Retraite française - Validation des années (trimestres) travaillées en Suisse

Bonjour,

Ayant entamé depuis novembre la « croisade » pour constituer mon dossier de départ en retraite au 1er Juillet 2018 (aujourd’hui) je rencontre de réelles difficultés pour valider les fameux « trimestres » correspondants à mes années de travail comme frontalier dans le canton de Genève.

Le problème est simple et préoccupant : si toutes mes années travaillées en suisse comptent, j’ai largement mes trimestres pour prétendre demander ma retraite.

Sinon, c’est à dire si toutes mes années travaillées en Suisse ne comptent pas, je serai réduit à attendre la limite des 67 ans, au delà de laquelle la retraite à taux plein est exigible peu importe le nombre de trimestres de cotisation validés.

67 ans c’est bien tard! , surtout que j’ai travaillé pendant ces années « non comptabilisées ».

Quelqu’un est déjà sans dote passé par ce cap, quelle est la démarche pour faire reconnaître ces années de travail en Suiise?

Merci de vos conseils et retours d’expérience,

Ted

Les années en suisses elles se « comptabilisent » dans le sens que vous avez cotisé a Avs, lpp… donc de l argent ou rente correspondant.

Pour les faire compter en france vous pouvez « acheter » les trimestres manquant.

Bonsoir,

Pas seulement.
Il y a une decote si on a travaille moins que le minimum.
Il faut donc faire reconnaitre les annees en Suisse pour ne pas avoir de décote.
C’est un des points du CE883/2004.

@Bertrand est passé par la et connais bien le sujet.
Il me semble qu’il faut voir avec le carsat a Strasbourg

Merci pour cette réponse.

Si il faut acheter des trimestres cela signifie que ces année ne sont pas du tout prises en compte.pour la retraite française, donc ni pour la rente ni pour la date de départ en retraite, tout à fait comme si pendant ces années on avait pas travaillé!.

Je vous invite a lire cet article

Ainsi que ce lien

http://www.cleiss.fr/particuliers/preparer_votre_retraite883.html

1 J'aime

Bonjour,
votre CARSAT régionale ne sert que d 'intermédiaire pour déposer le dossier retraite… ( nouveaux accords bilatéraux…)

La Centrale de compensation de L’AVS
Avenue Edmond-Vaucher 18 Genève · +41 58 461 91 11

fera un listing complet des prestations versées sous 15 jours, ceci moyennant l’envoi de la copie du Certificat AVS et d 'une copie du livrtet de famille pour les gens mariés ou un acte de naissance très récent pour les célibataires…

C 'est très complet comme listing , tout y est… cela par année de cotisation… En plus c 'est très rapide…
15 -21 jours tout au plus…

1 J'aime

Les années de travail en Suisse comptent pour la durée (cela valide les trimestres uniquement pour calculer la date de depart à la retraite).

Vous allez toucher la retraite francaise pour les années en France
Vous allez toucher la retraite Suisse pour les années en Suisse.

Exemple
10 ans en France
33 ans en Suisse

43 ans validés (c’est les années qu’il faut valider actuellement mais ca dépende de l’âge car le maximum n’est applicable qu’à partir des années de naissance 1973).

Calcul de la retraite:
France : 25 meilleures années / 43 ans
10/43 * 25 = calcul sur les 6 meilleures années de vos salaires Francais
Suisse : 33 ans
33/44 * AVS - c’est bcp plus compliqué mais ca donne une idée :slight_smile:
2eme pilier (vous avez un décompte si vous avez cotisé).

Et en cadeau, vous payerez la CSG sur la rente Suisse…

1 J'aime

ne vaut-il mieux pas declarer la retraite française dans certains cas? pour eviter cette p… de csg?

Si la retraite française est faible alors il faut demander à la CARSAT à ne pas la toucher. La Carsat doit confirmer.
@Bertrand l’a fait il me senble et peut nous expliquer la procédure.

Beaucoup de « on dit »

Pour pas payer la CsG, faut être assuré LAMal…et pouvoir faire le choix, cad être actif en Suisse au moment de la retraite…

Ensuite, faut que la CSG dépasse la cotisation LAMal pour que ça soit intéressant, donc env. CHF 5000 de retraite

Y a pas du putain…

L’assurance Maladie du Frontalier retraité n’est jamais gratuite…

C’est soit la cotisation CSG, soit la Cotisation LAMal, soit la cotisation CMU

à chacun de faire ses calculs…et ceux qui ne travaillent plus en Suisse au moment de prendre la retraite n’ont plus le choix, c’est CSG

Oui, il y a du vrai dans tout cela…

Il faut avant tout se libérer et bien se distancer de toute cotisation et charge sociale en France…

Cela implique entre autre :

=> quitter la CMU pour la LAMal

=> signer le bordereau de renoncement à la retraite française au niveau de la CARSAT…

A faire s ’ il l’on n 'a que travaillé quelques petites années en France… Il faudra bien insister et insister au près de la CARSAT pour obtenir ce renoncement écrit et signé. (!! ) Vous voilà avertis…

Raison : ils ne sont pas cons et ils sont de mèche avec la CPAM…alors ils vont réagir très « lentement » et très modérément… Il faudra donc sérieusement taper du poing pour obtenir ce renoncement écrit et signé…de leur part…

…Donc totalement libéré de toute attache sociale avec la France…vous ne pourrez plus être assujetti à une quelconque CSG…:smile:

Aussi fort logique, puisque vous perceverez tout de l ’ étranger. Vous n 'aurez plus le fameux statut de
" Poly-retraité"… oiseau rare qui se fait plumer de tous les côtés…:smile::smiley:

1 J'aime

Merci à toi Bertrand pour toute ces précisions, y a-t-il des données à ne pas oublier lors de l’envoi de la demande du bordereau de renoncement ?
Ayant travaillé 5 ans en France+ 1 année d’armée, ma retraite va être symbolique ( environ 72€ par mois )

attention de ne pas interpreter certains mots profiterolle…

Non, mais il faut insister pour le renoncement…

Il faut qu ’ à la fin il vous envoie ce borderau que vous le retourniez signé…

Renoncer à 72 Euros par mois c 'est encore supportable…

C 'est bien moins cher que de devoir payer CSG + RDS sur toutes vos retraites françaises et suisses…

Je dirai, c’est plus que supportable…:slightly_smiling_face:

Les retraités non polypensionnés à la CMU payent pas la CSG. C’est même une solution pour ceux pour qui à la retraite la LAMal est trop chère ou trop risquée.

Ah oui, p… ça veut d ire coi ? :joy::joy:

Pétard ou prune ou petite ou…

1 J'aime

Merci pour toutes ces nombreuses réponses, pas très facile de s’y retrouver, en y ajoutant une pincée de procédures à la française, ça devient un vrai challenge :slight_smile:

Pour résumer, j’ai maintenant des éléments convergents tendant à confirmer que j’ai le droit de valider mes trimestres travaillés en suisse afin de compléter mes 165 trimestres nécessaires à la retraite taux plein.

Maintenant, il faut que l’URSAFF acquiert la même conviction :smirk: plus facile à dire qu’a faire.

De plus pour faciliter la tâche de nos fonctionnaires, j’ai envoyé un mail à la Caisse Suisse de Compensation CdC www.zas.admin.ch.

Affaire à suivre. En parlant avec d’autres candidats à la retraite et retraités, il en ressort qu’il faut compter environ une année dans notre beau pays pour que l’instruction du dossier soit complète.En revanche, quoi qu’il arrive la date de dépôt de demande de retraite fait foi et la pension sera (sauf surprise toujours possible) rétroactive.