Quelle est la manière la plus économique et sûr de transférer ses Francs Suisse sur un compte en Euros

Pourquoi serait-ce payant ?
En tout cas virement telexoo gratuit.
Et avec la bonne nouvelle de l’IBAN revolut en CH fini transferwise a priori :thumbsup:

Merci Olivier, les interminables débats sur les miracles de l’Assurance Maladie Anglaise ont probablement laissé des traces !

Ayant pour ma part effectué un virement le même jour que cette personnes entre une banque CH et une banque FR, la différence était d’une vingtaine d’euros sur les 6000 CHF. Alors effectivement, cette solution est peut-être la moins chère, mais je ne suis pas convaincu qu’elle soit la plus économique, encore moins la plus sûre, et encore moins la plus simple ! Comme toujours, les conseillers ne sont pas les payeurs, et ce publi-reportage me fait penser à ces personnes qui dans les années 2000 prenaient une assurance maladie privée au rabais et qui s’insurgeait lorsque leur assureur refusait de prendre en charge leur lourde pathologie. Ce cas me fait aussi penser à ceux qui sont aujourd’hui sans assurance maladie car ils avaient choisi de ne pas s’assurer à la Lamal ou à la CMU.

Alors des risques, j’en vois quelques-uns dans ce processus : le premier, c’est que ces sociétés n’ont pas tous un enregistrement pour exercer dans l’union européenne, ce qui pourrait être reproché par le fisc à son utilisateur, ou par nos chers politiques dans le cadre de recherche de nouveaux moyens de financement. Le second risque que je vois, c’est que l’argent « transite » par un IBAN qui ne vous appartient pas (Quid d’une faillite frauduleuse ?). Le troisième risque que je vois concerne la déclaration de ces fameux IBAN dans la déclaration 3916 et leur localisation précise (Grande Bretagne ou Iles Vierges, etc).

Pour ne pas mourir idiot, et éventuellement me faire changer d’avis, j’ai tout de même eu envie d’essayer, et si besoin, je suis à ta disposition pour faire un test réel via ces plateformes à tes bureaux ! J’ai déjà remarqué un point qui m’intrigue car sur la plateforme Transfer Wise, le taux peut descendre sous le taux inter-bancaire, ce qui me ferait dire qu’ils ont un algorithme qui s’ajuste probablement aux transactions en cours.

Ma conclusion : cette solution est probablement la plus rentable, mais doit probablement être réservée aux amateurs les plus avertis en terme de risque financier et fiscal.

1 J'aime

Bonsoir Raslefront , je trouve votre poste limite agressif. Je peux vous faire pensez à qui vous voulez, vous ne me connaissez pas.
Mon Publi-reportage comme vous dites est ma propre expérience de change que j’utilise depuis 2 ans déjà pour certains services. L’idée est de trouver la meilleur façon de faire du change , que ce soit au niveau économique mais aussi au niveau praticité et sécurité et de la partager.
Transferwise et Revolut ont leur agrément Européen (Licence Bancaire Européenne ce qui veut dire compte bancaire assuré à 100 000€ comme n’importe quelle banque) donc je ne sais pas de quoi vous parler.
Chacun se fera son opinion et fera ce qu’il veut. Que vous n’ayez pas confiance, pas envie de faire pareil , vous êtes libre et voyez vous cela ne me permet pas d’avoir un avis sur vous. Sur ce passez de bonnes fêtes !

1 J'aime

Mon post ne s’adressait pas à vous, mais à Olivier de Moncoachfinance.ch !

Et non, ni transferWise, ni Revolut n’ont leur agrément pour exercer en France et en Suisse, et seul Revolut a un agrément européen depuis seulement 1 mois (communication du 13 décembre 2018), et doit encore se faire enregistrer dans chaque pays pour pouvoir y exercer les transactions que vous évoquez…

Les risques sont bien fiscaux et financiers. Vous ne savez pas de quoi je parle et c’est bien là le problème. L’industrie bancaire est extrêmement réglementée.

Je vous donne plusieurs éléments :

  1. Avez-vous un compte bancaire ouvert à votre nom dans chacun de ces établissements ?
  2. Connaissez-vous la domiciliation bancaire de chacun des IBAN sur lequel vous transférez vos avoirs ?
  3. Comment déclarez-vous les IBAN par lesquels transitent vos avoirs dans votre déclaration d’impôt 3916 ?

Bref, ce n’est pas tant ce que vous faites qui est important, puisque vous êtes libres, mais c’est surtout d’expliquer aux autres ce qu’ils risquent !

Transferwise : https://www.cbanque.com/tarif-bancaire/actualites/70594/transfert-argent-transferwise-promet-365-millions-euros-economies-aux-francais

Revolut : https://www.cbanque.com/banque-en-ligne/actualites/71428/revolut-prete-a-devenir-amazon-de-la-banque

Maintenant j’entends ce que vous dites, ce n’est pas irraisonné, mais le risque dépend de l’utilisation de ce genre de compte. Moi perso cela me sert de transfert d’argent et non de compte sur lesquels je laisse mes salaires etc. Et en ce qui concerne le fisc, je ne vois pas le soucis car comme je vous le dit l’argent ne reste pas sur les comptes de ces Néo-Banques mais ne fait que transiter.
Maintenant cette solution me convient, le risque je l’estime très limité et si j’ai un problème une fois, je penses pouvoir y survivre.

1 J'aime

Vous ne répondez pas aux questions que je vous pose :

  1. Avez-vous un compte bancaire ouvert à votre nom dans chacun de ces établissements ?
  2. Connaissez-vous la domiciliation bancaire de chacun des IBAN sur lequel vous transférez vos avoirs ?
  3. Comment déclarez-vous les IBAN par lesquels transitent vos avoirs dans votre déclaration d’impôt 3916 ?

Et en guise de réponse, on ramasse 2 nouveaux publi-reportages cbanque…qui confirme d’ailleurs l’abscence

Dans ce cas laissez-moi prévenir les utilisateurs des conséquences plus que fâcheuses, susceptibles de survenir si ces obligations déclaratives ne sont pas respectées; Car ces sanctions relèvent sans ambiguïté aucune, de la double peine …

En cas d’omission, volontaire ou non, le Législateur Français a prévu un dispositif spécifique prévoyant à la fois la confiscation du corps du délit et une présomption de revenus.

Il est donc procédé d’abord à la confiscation des avoirs non déclarés. (A priori, pas de souci dans votre cas puisque les virements sont inférieurs à 7600 euros). Dans le cas où la saisie ne peut pas avoir lieu, le contrevenant est tenu au paiement d’une somme équivalente. De plus, il « a droit » à une amende égale, au minimum, au quart du montant sur lequel a porté l’infraction ou la tentative d’infraction.

Et pour témoigner de l’inter-pénétration historique avec le Code des douanes, le Code général des impôts prend le relais sans ménagement …

Aux termes du 2ème alinéa de l’article 1649 quater A, les fonds transférés vers l’étranger ou en provenance de l’étranger constituent (sauf preuve contraire à apporter par la personne) des revenus imposables lorsque la déclaration concernée n’a pas été déposée (c’est à dire que ce compte n’a pas été déclaré à votre nom dans votre déclaration)

Lors d’un contrôle fiscal, l’inspecteur des impôts a donc tout à fait le droit de rattacher au revenu global du contribuable ces sommes, non déclarées, à hauteur du montant total du flux financier. Et il est « largement » autorisé à procéder directement à l’imposition de ces « revenus » sans même avoir besoin d’interroger auparavant la personne fautive, par le biais notamment, d’une demande de justifications (imprimé n°2172).

De plus, si « l’intéressé » n’est pas en mesure de justifier du caractère non imposable des avoirs en cause, le montant des rappels de droits résultant de leur taxation (*) est assorti de la majoration de 40%.

(*) à l’impôt sur le revenu bien entendu, mais également aux contributions sociales !

En conclusion, sauf d’être sûr de « son coup » grâce à des combines et des échappatoires proposés par certaines officines sans scrupules (qui demeurent en toute hypothèse des « conseilleurs » sans être les « payeurs »), il vaut mieux s’entourer des précautions d’usage minimum en matière de transferts de fonds.

Pour résumé, vos avoirs se transfèrent par des IBANs qui ne sont pas à votre nom, via des domiciliation que vous ne maîtrisez pas et que vous ne déclarez pas à l’admninistration fiscale de votre pays de résidence. Un rapide calcul du risque d’amende en ayant viré 6000/CHF/mois pendant 6 ans fait apparaitre un redressement potentiel de 70.000 CHF et d’une amende comprise entre 36000 CHF et 100.000 CHF.

Il ne manque plus que le GIGN ou le RAID pour arrêter le dangereux criminel que je suis !

Trêve de plaisanterie, détenir un compte chez Revolut et Transferwise, jusqu’à preuve du contraire n’est pas illégal. Ca se saurait, non ?
De plus je vois mal la Banque Populaire et la Caisse d’épargne s’associer avec de dangereux criminels.

Vous affirmez des choses mais ce système est connu du fisc, ça fait 7 ans que Transferwise existe !
Et je vais en rajouter une couche , il existe plein d’autres système comme Paypal , Google Pay, etc qui ont tous des fonctions différentes mais qui font circuler de l’argent .

Alors je veux bien que l’on soit catastrophiste, chacun vie sa vie comme il le veut, mais il y a une différence entre informer et faire peur au gens car on pense détenir la vérité !!!

Pour ma part, Transferwise et Revolut seront déclarer aux impôts à titre d’information pour le Fisc et en expliquant que ce sont des comptes qui servent à transiter l’argent que je détiens en Suisse pour le ramener en France. La traçabilité est facile a démontrer, mon salaire arrive sur le compte Suisse à tel date, j’en transfert telle somme à telle date et elle arrive sur mon compte Euros à telle date. Bref tout est tracé et donc facile à démontrer.

Donc non vous ne me faite pas peur, je garderais en tête l’information que vous nous donnez en éliminant le reste de fin du monde que vous mettez dans votre poste.

Moi j’aurais juste une question à vous posez : Avez vous téléphonez aux Impôts pour avoir ces informations et vous ont ils dit que nous étions de dangereux criminels ???
Et désolé encore une question, Transferwise existe depuis 7 ans , combien de gens se retrouvent ruinés voir en prison (on ne sait jamais) après avoir utilisé les services de cette dangereuse entreprise ???

Et , je sais je suis impardonnable, encore une question :
Prenons 2 personnes qui reçoivent un salaire en Suisse :

  • L’un va au change Migros avec son argent liquide et le change en Euros , passe la frontière et en fait ce qu’il veut.
  • L’autre passe par Revolut ou Transferwise pour faire son change et le transfert sur son compte en France.

Lequel des deux est le plus facilement contrôlable par le Fisc Français ? J’ai ma petite idée ! Sic

2 J'aimes

Toujours pas de réponse à mes questions, sic.

Alors je vais répondre à vos questions :

Avez vous téléphonez aux Impôts pour avoir ces informations et vous ont ils dit que nous étions de dangereux criminels ??? -> Un appel au service des impôts ne sert à rien. La seule manière que vous auriez de vous autorisez à le faire serait d’obtenir un rescrit fiscal. Et pour ma part, pas besoin de le faire car j’ai un fonctionnement différent.

Combien de gens se retrouvent ruinés voir en prison (on ne sait jamais) après avoir utilisé les services de cette dangereuse entreprise ??? -> Allez demander aux miliers de poly-pensionnés qui omettait de déclarer la case 9 depuis 2012 et qui se voit demander rétroactivement des sommes astronomiques, et qui doivent maintenant se former, par avocat, devant les TGI. Allez demander aux frontaliers que l’on entend pas et qui se font redresser à hauteur de 1500 euros par compte étranger non déclarés depuis quelques temps. Allez faire un tour dans les tribunaux d’Annecy, de Mulhouse ou de Besançon pour vous rendre aussi compte de ses litiges fiscaux sur ces points, qui imposent systématiquement un avocat pour vous représenter même si au final vous finissez par remporter la partie.

Quant à votre dernière question sur lequel est le plus facilement contrôlable, j’espère les 2, car cela voudrait justement dire que le processus est « sous contrôle ». Et lorsque vous faites votre change à la Migros, vous êtes bien plus contrôlé que vous ne le pensez. Demander à M. Perben comment il s’est fait contrôler cette année en possession d’euro « CH » alors qu’il prétendait que c’était des euros « FR » !

Encore une fois, vous ne détenez pas de compte bancaire chez Revolut, ni chez Transfer Wise. Et AUCUNE banque française ne travaille aujourd’hui avec ces 2 organismes. L’article parle d’une association au futur…et il faudra probablement que ces organismes « comply » avec les règles bancaires et fiscales en vigueur.

Je ne cherche ni à vous convaincre, ni à vous faire peur. Je cherche juste moi aussi à informer les personnes car les conseillers ne sont pas les payeurs. (encore que, je devrais probablement laisser faire, puisqu’au final, je facture au prix chers, celles et ceux qui viennent me voir pour les sortir de ce type de situation…)

Bon, sincèrement je comprends votre démarche, ce que je comprends moins c’est votre résonnement. Je m’explique :
Vous nous dites que le fisc va considérer ce que l’on fait comme de l’évasion fiscal au final. Mais tout mes revenus Suisse sont déclarés normalement, ce que j’en fait après me regarde. Je ne comprends pas ce que vous voulez nous dire. Si j’ai déclaré correctement mes revenus, où est le problème ?

Je comprend pas vraiment non plus ce qu’il y a d’illégale si on adopte ce schéma suivant pour faire son change CHF->EUR :

Banque Suisse --> Revolut CHF --> Revolut EUR --> Banque FR.

Si tout les mouvements sont justifiés et sont traçables (ils le sont), quel est le problème au point de vue fiscal ?

Désolé si j’ai loupé un point entre temps mais c’est comme cela que je perçois cette méthode pour le moment.

Non, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Le fisc ne va pas forcément considérez que vous faites de l’évasion fiscale. (ce n’est d’ailleurs pas le cas)

Elle peut considérer une absence de déclaration des comptes ouverts, utilisés ou clos dans l’année fiscale.-> 1500 Euro/Iban

Elle peut vous adresser un redressement « de facto » si le montant de vos transferts dépasse vos revenus de façon substantiel (par exemple en cas de rapatriement d’un héritage ou d’épargne suisse bien supérieur à vos revenus et ayant transité par des comptes non déclarés).

Elle peut aussi communiquer à Bercy que, chaque année, plusieurs millions d’EUR sont rapatriés par des frontaliers Suisses via des IBAN domiciliés aux Iles Vierges britanniques, au Panama ou Nauru, via des sociétés contrôlés par des oligarques russes.

Bonjour,

Je suis client USB avec compte classique et j’utilise TransferWise pour rapatrier mon salaire CHF vers mon compte EUR.

Pour répondre à votre question : non, le virement n’est pas facturé 5 CHF, mais facturé au tarif « normal » d’un virement national (Suisse vers Suisse). De mémoire, il me semble que UBS facture 30 centimes / CHF par virement national.

Oui c’est normal, Transferwise détient un compte dans une banque Suisse. Les transfert d’argent Suisse avant d’être changé en euros se font sur un compte en CHF dans une banque en Suisse. Donc pas de frais. Vous aurez des frais si vous faites des transfert d’argent d’une banque suisse vers un autre pays.

Et pour un transfert de : UBS vers => Revolut
Pour ceux qui ont pu tester, vous avez juste les 0.30 centimes de frais de virement UBS ?

Pour le transfert de Francs Suisse que vous avez sur Revolut vers un compte En Franc Suisse dans une banque en France (Pour payer un prêt en devise par exemple) , il n’y a pas de soucis et pas de frais. (Délais de 2 jours en gratuit ) Je viens de le faire et le virement est accepté !

Bonjour à tous,

Mes meilleurs vœux !

du coup après lecture de vos posts. Est ce qu’à présent, on a la possibilité d’avoir son propre IBAN CH sur Revolut ?

Je souhaiterai faire dans un 1er temps Banque Suisse --> Revolut CHF --> Revolut EUR --> Banque FR puis à moyen terme Revolut CHF --> Revolut EUR --> Banque FR.

Merci d’avance pour vos réponses.

Bonne journée.

Pour le moment de ce que j’ai pu voir sur Revolut, il y a un IBAN CH « commun » .
Ce qui signifie que lorsque vous allez faire un virement de votre banque suisse vers ce fameux compte CHF « commun » Revolut, il vous faudra impérativement renseigner un numéro de client que Revolut vous a attribué (à ajouter en commentaire dans votre virement).
Vous le trouver sur le détail de votre compte CHF Revolut.
Même si tout semble bien mis en place, je préfère attendre un éventuel IBAN CH nominatif pour plus de sécurité.
Mais visiblement certain ont testé est tout est OK.

1 J'aime

Je confirme vos dires et j’ajoute qu’il est tjrs possible de virer ses CHF sur son propre IBAN revolut (GB…). Chez UBS c’est 5,- le virement. Au moins c’est sur votre propre IBAN.

Si vous transférez 100K CHF je peux comprendre l’intérêt d’un IBAN nominatif. Mais pour simplement rapatrier son salaire…

Utilisant actuellement B-Sharpe pour faire mes transferts d’argent, si j’ai bien compris le compte CH commun de Revolut fonctionne de la même manière que B-Sharpe sauf qu’on a la possibilité de changer quand on veut.

Du coup, hors weekend, on gagne en taux de change en passant par Revolut directement (commissions B-Sharpe)?

Je testerai le mois prochain de virer une partie du salaire pour voir ce que ça donne : UBS compte CHF > Revolut CHF > Revolut EUR (> Banque FR)