Stage à Genève, qu'en pensez vous ?

Bonsoir à tous,

Je suis actuellement en dernière année d’étude dans le domaine de l’informatique (bac+5 business intelligence) et je dois, pour les terminer, réaliser un stage de fin d’étude en tant que consultant BI.

J’ai été démarché par 2 entreprises Suisses, et je voulais avoir vos avis sur le fait de passer mon stage là bas. Je me pose beaucoup de questions et voudrais savoir ce que vous pensez des opportunités à Genvève dans ce secteurs, Quelles sont les difficultés que je pourrais rencontrer ? Si vous en avez l’experience, Comment se déroule un stage en Suisse ? etc

Dans le cas ou je ferais mon stage là bas, je pense vivre en tant que frontalier car il semblerait que le niveau de vie Suisse soit trop élevé par rapport à la France et je n’ai pour l’instant pas beaucoup de moyens. Quel est le salaire moyen pour un stagiaire dans ma situation ?

Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire, j’attends vos réponses avec impatience

Vous indiquez que vous avez un bac+5 en business intelligence et que deux entreprises vous ont démarché.

Si ces entreprises ne sont pas des SSII, elles ont besoin de vous sur le long terme, vous pouvez dès maintenant aborder la phase qui suit le stage : votre embauche.

Compte tenu des besoins en business intelligence en romandie, il me semble pertinent de ne pas limiter vos discussions aux conditions du stage. Cela vous permettra d’obtenir une rémunération de stage qui soit cohérente avec la rémunération de l’embauche.
Et puis cela vous permettra aussi d’identifier l’entreprise qui a des perspectives pour vous.

Salut Efo,

je suis pas exactement du même secteur (Construction), mais dans mon ancienne boîte les stagiaires en fin d’études recevaient en général 3’000 CHF, voir 3’500 pour ceux qui venait de l’EPFL ou ETHZ. Les stagiaires n’étaient pas considérés comme des larbins bon à faire le café et changer le papier de l’imprimante, on leur donnait des missions définis et après quelques mois ils avaient des responsabilités. Je ne sais pas trop comment ça se passe dans ton secteur, mais si ce que dit Olivier est vrai, je vois plutôt ta période de stage comme une fin d’apprentissage/période d’essai prolongée.

Lors de mon stage personnel à Genève, je m’y suis pris trop tard pour trouver une colloc su Genève et j’ai fini en appart meublé à Archamps pendant 6mois. Résidence Logitop il me semble. Le seul avantage c’était d’habiter dans le centre commerciale et de pouvoir aller au ciné tout les soirs avec la carte Pathé (en pantoufle c’est la classe).
Mais sur Genève des colloc il doit y’en avoir. POur les apparts oui ce sera plus dur…

Clairement quoi que tu decide, le probleme risque etre le logement. Si tu veux viser la Suisse romande, regarde sur Lausanne, avec la proximite de l’EPFL, il y a pas mal d’entreprises jeunes/startup qui n’hesitent pas a embaucher des stagiaires.

Quand au ratio remuneration/cout de l’immobilier, difficile de faire plus miserable qu’en France de tout de facon.

Merci à vous Olivier d’avoir pris le temps de me répondre.

Je note vos conseils, mais dans un premier temps il me faut d’abord savoir si il sera
avantageux pour moi de travailler en Suisse. C’est pourquoi j’aimerais avoir votre avis personnel là dessus vu que vous m’avez l’air d’être experimenté.

J’en profite pour vous demander ce que vous pensez de l’emplois en BI à Genève et si ma nationalité française ne posera pas problème.

D’autre part qu’entendez vous par « une rémunération de stage qui soit cohérente avec la rémunération de l’embauche », et du coup pour parler d’embauche combien puis-je négocier avec le stage ?

Encore merci

Merci à tous pour vos réponses.

Tommy: Est-ce que tu parle de salaires en brut ou net ? Le salaire est clairement élevé mais du coup je suppose que le coût de la vie doit être très élevé.

J’en profite pour te demander à combien tu estimes le budget au niveau des dépenses par mois (logement, transports…) je m’y prend trop tard pour avoir une bourse pour l’étranger…

Hickson: C’est vrai que d’après mes recherches, les loyers sont exorbitants près de la frontière (et je ne parle pas des loyers suisses).
Pour ce qui est de chercher à Lausanne, je ne manquerai pas de faire des recherches si mon ambition Suisse se clarifie.

D’un côté la mentalité Suisse m’attire beaucoup (Rigueur, droiture, propreté…) mais je ne sais pas trop comment sont vu les français là bas.

Si tu travail dans le domaine tres technique (R&D de pointe, secteur en expansion, etc…) personne n’en aura rien a faire de ton origine puisque tres probablement, tes collegues viendront des 4 coins du monde et ne parleront peut etre meme pas francais.

Concernant les finances, au debut tout va se jouer sur le logement, mais dis toi que, meme si tu demarre avec un logement cher, tu va finir par t’en sortir au bout de quelques mois car tes revenus vont s’ameliorer et tu aura du temps pour chercher un logement moins onereux (coloc).
Je te conseil par ailleurs de chercher un logement en Suisse si tu es sur Lausanne, car c’est encore bien adapte aux etudiants (pour Geneve, ca sera beaucoup plus dur).

Si tu reste en France, tu va etre de la chair a loyer, tu servira a augmenter encore le niveau de vie de tous les riches rentiers baby boomers via le racket immobilier organise. Les salaires sont vraiment devenus ridicules par rapport au cout de l’immo en France, je ne comprends pas comment cela se fait qu’il reste encore des gens solvables pour payer des loyers/des biens.

Que ce soit pour la Suisse ou un autre pays plus lointain; mon conseil c’est vraiment de te barrer de ce pays de ***** et decouvrir ce qui se fait ailleurs.
Si a l’inverse, tu n’as pas confiance dans la valeur de ton savoir faire / travail et que tu pense qu’il sera plus confortable de te reposer sur une source de revenue passive type allocations ou investissement locatif (lui aussi paye par les alloc), surtout reste bien en France, ce pays est parfait pour ton profil.

1 J'aime

Toi tu as du te faire mordre par un propriétaire quand tu étais jeune non ?
Dans le fond tu as surement raison, m’enfin je ne compte plus les postes ou je te vois déverser ta haine envers les propriétaires … Tu habites dans quelle région ? Pas propriétaire donc ?

Arlette, sors de ce corps!

Serieusement, il y a une autre analyse:
Geneve ne construit pas assez et la crise du logement genevois se deporte en France voisine.
Donc les prix et les loyers ont tendance a rejoindre ceux de geneve

Salut Efo,

je parle en salaire brut. Pour un stage de fin d’étude 3k - 3k5 c’est la fourchette en construction, en info aucune idée. Comme j’habitais en France lors du stage j’ai déclaré aux impôts FR l’année d’après et j’ai pas payé beaucoup (le cours CHF était aussi différent en 2008… en moyenne 1.60). J’ai également eu une prime de fin de stage.

Pour ta stratégie tu as quelques possibilités:

Si c’est sur Genève et que pour un stage, alors un truc genre meublé à Archamps c’est pas la mort non plus. Les T1 meublés sont vers les 600€ /mois je pense, les courses tu peux faire en France donc ça dépend de ta consommation de vin de qualité ou non :wink:

Si c’est sur Genève avec optique d’embauche derrière, je chercherai direct une colloc à ta place.

Si c’est sur Lausanne oublie la frontière, Lausanne c’est étudiant tu trouveras une colloc ou des logements pas complètement indécent.

Perso sur ces 6 mois de stage j’ai bien claqué et pas que en dépense obligatoire, entre les restos l’abo ciné et les week end au ski. J’étais posé ;).

Pour une bourse, mon école dépendait de la région Alsace donc c’était un dossier à soumettre pendant le stage, je sais pas pour toi.

En essence bah ça dépend de ta voiture et de où tu vas et ce que tu fais le w-e ^^. Globalement je dirais que tu vas dépenser à la (grosse) louche 1’300€ entre les courses essences et le logement. Si on prend 3000 CHF brut disons 2700 net sans déduire impôts FR, soit environ 2’200 € ça fait un reste de 900€ pour les à côté, prêt étudiant.

Pour les impôts FR aussi grosse maille disons que tu déclares 2500€ x 7 mois x 0.9 en RFR soit 15’750€, -9710€ à TMI 0 ça fait 6040 € à TMI 14% soit environ 850€ d’impôts à payer, dans le cas bien sûr oû tu n’es pas rattaché au foyer fiscal de tes parents et que tu n’as pas d’autres revenus pour cette année.

J’espère que tu t’en sors avec mes approximations :slight_smile:

Un premier emploi en Business Intelligence à Genève devrait être intéressant :

  • Après des études en France, c’est une expérience internationale, et l’international c’est toujours valorisé
  • Il y a en Romandie des entreprises de bonne taille (locales ou internationales) avec des projets BI intéressants (ce sont des « Head Office » régionaux ou mondiaux qui ont besoin de BI)
  • Le secteur financier y est bien représenté, il est consommateur de BI
  • L’expérience de l’apprentissage fait que les entreprises ont l’habitude de donner des responsabilités aux jeunes qui ont un pied dans les études et un pied dans la vie active (ce sera votre cas au cours de votre stage de fin d’études)

Comme l’a indiqué Hickson44, la nationalité n’est pas un frein, mais un domicile en France peut fermer des opportunités dans le secteur des banques privées.

Mes meilleurs voeux de succès !

Je prends en compte vos conseils, c’est vrai que nous avons plein de choses à changer en France…

Vraiment merci beaucoup pour toutes ces précisions Tommy.

Encore une petite question^^, du point de vu administratif d’après mes renseignements il y a un visa à faire (combien de temps cela prend ?) et pour la mutuelle je garde celle que j’ai en tant qu’étudiant pour ce stage à l’étranger il n’y a rien de plus à faire côté Suisse ?

Merci beucoup Olivier,

Comme l’a dit @Tommy583, dans le secteur de construction les stages de fin d’étude sont rémunérés dans une fourchette allant de 3000 à 3500CHF brut environ, qu’en est il dans le secteur de la BI ? et pour un premier emploi dans ce secteur ?

Vous m’aviez parlé de négocier dès à présent le contrat d’embauche, est ce que 50000CHF brut vous semble raisonnable à négocier ?

PS: Désolé pour le triple poste, je ferai attention la prochaine fois.

tu peux mettre plusieurs @qqun dans un même post pour éviter le triple :wink: (il paraîtrait que les admins payent l’apéro à 1000 posts mais j’en suis encore loin).

Si tu es ressortissant européen, alors ce n’est pas un visa mais un permis de travail. Pour les courtes durée tu auras le permis G si tu habites en France ou L si tu as une adresse en Suisse, bien que je crois que ça dépendait des stages, j’ai eu des L alors que j’habitais en France et l’entreprise me déclaré à son adresse. Généralement je dirai que ce ne sera pas à toi de t’en occuper, si tant est que l’entreprise dispose d’un service RH. Au pire sinon c’est office migration du canton, avec ton contrat de travail et carte ID et en 1h max c’est torché.

Pour un jeune embauché après Master en construction et stage dans l’entreprise c’était de l’ordre de 5k9 CHF par mois brut sur 13 mois. Sur l’annuel ça fait environ 76’000. Je sais pas ce que représente tes 50k, mais si c’est pour un job après stage c’est trop bas, enfin je pense.

@tous les admin:
c’est vrai?
Si oui, j’y travaille!

C’est une excellente idée, on va organiser cela en février-mars

1 J'aime

Je fais parti des gens qui deplorent que la France soit consideree (avec raison) comme un pays de seconde zone, voir carrement du tiers monde par nos amis Suisse. Et je pense que le marche de l’immobilier est clairement un des pires defaut de ce pays, meme si c’est clairement un avantage pour le frontalier de pauperiser ses compatriotes.

Demandez a vos amis Suisse ce qu’ils pensent de ce systeme ou les locataires recoivent des allocations… pour payer des loyers imposes a des taux tres hauts… ce qui fait monter les prix, pour qu’en retour la construction de logement neuf permette sous certaines conditions de defiscaliser…
Une veritable usine a gaz a la Francaise en particulier pour le jeune travailleur… qui ne pourra profiter, lui, de plus-values a 3 chiffres non imposables.

Nos amis Suisses ont par ailleur mis en place… un impot sur la valeur d’usage d’un logement, ha! tiens, plus difficile de porter des soupcons de communisme envers la Suisse tout d’un coup, mais tu pourra toujours demander a Arlette ce qu’elle pense de ce pays.

ceux qui ont un crédit pour leur appart en Suisse font un montage avec la banque pour que la déduction pour le taux du crédit soit équivalente à l’impot fictif qu’il y aurait à payer.

C’est des capitalistes qui utilisent une notion communiste :wink: ne t’y trompe pas. En grande majorité ils payent jamais leur crédit juste des intérêts donc ils payent jamais l’impot sur la valeur locative.

Hormis ceux qui ont payé « cash », mais comme personne a intérêt à le faire, même les riches n’achètent pas. Tout appartient aux banques et assurances en Suisse…

@Tommy583 visiblement les montants ne correspondent pas du tout à ce que je pensais, en situation d’entretien ce ne sera donc pas mal vu de réclamer 70000ch brut ?

Si quelqu’un à d’autres infos ou expériences à partager…

@Hickson44 à combien évalues tu les dépenses mensuelles pour un jeune diplômé comme moi à Lausanne (loyer, conso…) ?

Pardonnez moi de repondre tardivement j’étais en periode d’exams

1 J'aime