Quelqu'un regrette-t-il d'être frontalier ?

Bonjour à tous,
J’aimerais bien savoir si certaines personnes regrettent d’être devenu frontalier.
Bien évidemment, le plus important est de connaitre la raison :slight_smile:

Si vous ne regrettez pas, vous pouvez également dire pourquoi c’est intéressant !

Merci

1 J'aime

moi je regrette de ne pas avoir pris cette decision a la sortie de l’ecole ^^
pourquoi je suis allez perdre mon temps en France et en Allemagne :smile:

Sinon cette question est un peu particuliere
celui qui vit proche de la frontiere et qui devient frontalier, hormis avoir moins de temps libre et un meilleur salaire, je vois pas trop ce qu’il pourrait regretter :smile:

Et celui qui vient du bout de la france pour devenir frontalier, je pense que la question n’est pas differente d’un nordiste qui s’installe au sud pour avoir la mer ^^
L’attrait mer, vacance parrait bien, mais peut etre que la mentalité est differente et peut parfois peusé…
Au final c’est juste une question d’adaptation :slight_smile:

il y a des hauts et des bas :slight_smile: faut juste savoir faire la part des choses

moi j’ai fait 250km
j’etais frontalier mosellan qui travaillait en allemagne,
maintenant je suis frontalier alsacien qui travail en suisse

un peu loin de la famille et des amis d’enfance, mais j’ai une qualité de vie bien meilleur.
De la verdure, un trajet pas trop chiant, beaucoup de bon restaurants, des agriculteurs qui vendent en direct, …
C’est sur que celui qui prefere la ville, le dynamisme le soir il aimera pas ^^
Mais moi je prefere le calme, la nature…

Avant meme avec deux salaires devenir proprietaire etait possible mais compliqué
Ici, a part le credit mutuel qui pour une raison qui m’échape ne voulais pas m’accorder de crédit… les autres banques se sont limite battu pour que je devient client alors qu’a ce moment ma femme n’avait pas de revenu :smile:

Oui, je regrette

Je regrette d’ette dependant de la France.
Je le concois comme une phase de transition avant de devenir resident et d’abandonner mes luens avec la France

6 J'aimes

Moi je regrette de ne pas l’être :joy::joy:
Marre de filer l’équivalent de mon salaire net en charges patronales et salariales (sans compter les impôts), marre des mutuelles obligatoires à 200 balles… la liste est longue.

3 J'aimes

Bonne question,

A la réflexion, je regrette effectivement d’être frontalier et pas résident suisse.

Quand je suis arrivé au début des années 2000 les bilatérales n’étaient pas signées, les permis G étaient contingentés et je ne pouvais pas bénéficier d’un permis B. Je me suis installé du côté Francais, j’ai acheté, je me suis marié, j’ai eu des enfants. Un départ pour la Suisse ne serait pas impossible mais relativement compliqué question scolarité notamment.

Pas impossible que je finisse par m’installer en Suisse quand les enfants seront plus grand et que j’aurai soldé mon prêt.

2 J'aimes

Bonjour, moi je ne regrette absolument pas et je dirais que c’est dommage de ne pas l’avoir fait plus tôt car aujourd’hui du point de vue immobilier je serai déja proprietaire de plein droit avec en plus un prix bien meilleur car les bilaterales ont beaucoup changer la donne de ce coté.
contrairement à mes predecesseurs je ne regrette pas d’etre frontalier et je ne souhaite pas plus etre resident suisse mais c’est aussi parce que j’ai ete resident suisse avant d’etre frontalier et il n y a pas photo, on aime bien voir les bons coté comme la fiscalité ou la simplification administrative mais en etant frontalier nous vivons beaucoup mieux qu’en etant resident ou tout est beaucoup plus cher, assurance maladie, assurance auto, plaques, abonnement telephonique, billag et j’en passe…pour moi c’est sans regret, la mentalité? c’est un peu dur au debut puis on s’y fait puis on devient comme tout les gens ici, puis on oublie comment c’etait avant.

1 J'aime

Moi j’ai été frontalier et résident et je préfère de beaucoup ma vie de résident, je me demande même pourquoi je ne me suis pas installé plus tôt en Suisse, j’estime avoir un bien meilleur confort de vie ici.

1 J'aime

Bonjour,
Merci de ta réponse. Pourrais-tu développer quels sont les problèmes avec la mentalité ? Cela fait plusieurs fois que je vois ça et j’avoue avoir un peu du mal à voir concrètement de quoi il s’agit :slight_smile:

Merci.

Bonjour et merci de ta réponse.
Il serait intéressant de développer les raisons pour laquelle tu regrette d’être frontalier et pas résident suisse.

Merci :slight_smile:

Moi je regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt lorsqu’un de mes potes a tenté l’aventure il y a 7ans.
Je suis désormais résident et le confort de vie est bien meilleur, pas forcément financièrement mais je passe beaucoup moins de temps dans les transports et je vois beaucoup plus mes enfants et je peux aider ma femme à la maison, ça n’a pas de prix.
Autre avantage pour le système éducatif suisse, je pense offrir un meilleur avenir à mes enfants en étant installés en suisse.

3 J'aimes

salut madoy,
question, pourquoi tu demandes toujours de faire développer les reponses qui t’on été données?
je comprends de moins en moins le but de ton topic

1 J'aime

Bonjour. Tout simplement car en me disant oui je regrette ou bien non je regrette pas cela n’apporte rien d’intéressant ?
Ce qui est intéressant ce sont de connaitre les raisons afin de se faire des idées.
Tout simplement.

ps : je te trouve tout de même un peu dur, je ne l’ai demandé qu’une seule fois :slight_smile:
L’autre question était plutôt une question concernant les mentalités.

D’après ce que j’ai compris et en lisant ces postes précédents je pense qu’il parlait des mentalités des Français, ça été dur pour lui de se faire a la mentalité Française en vivant en France voisine (bureaucratie, râleur, grève…)

Bonjour

Aucun regret pour mon mari et moi.
On a gagné en qualité de vie, notre fille grandit dans un meilleur environnement.
Le cadre naturel est extra. Ma belle-famille est originaire de Haute-Savoie, on connait très bien ce magnifique coin et c’est d’abord pour cela que que l’on a choisit de quitter la capitale.
Culturellement Genève n’a pas à rougir de quoique ce soit.
En Pays de Gex c’est très multicurel, on a fait des rencontres improbables de personnes venues des 4 coins de la France et du monde. Donc coté « mentalités » : aucun souci, au contraire.
Coté « temps de trajet » : pareil qu’en France (région parisienne).
Coté « temps de travail » : pareil qu’en France (nous sommes cadres).
Côté salaires : sans commentaires.
Seul bémol : éloignement de la famille et des amis proches. Mais ils adorent venir passer un week end prolongé chez nous !

Pas de regrets mais quelques inconvénients dont le plus important à mes yeux es la faible qualité de vie côté français

Qu’entends tu par la ?

La qualité de vie en France peut être améliorée, mais il faut y mettre le prix…:slightly_smiling_face:

Par exemple, acheter son appartement ou sa maison… pour ne plus avoir à payer de loyer, lorsque l ’ on est en retraite…C 'est en gros ce que j 'ai fait…

J 'étais en gros 40 ans frontalier en Suisse et je ne le regrette pas un sens instant… Il y a souvent des avantages en France mais aussi quelques uns en Suisse…

Ma tante habite Lausanne depuis des lustres… La mentalité suisse ne me convient pas…
=> Les voisins y sont souvent des petits auxiliaires de police… Non, merci… ( Vu de mes propres yeux…)

Il faut payer cher pour tout… Aucun avantage ou facilté pour accéder à la propriété… D ’ où l ’ histoire de
l 'hypothèque jamais remboursée dans sa totalité , de peur de tomber sous le coup de l ’ impôt sur la fortune…!!! …:grinning:
.
.
Je dois dire que la condition de vie des frontaliers a largement évolué en 20 ans…

  • Il y les nouveaux accords bilatéraux franco-suisses… autrefois beaucoup était resté flou

  • Le CDTF est bien ancré et est présent , très combatif , on ne peut vraiment pas dire qu 'il ne fait rien…

  • l ’ Euro a remplacé le franc …

  • Les industries se sont largement modernisées en Suisse…les conditions de travail aussi…

  • Les facilités pour rejoindre la LAMal… dans le temps c était galère…!!! … ( j’y suis depuis 1992…)

  • Pas de grèves en Suisse et les syndicats sont modérés… Je n 'ai pas vu de conflits sociaux dans les entreprises dans lesquelles j ’ étais…:grinning:

1 J'aime

La qualité de vie c’est bien « pire » pour ceux qui bossent en France, ils doivent subir les prix plus élevés de l’immobilier, avec un salaire français.

1 J'aime

J’habite Saint-Louis. C’est pollué, c’est bruyant, il a des bouchons matins et soirs, l’offre médicale est pauvre (généralistes et spécialistes, hôpital à éviter), le niveau des écoles et universités est très moyen, mon expérience avec les différents corps de métier de l’artisanat est très moyenne malgré des tarifs premiums et enfin on est loin de la mer!

1 J'aime

c’est une ville qui a pas vraiment de charme…
Je comprend que beaucoup la qualifie de ville parking voir ville dortoir :confused:

le peut de fois ou j’y suis allez je me suis a chaque fois demandé si le mec en charge de l’urbanisme savait faire son travail car peut importe le moment ou j’y était, la circulation n’était pas fluide :confused: donc je confirme ton ressentis

Apres ya pas de miracle non plus, si une artère principale va a une douanne ou ca ralentis beaucoup, il y a de forte chance qu’a cause de ca cette artère doit etre régulé.

le fait qu’il y ai aussi qu’un seul pont pour aller en allemagne avec sa voiture n’aide pas non plus :confused: => la d105 est tout aussi emmerdante

helas en zone frontaliere, si le toubib est billingue il aura lui aussi tres certainement envie d’etre frontalier ^^
Le manque de specialiste est effectivement pas top :confused: souvent t’es contraint d’aller a mulhouse …

c’est souvent comme ca dans les zones riches … les gens en profitent (ou n’ont eux meme pas le choix… faut bien inclure le loyer exorbitant dans le tarif :stuck_out_tongue: )

me dis pas que tu ne le savais pas en venant ^^

franchement vu la ville je prefere la campagne :wink:
au moins j’ai pas de bruit, bien moins de trafic et donc moins de pollution
des generalistes pas trop loin et des experts aussi absent qu’a st louis ^^