Résiliation CMU, interpellons les élus frontaliers !

Nos assureurs ne font pas grand chose pour nous récupérer, c’est bien dommage!!!

n’y aurait-il pas une piste à explorer? je téléphone à mon assureur pour lui demander ce qu’il en pense!!

bravo Andre1, encore. et bravo aux 31 parlementaires pour cette proposition d’amendement. c’est quand meme 8% de nos députés français qui nous soutiennent…

Bravo Andre1, ça, c’est du concret ! Superbe !
Le seul « hic », c’est le délai ( octobre 2016…)

Mais bon, cet amendement provoquera (espérons le) le débat.

Mais bien sûr que si, ils font tout pour satisfaire leur bien être !
Ils en ont profité pour remplacer leurs contrats d’assurance au premier euro par des complémentaires hors de prix !
Et ils en ont vendu ainsi des milliers, qui leur rapportent, sans rien leur couter.

Madame la Sénatrice Patricia Schillinger vient de nous faire parvenir son message résolument déterminé aux Ministres concernés par la double cotisation CMU-LAmal.
Madame la Sénatrice a également adressé copie de ce message au Président de la République et au Premier Ministre !

Je vous laisse lire le courrier, tout y est !

Un grand merci Madame la Sénatrice !
Nous nous réjouissons de vous retrouver à l’audience du Sénat du 3 novembre

3 J'aimes

Voir aussi la couverture de l’audition du 3 novembre au Sénat par le Blog du Frontalier :

j’ai voté oui pour la démarche d’interpellation des élus!

merci @mr341 !
plus le compteur s’incrémente, plus on est forts :wink:

Merci pour ce courrier déterminé Mme la Sénatrice, venant de la même famille politique que celle du gouvernement, il reste à espérer qu’elle ait plus de poids et surtout qu’on obtienne enfin une réponse !!! Ce silence assourdissant du côté de la capitale s’apparente de plus en plus à du mépris, et les renseignements que fournit la CPAM des armes destinées à nous faire trébucher dans un processus juridique long et usant pour les nerfs. On en a assez de se faire balader !!! Merci aussi à vous André et ceux qui vous accompagneront à Paris le 3 novembre. Puissiez-vous leur faire entendre raison…

1 J'aime

Oui encore une fois un grand MERCI à vous André, à toutes les personnes qui nous soutiennent et aux personnes de ce forum qui font avancer les choses.

1 J'aime

Ce courrier de la Sénatrice a aussi été relayé par le CDTF, et semble donc représenter un intérêt non négligeable pour la suite: http://www.cdtf.org/lettre-ouverte-de-mme-schillinger/
Ceci dit, les régionales sont proches et cette lettre ne pourrait avoir qu’un intérêt stratégique (limiter l’amalgame entre la gauche et la CMU des frontaliers). Donc restons vigilants sur les intentions de nos politiques :sunglasses:

A coté de ça, cela fait déjà la deuxième fois que le CDTF marque sa volonté de passer à des actions de terrain:
« Si cette situation perdure, notre réplique devra être à la hauteur du mépris avec lequel nous et les frontaliers que nous représentons sommes traités. Ce ne sont pas des menaces stériles mais un réel et ultime avertissement à ceux qui s’imaginent qu’ils peuvent indéfiniment et impunément continuer à nous assoir sur le banc de touche alors que nous marquons les buts et c’est les autres qui récupèrent les scores ! »

Et il y est aussi rappelé que tous les frontaliers, sans exception, pourraient se revoir concernés par les ambitions du gouvernement: « Vous l’aurez remarqué, les frontaliers assurés à la CMU ne sont pas exonérés de CSG/CRDS ! »

J’ai l’impression que la prochaine réunion du CDTF ( AG du vendredi 27 nov. à 20 h au Parc Expo de Mulhouse) pourrait être plus chaude que prévu et nous conduire à devoir nous impliquer d’avantage dans des actions, car en France, et c’est malheureux de le répéter, mais il faut toujours en arriver aux coups de force pour se faire entendre. A le constater, de nombreux frontaliers sont maintenant suffisamment désespérés et remontés pour l’envisager sérieusement. La période avant les régionales nous le confirmera…ou pas… :angry: :tired_face: :rage: :scream:

J’habite en Alsace et je peux vous dire que les députés et sénateurs avaient expliqué en long et en large le point de vue des travailleurs frontaliers. Que voulez-vous, les socialistes nous considèrent comme des riches, des riches qui peuvent encore plus contribuer à la solidarité nationale. Nous savons très bien que nous contribuons à la solidarité nationale en rapatriant des milliards de devises tous les ans, nous participons à maintenir le chômage à des niveaux acceptables dans les régions frontalières : qu’elle serait la véritable situation si nous ne travaillerions pas en Suisse ? Nul besoin de vous donner des explications car vous êtes assez grand pour vous faire une idée. Monsieur Hollande lui, il n’a rien compris mais il comprendra lorsque les suisses nous obligerons à nous assurer au régime Lamal. C’est jeudi que j’ai un rendez-vous avec un élu du parti de Mr Blocher pour discuter de la mise en place d’un référendum. Je vais mettre l’accent pour que la Suisse ne cède en rien à la rencontre d’une délégation française pour trouver une solution au merdier dans lequel la France nous a mis. La France avait imposé aux entreprises suisses implantées sur le site de l’aéroport de payer plus de taxes à la France c’est pourquoi Hollande avait fait une visite à Berne cet été. La France qui donne un ultimatum aux opérateurs de la téléphonie mobile,… Nos français, notre gouvernement, ces socialistes qui foutent la merde dans les relations franco suisses ; ces gens qui tapent sur les frontaliers, ces frontaliers qui se vendent à l’étranger pour gagner plus, pour rapatrier des devises. La France de Hollande est belle ; des milliers de chômeurs en plus, des malheureux en plus, de la misère en plus, la criminalité en hausse ce que je comprends.

Je comprends que Mr Johanneck du comité de défense des travailleurs frontaliers ne peut et ne veut pas organiser de manifestation ; c’est une question de responsabilité.
Quant à nous travailleurs frontaliers, nous pourrions nous rassembler au Maktplatz « Place du Marché » à Bâle pour discuter d’un mouvement de protestation. Qui accepterait une opération escargot pour ralentir le trafic ? pour ralentir les passages frontaliers ? Tout à fait légale, il suffit de faire deux fois le tour d’un rond point pour passer au prochain et de revenir au premier. Traverser la route, ainsi vous ralentissez le trafic de façon régulière. Qui veut fixer la date pour se rencontrer à Bâle ?

1 J'aime

Des philanthropes quoi… Peut-être que tous les frontaliers ne vous suivent pas sur ce terrain. C’est mon cas. Je ne veux rien avoir à faire avec ce parti.

C’est pourtant le premier parti du pays qui vous emploie. Nombreux sont vos collègues de travail qui votent pour eux. Merci de respecter leur choix et le verdict des urnes, ça s’appelle la démocratie, la vraie, à ne pas confondre avec la démo-crassie française.

Le courrier de Mme schillinger est daté du 21.10.2015.
Il a donc au minimum un an de retard…
Mais bon, mieux vaut tard que jamais.

J’avais dit que les premières victimes ne seraient pas les frontaliers, mais tous ceux bénéficiant de leur pouvoir d’achat.
Je pense que certains élus connaissent déjà quelques « victimes »… ça aide.

Certes, mais je ne suis pas Jura pour autant. Ralentir le trafic transfrontalier, c’est emmerder d’autres frontaliers et cela ne fera que rire Mariesotte.

L’imposition à la source est également une très mauvaise idée. Si Jura accepte de payer une moitié des mes impôts la première année lors du passage de l’imposition à la source, alors d’accord. Mais je doute fortement qu’il se propose pour faire ça.

Entièrement d’accord.

Et mes droits d’auteur ??? :innocent:

Sans rentrer dans une polémique stérile, lorsque quelqu’un s’exprime à la première personne du singulier, comme c’est mon cas, il exprime une idée qui lui est propre et qui n’a aucune prétention à la généralisation. Je ne veux effectivement rien avoir à faire avec ce parti, merci de respecter mon choix.

1 J'aime