la fonction d’appel tĂ©lĂ©phonique Ă  l’étranger


1 J'aime

En tant que salarié ce ne sera pas possible, ton employeur devra se plier aux rÚgles européennes donc ça va le faire suer.
En tant qu’entrepreneur c’est possible, tu fera ce que tu veux.
Tu peux Ă©largir Ă  la NorvĂšge, l’Islande, le Luxembourg etc
 ce sont aussi des pays Ă  haut niveau de rĂ©munĂ©ration.

C’est bien d’avoir de l’ambition mais je te suggĂ©rerait d’aborder ta future vie professionnelle avec pragmatisme et rĂ©alisme et pas te faire monter le bourrichon par ton Ă©cole.

3 J'aime

AprÚs ça dépend du diplÎme. Tu as fait quelle école?

Bonjour,

L’Espagne suit les rùgles de l’UE. Pas la Suisse. Vous ne pouvez pas du tout comparer les deux.

Savoie_ou_bien a fournit toutes les réponses de façon pragmatique.
Oui votre projet est super, non il n’est pas rĂ©aliste quand on est jeune diplĂŽmĂ© (mĂȘme d’une excellente Ă©cole / mĂȘme avec une expĂ©rience en apprentissage) : le statut de frontalier est loin d’ĂȘtre si ouvert, surtout si le frontalier propose de travailler vraiment trĂšs loin de la frontiĂšre :wink:

Cela dit, rien ne vous empĂȘche d’essayer !!
Qui ne tente rien n’a rien.