Rapatriement de salaire, les résultats de l'enquête Monito sur le Forum Frontalier

Publié à l’origine sur: http://frontalier.moncoachfinance.com/2016/08/rapatriement-de-salaire-les-resultats-de-lenquete-monito-sur-le-forum-frontalier-12122.html

Le gouvernement français n’est pas le seul à s’intéresser aux milliards que rapatrient chaque année les frontaliers, les banques françaises et suisses s’y intéressent également comme le montre l’enquête effectuée par Monito auprès des frontaliers. Suite à l’article de mars 2016 sur le rapatriement de salaires frontalier et les différentes options pour le faire (banques…

David de Monito nous propose une étude des résultats du sondage qu’il avait publié sur notre forum avec un analyse et des graphs clairs.

Il sera intéressant de voir l’impact des nouvelles solutions web sur les habitudes des frontaliers dans les années à venir.

2 J'aimes

Nous savons que les frontaliers français sont environ 170’000.

Dans l’article, il est dit que la masse salariale des frontaliers français est de 10 milliards de CHF.
Plus bas, il est dit que les frontaliers travaillant en Suisse romande sont au nombre de 120’000 et qu’ils transfèrent annuellement 1.7 milliard de CHF.

Il manque donc 8.3 milliards (une paille).
Alors soit les 50’000 frontaliers travaillant dans les autres cantons gagnent des fortunes, ou alors les 120’000 travaillant en suisse romande stockent des milliards sur des comptes suisses.
Ou alors, j’ai mal compris.

oui c’est plutot cela…vous ajoutez des sommes non ajoutables.
vous comparez les sommes gagnées (masse salariale) et les sommes transférées (rapatriées).

perso, je rapatrie en France entre 7 et 12% des sommes CHF gagnées…

pourtant je ne stocke pas, je rembourse des emprunts en franc suisse (à taux zéro (vive le libor).

Pour compléter ce qu’indique jpm, la « masse salariale » est selon sa définition la somme des rémunérations brutes des salariés.

Bien que l’imposition et les charges soient faibles en Suisse, on peut estimer que pour 10 milliards de masse salariale il n’y a que 8 milliards de réellement « transférables » (si on prend par exemple 15% charge + 5% pour la partie des sommes imposées à la source des frontaliers dans cette situation).

Mais effectivement, la différence reste importante je vous l’accorde.

moi aussi, en les transférant en France.

C’est OK de dire que les banques sont les plus chères pour le change, mais de combien ?
Bref, c’est pas très incitatif pour changer de pratique si on sais pas si le jeu et le risque en vaut la chandelle …

Ben… disons que tout le principe de l’article est de parler du site qui permet de comparer en temps réel les différentes solutions selon le montant transféré, la monnaie de départ et d’arrivée… donc j’ai du mal à comprendre votre argument.

Je viens de faire un test à l’instant 12’000 CHF -> EUR, et ce « combien » dont vous parlez est dans ce cas « de 3,8 fois plus cher à 10 fois plus cher pour les solutions étudiées » (soit env. 100 à 330 CHF de surcoût)

1 J'aime

Merci pour tes commentaires, voici quelques clarifications sur les chiffres:

Il y a au total plus de 300 000 frontaliers qui travaillent en Suisse:

  • 170 000 résidents en France
  • Dont 120 000 qui travaillent en Suisse romande (Genève, Vaud, Neuchâtel, etc.)
  • Et les autres 50 000 travaillent dans des cantons non romands (Bale, Berne, Zurich, etc.)

Pour ce qui des montants.

  • La masse salariale des frontaliers est estimée à plus de 10 milliards selon l’office fédéral de la statistique.
  • La banque mondiale évalue les flux d’envoi à 1,77 milliard, on parle de flux totaux depuis la Suisse vers la France, pas seulement les frontaliers de Suisse romande

Ces chiffres ne sont pas forcément en opposition, mais montrent que:

  • Le chiffre de 1.77 Milliards de la banque mondiale sous-estime peut-être les montants envoyés, elle ne peut faire que des « estimations »
  • Des frontaliers peuvent convertir des CHF en EUR sans les rapatrier vers un autre pays
  • Des frontaliers gardent une épargne en francs et/ou remboursent également des prêts souscrits en CHF comme @jpm,

Il n’y a pas toute la masse salariale qui est transférée.

Enfin, l’enquête donne des tendances sur un échantillon récent et révèle peut être de nouvelles tendances. Il est prévu de mettre à jour ces résultats l’an prochain pour voir les évolutions.

1 J'aime

Heureusement…!!! Si l ’ Euro venait à crever on fait quoi ? C 'est parfaitement envisageable…:laughing:
.
Il ne faut pas seulement regarder sur les intérêts , le Franc Suisse reste vraiment une valeur refuge

.
(!! ) Il faut bien répartir ses avoirs. On a même parlé des 7 paniers de Calvete…pour diminuer sensiblement le risque…Principe : on répartit tout dans 7 paniers fort différents…
.
C 'est peu exagéré, avec 4 paniers c’est déjà pas mal… Il faut aussi penser à avoir plusieurs banques , pour étaler le risque. On en rigole…mais…
.
Merci beaucoup pour les statistiques, David. ==> Voilà un bel apperçu…:laughing:

1 J'aime

parce que vous pensez que si une grosse banque y passe, les autres s’en sortent vivantes ? non tout est interconnecté.

de plus il faut avoir son patrimoine dans la monnaie que l’on va dépenser, ca rend immune aux variations de change. garder une autre monnaie relève du placement (risqué) a interet 0% et subir la PV / MV a terme.