Taux de change catastrophique

Bonjour a tous,

Etant resident Suisse depuis le debut de l’annee (mais desirant devenir frontalier a moyen terme), je change mes CHF regulierement en euros.

Et depuis le premier tour des elections presidentielles en France, quels degats sur le taux de change CHF/EUR ! J’ai vraiment l’impression d’arriver apres la fete 2015-2017.

Que pensez-vous qu’il adviendra dans les mois a venir ? Vaut-il mieux garder ses CHF en attendant des jours meilleurs ? et eventuellement realiser quelques placements, ou limiter la casse en continuant a faire son change regulierement ?

Merci d’avance pour vos conseils.

1 J'aime

Personne ne peut savoir ce qu’il peut se passer… Difficile de vous répondre.
Pour ma part, je ne rapatrie que ce dont j’ai besoin et je laisse le reste en Suisse en CHF.
En effet, je pense que l’horizon économique est meilleur que celui de la France (et à fortiori que celui de la zone Euro).
Mais cela n’engage que moi.

5 J'aimes

Je suis dans le même cas de figure que @anon56664624: je ne change que ce qui est nécessaire. Le reste dors bien sagement sur un compte en Suisse.

1 J'aime

C’est très simple.
Soit Macron réussit, et on le lui souhaite, à redresser la France et dans ce cas cela sera va renforcer l’Euros. D’ailleurs son élection a redonné confiance à l’avenir de l’Europe et donc renforcé la cours de l’Euros.

Soit Macron se plante et la France s’éfondre économiquement. L’Euros sera affaiblit.

Donc que souhaiter? Le déluge sur la France et profiter de l’augmentation du cours DU CHF/Euros ?
La réussite du programme de Macron?

Cela s’appelle un dilemme. L’intéret particulier ou l’intéret du pays en premier?

2 J'aimes

Par ailleurs utiliser le terme de "catastrophique " pour un passage de 1.070 à 1.09 me semble un peu exagéré!

6 J'aimes

Ceux qui ont connu il y a pas si longtemps des cours à 1€ = 1.60 CHF diront pas le contraire…

Voyez le bon coté des choses, un franc fort affaibli la Suisse, et cela a une répercussion direct sur les emplois (des frontaliers), donc cette baisse toute relative n’est pas un « catastrophe » (ça représente 87€ sur un salaire de 6’000 brut…)

1 J'aime

Ça sent le type qui a spéculé avec effet de levier sur un Frexit

1 J'aime

Merci pour vos reponses, c’est vrai qu’il reste pas mal d’incertitudes, je vais regarder ce que ma banque (UBS) propose comme solutions d’epargnes en attendant des jours meilleurs.

Le relevement de la CSG a venir et la fin du cadeau fiscal sur les assurances vie risque aussi de faire peser la balance en direction d’une epargne en CHF.

Edit: apres verification, le taux d’interet pour le compte epargne standard UBS est de… 0.01%

2 J'aimes

Bonjour Hickson,

J’adhère entièrement à l^'idée que le taux de change n’est pas catastrophique.

Prenez un graphe sur les 10 dernières années et vous le constaterez.

Mais surtout, réfléchir à une stratégie long terme (1-2 ans ou plus si emprunt immo en CHF) sur la base du taux de change des 3 derniers jours n’est absolument pas valide!

La variation de 1.07 à 1.09 sur les 10 dernières années correspond à l’épaisseur du trait!
Et si vous avez une vision à 12 mois, il existe des outils de gestion type garantie de change.

1 J'aime

Je pense qu’on a pas à se plaindre vu notre situation (de frontaliers suisse) par rapport à ceux qui touchent des salaires en France, mais il est effectivement dans la nature de l’homme de vouloir toujours plus, selon moi, les « jours meilleurs » comme vous dites, sont en ce moment, donc profitez de la vie :wink:

2 J'aimes

Merci encore pour vos reponses, il est vrai que je travaille en Suisse depuis tres peu de temps (3 mois), j’ai donc moins de recul que la pluspart d’entre vous, d’ou le sentiment de m’etre fait avoir, en constatant que le taux subit d’importantes variations a la baisse juste apres mon arrivee.

Sur une vision a plus long terme, par exemple pour un emprunt immobilier pour un couple ayant des revenus mixtes Euros/CHF, dont une majeure partie en CHF, j’imagine qu’il est plus judicieux de s’endetter en CHF, surtout s’il semble que le CHF soit encore etre considere comme surevalue.

1 J'aime

Pas forcément.

Votre bien immobilier est valorisé en EUR.
Si vous empruntez en CHF, la valeur d’emprunt vs la valeur du bien est soumise à la fluctuation du taux de change.

A valider par votre situation précise, mais vu les taux bas actuels, si vous avez p.e. 60% de revenu CHF et 40% de revenu EUR, perso j’étudierai un financement mixte 60% CHF et 40% EUR.

Pour info, dans le genevois, ceux qui ont acheté à 200KEUR en 2005 à 1.70 essaient de revendre à 300KEUR juste à cause du taux de change… et ca ne marche pas. Il y a des cas de divorce, ou après la vente de la maison, il reste une dette. Ou des couple qui ont 1 gosse et restent dans leur appart car le prix de revente est inférieur au capital restant dû.

3 J'aimes

Les éléctions législatives pourraient-elles influencer également le taux de change ? Si le président Macron a la faveur des marchés un parlement de tendance différente et annonciateur de turbulences pourrait-il faire chuter l’Euro à nouveau ?

1 J'aime

C’est sûr que si Mélenchon et Le Pen se partagent les députés…

Mais ce sera surtout sur l’EUR/USD que cela aura un impact.

Aujourd’hui, les capitaux qui étaient planqués en CHF ont été redirigés vers les marchés actions en EUR et USD, c’est ce qui explique la faiblesse toute relative du CHF ces jours-ci.

Voyez les choses autrement:
Est-ce que le taux vous convient pour faire le change nécessaire à votre vie de tous les jours?
Si vous avez CHF 50.000.- à convertir en EUR à la meilleure occasion, quel serait le taux attractif?

Laissez la haute finance aux fonds spéculatifs et d’investissement, et aux grandes banques. Le particulier aura toujours la bonne info en dernier et son espoir de gains sera très faible.

4 J'aimes

ca parle de taux cata pour 0.02 ^^
j’ai vu le titre et j’ai eu peur, je me suis dis "quoi c’est de nouveau a plus de 1.20 ??? "
et je regarde et vois une variation de 0.02… un truc normal

regardez la bourse d’un jour a l’autre ca gagne ou perds jusqu’a 5% juste pour des raisons basiques…

un taux cata serai du 1€ = 1.50 CHF

le CHF est actuellement dans une phase ou il vaut plus que ce qu’il devrait…

2 J'aimes

Nous avons connu 1.60 puis très longtemps 1.50. Et puis vint le taux plancher avec le bond à 1.20 et pour finir la parité au cours d’une nuit et enfin une stabilisation autour de 1.08.
Si les legislatives renforcent Macron, ce sera 1.10, dans le cas contraire retour au 1.07.

Cette fluctuation a d’ailleurs également son influence sur le Libor (passé de -0.732 à -0.729).

2 J'aimes

Comme beaucoup de monde, j’ai emprunté a 1€=1.60CHF… Fait le calcul de la « perte » sur une maison 500.000€ (ou plutot du gain pour ceux qui ont acheté avec un prêt en CH après la fin tu taux plancher)

Ne fait pas ausi la même connerie que certain qui s’endettent en € a 40% de leurs revenus. Le jour ou le change repasse a 1.70 (on l’a connu…), je te laisse faire le calcul de ce qui va leur rester pour payer les patates à la fin du mois. (ceci dit, il y a des chances que tu finisses de payer un petit appart, avant que ca arrive)

Le taux de change est très anormalement haut.

2 J'aimes

Je ne suis pas totalement d’accord, mais merci de me dire si je me trompe.

J’ai emprunté à 1.58 (Aïïïïïïëeeee !!!) et je devais donc des CHF à ma banque. Lorsque le taux s’est effondré, je devais toujours encore des CHF à ma banque. La somme de CHF dûs n’a même pas bougé.

Par contre, le changement du taux, avec un remboursement linéaire a fait que la durée de mon prèt s’est effondrée. Si j’additionne ce que je ne vais pas payer au cours des années qui se sont effacées, je suis au dessus de 80’000 CHF.

Si quelqu’un connait un moyen pour avoir le beurre et l’argent du beurre, merci de faire signe. Et si je me trompe, merci de me le signaler aussi.

1 J'aime

Pour un frontalier qui achète son domicile, la question est la suivante:

Vais-je rester plus longtemps frontalier ou dans ma maison?

Le fait d’emprunter en CHF pour acheter en EUR ou d’emprunter en EUR avec des revenus CHF, c’est une gestion de risque de change.

Si on prévoit de rester frontalier 3-4 ans et de rester dans sa maison 20 ans, la logique dicte d’emprunter en EUR. Et inversement.

2 J'aimes

ok mais est ce qu’un frontalier qui gagne actuellement largement mieux sa vie en suisse (le franc fort a encore plus accentué la chose… mais meme avec un 1€ = 1.50CHF le frontalier gagnait toujours plus en suisse qu’en france) veut revenir travailler en france ?

J’ai comme un doute :stuck_out_tongue:

1 J'aime