Prix immobilier proche frontière Suisse (Genève)

Bonjour,
Je voudrais travailler sur Genève, et m’installer en France mais proche de la frontière (pour limiter le temps de trajet).
Savez vous-si les prix sont plus bas qu’a Genève si l’on reste sur le territoire français ?
Connaissez-vous des coins sympa et pas trop chers ?
Je vous remercie
Cordialement

1 J'aime

Aucune comparaison entre les prix coté français et coté suisse, c’est du simple au triple !
De plus dans Genève le souci n’est pas le prix mais la disponibilité (vous me direz c’est lié :slight_smile: ) car il y a très peu de biens à la vente ou même à la location.

En revanche toute la frontière immédiate coté français est forcément exorbitante, ça dépend ce que vous appelez « pas trop cher »… proche frontière une maison de 100-120m² avec un bout de jardin tourne autour de 500’000 euros, un appart de 100m² va faire entre 300 et 500’000 euros selon son standing.

Les loyers sont à l’avenant, et des garanties importantes sont demandées ce qui rend difficile l’arrivée si vous avez pas déjà un contrat signé.

1 J'aime

Bonjour,

Non.

Tout est relatif, mais en venant de la France « normale », vous allez halluciner.

A Genève, le taux de logement vacant est inférieur à 1%. Les régies (équivalent des agences immobilières) sont hyper exigeantes, et un nouveau venu en période de probation n’a aucune chance de trouver un logement (seules les relations et aides de l’employeur peuvent aider).

Côté francais, si vous ne voulez pas vivre trop loin de la frontière, ce sera Annemasse et St Julien le moins cher.

Faites un tour sur Leboncoin, ce sera le plus facile.

Bon courage!

1 J'aime

Même à la location cela devient n’importe quoi. Cela fiat 4 mois que je suis sur Genève, periode d’essai finie, alors je cherche a louer un vrai appartement … (j’ai trouve un meublé jusque la, seul endroit ou le proprio acceptais mon dossier !! 900 euro pour un studio meublé …)

Maintenant je cherche un peu plus grand, histoire de ramener mes meubles … et les propriétaires me demandent au minima 1 ans de CDI en suisse :smiley: Juste la méga blague … (je parle de location en France … ) C’est juste hallucinant de se loger ici …

Même en gagnant 5 a 6 fois le prix du loyer, chaque proprio demande quand même un garant. Au début on vous dit qu’il ne faut pas être en période d’essai, et une fois cette période fini, on vous dit "non, tant que vous n’avez pas un an de CDI dans la même boite je ne vous loue pas … Même les agence immobilière ont le même refrain … est ce légal ??? )

Non, mais la « puissance » publique ne sait que légiférer via la Loi Alur.
ET tant que la situation sera tendue, bah, les propriétaires pourront avoir ces exigences.

D’un autre côté, quand un locataire ne paie pas, c’est tellement difficile de s’en débarrasser et ca coûte tellement cher que ce comportement se comprend. Il y a quand même un emprunt à rembourser

Ah oui oui tu ne m’apprends rien à ce niveau. M’enfin, pourquoi n’ai je pas le droit a une location alors que je ne suis plus en période d’essai ?

Le « en Suisse on vous vire comme on veut » ne compte pas. Parce qu’on a beau dire ce qu’on veut, en France, la sécurité de l’emploi n’exite plus, et c’est pas prêt d’aller en s’arrangeant !

Pour les sceptique, juste pour l’exemple … je suis ingenieur en societe de prestation (SSII) et bien en France, la periode d’essai pour un cadre est de 2 fois 4 mois (donc 8 mois). Hors, les missions vont de 1 à 6 mois … donc on vous fiat un CDI, puis on vous licencie apres 7 mois sous pretexte qu’il n’y a pas de mission :slight_smile: Donc oui, dans certain métier comme le mien, travialler en France ou en Suisse c’est la même chose niveau danger de perdre son emploi ^^

Bref, désolé je me suis emporté dans mon HS

Le bon coin semble pas mal pour trouver de petites annonces de location/ou achat, car les agences pro l’utilisent aussi.
Cote Suisse il y a Anibis qui semble pas trop mal marcher.
Suivant les situations je sais que les RH de certaines entreprises peuvent proposer de rediger une lettre de recommandation pour faciliter la recherche de logement.

Ptitfred: Il y a du travail pour les francais en informatique du cote de Geneve ?

Quand on négocie un taf dans la région Lémanique, que ce soit sur France ou Suisse, le truc à négocier c’est l’aide d’une agence de relocation.

Sur LBC la plupart des annonces sont pour des biens morts ou des offres promoteurs. Mais bon ça aide à avoir une idée des tarifs

Je ne serais pas aussi catégorique.

Nouvel arrivant dans la région, je suis venu 4 jours au mois de mai pour faire des visites (une dizaine d’appartements et une dizaine de maisons), tous les rendez-vous ont été pris grâce à LBC.

Bien que je sois rentré bredouille (soit parce que le bien ne nous plaisait pas, soit parce que notre dossier n’est pas passé), j’ai eu le sentiment que « c’était possible ». On a failli avoir plusieurs biens, avec pourtant un dossier qui part mal : une période d’essai et une future chômeuse. Entre particuliers, c’est néanmoins aussi beaucoup au feeling que cela se passe. On était par exemple le coup de coeur des proprios d’une maison (et vice-versa) et nous n’avons cependant pas eu le bien car une entreprise avait signé pour garantir 3 ans de loyers payés … impossible de lutter contre cela. Autrement, nous aurions eu la maison, avec notre dossier de débutants.

Il faut en revanche bien évalué si l’annonce est encore d’actualité. D’après nos observations, si une annonce a été créée/mise à jour il y a plus de 2 semaines, c’est mort. Au final, n’ayant pas pu trouver mon bonheur sur LBC ou autres (les agences refusent notre dossier), j’ai réussi à trouver une location longue durée sur AirBnB, le temps de prendre mes marques et passer ma période d’essai. Nous verrons d’ici quelques mois pour trouver un bien en location, correspondant un peu plus à nos envies et besoins !

Et pour info, vous aviez couvert quels secteurs? 20 visites en 4 jours c’est pas mal.

Bonjour Fafa,

Prenant mes fonctions sur Genève début juin, nous avions voulu trouver un appartement pour quelques mois, le temps de rechercher un bien plus durable une fois ma période d’essai passée et madame avec moi (nous habitons aujourd’hui à Marseille et je navigue la moitié du temps à Nice, l’autre moitié à Marseille).

Quelle erreur de jugement avions-nous fait !!! :slight_smile: En effet, les agences nous refusent systématiquement le dossier (période d’essai + assurance loyer impayés qui nous empêche de présenter un garant) et les propriétaires refusent de louer leurs biens pour quelques mois (ce que nous comprenons).

J’avais fait plusieurs recherches auparavant sur les secteurs intéressants pour nous (travaillant du côté de l’hôpital de Genève). Les axes Bonneville-Genève et Thonon-Genève sont apparus comme les plus opportuns. Nous avons fait des visites d’Entremont/Brison au Sud à Thonon au nord, donc assez large !

Nous avions donc réservé une dizaine de visites d’appartement en avance sur place et, voyant dès le premier jour la réaction des agences/propriétaires, nous avons voulu changer notre fusil d’épaule et directement rechercher un bien plus durable (autant aller droit au but).

Nous avons de ce fait également réservé une dizaine de visites de maisons dans ces mêmes axes, avec deux coup de coeur, dont un très très gros, pour lequel nous n’avons malheureusement pas été retenus (et pourtant, malgré notre dossier, c’est passé très près, cf mon autre message).

Au final, après plusieurs centaines de km sur place sur ces deux axes Bonneville-Genève et Thonon-Genève, nous sommes définitivement plus attirés par l’axe Bonneville-Genève et le Chablais. J’ai réussi à trouver un logement temporaire sur Mieussy (bien ancré dans les montagnes) pour au moins 4 mois, reconductible si besoin.

Le temps de trajet (P+R à Bonneville + bus pour Genève puis marche/trottinette) sera au niveau de ma borne maximale pour débuter, mais c’est un compromis que j’ai eu à faire en échange de pouvoir trouver à me loger. Nous avons bon espoir que cela change d’ici quelques mois !

Bonne journée,
Mathieu

Bonjour Mathieu,
Je pensais que du côté de Bonneville c’était plus simple de trouver un logement mais ton expérience montre que ça reste bien tendu quand même.
Bon courage.

Imaginez pour les non frontaliers…