Prendre un moi de vacances entre deux emplois

Bonjour tout le monde,

j’ai une petite question, je vais démissionner de mon emploie actuel pour un nouveau job. Lors de l’entretient pour le nouveau job, j’ai dit à tort que j’avais deux mois de préavis. En fait, le 30.04 je serai exactement un an à ce poste et je n’ai qu’un mois de préavis…
Donc ma question, si je décide de prendre un mois de vacances entre ces deux jobs, est-ce que je dois faire une quelconque démarche administrative? Permis de travail, caisse de pension, assurance etc…

Merci d’avance pour vos lumières
Bye

Bonjour,

Il y a très longtemps j’ai fait exactement comme vous ! (ou presque). J’étais dispo de suite et j’ai dit que j’avais un mois. A l’époque mon nouvel employeur avait apprécié de savoir qu’il n’y avait qu’un mois et que je serai très vite opérationnel.

Je n’ai fait aucune démarche. Point.

Bonjour,

Il y a des démarches à faire:
Pendant votre mois de vacances, vous ne devriez plus être assuré LAMal ni CMU, car vous n’êtes pas frontalier.
De plus, l’assurance accident de votre ancien employeur ne vous couvrira plus.

Donc, vous devriez vous déclarer à Pôle emploi.

Peut-être un avantage, si vous êtes en CMU, cela vous réouvre un droit d’option.

Bonjour,

concernant l’assurance accident elle couvre jusqu’à 1 mois après la fin du contrat de travail.

Bonne journée
Ju

Salut Ă  tous,

merci de votre aide.
Depuis le début en Lamal, donc pas besoin de la réouverture du droit d’option.
Si l’assurance accident rèste active un mois après la fin du contrat, c’est tout bon pour moi.

Il reste la question de la Lamal. Si je paie, il ne devrait pas poser de question? ou bien?

Pour Pôle emploi, je voudrais éviter de m’inscrire car je n’en vois pas l’utilité pour cette courte période. A part devoir me casser la tête avec l’administration française, je ne vois pas ce que je pourrais en tirer.

Bonne journée
Bye

Pour la Lamal, appellez votre assurance, ils ne vont pas vous manger. :slight_smile:

Et redites-nous, pour les autres qui seront dans votre cas.

Je viens de contacter Helsana et il me dise que mon assurance sera arrêtée en fin de contrat, retour en france(sécu je pense) pendant 1 mois et réouverture du DO pour le nouveau Job.

Beaucoup de paperasses pour pas grand chose…

  1. Votre assurance accident vous couvre pendant 30 jours.
  2. Votre contrat Helsana n’a aucun lien avec votre employeur, que se passe-t-il si vous continuez sagement de payer ??

Moi je ne piperai pas un mot…

@Alain74: je pensais faire pareil mais le contact à Helsana m’a dit que ce n’est pas légal de rester assurer chez eux sans être employé.
Après je ne sais pas comment les infos circulent entre les entreprises et les assurances en Suisse.

Je pense aussi ne rien faire.

Mon employeur ne sait rien de mon assurance. Même pas si je suis assuré en Suisse ou en France. Et Helsana ne connait pas mon employeur.
Et si Helsana connait mon employeur, alors ils ne savent rien de mon contrat de travail, et rien d’une éventuelle démission.

Après, la personne de Helsana a certainement Raison sur le fond, mais il s’agit là de 30 jours, sans la moindre volonté d’escroquer qui que ce soit.

@Alain74: vous avez raison, je me fais du soucis pour rien. Je ne vais pas en parler et on verra ce qu’il ce passe.
Et comme vous le dites, il ne s’agit pas d’escroquerie et si il y a un problème, je plaiderai l’ignorance…

Merci pour tout et bonne journée
Bye

A mon avis : Rien. :blush:

Attention au chômage par contre : s’il y’a un seul jour ouvré entre l’ancien et le nouveau contrat vous ne pourrez pas demander le chômage même si c’est votre nouvel employeur qui met fin à la période d’essai.
Seule exception : plus de trois ans sans interruption.

Source:

Attention… Si le salarié a démissionné de son précédent emploi et si la période d’essai est rompue par l’employeur avant 65 jours de travail, l’indemnisation par Pôle Emploi est soumise à une condition : le salarié doit avoir cotisé à l’assurance-chômage pendant au moins trois années consécutives.

ok, j’ai 17 années de travail en Suisse sans interruption de cotisations, la seule coupure sera celle-là.
Ca ne devrait pas poser de problèmes.

Bye

1 J'aime

c’est un peu simpliste:

1/ pour que le droit d’option soit ouvert, déjà il faut non pas être au chômage mais être au chômage et être indemnisé au moins 1 jour. hors vu les carences du fait de congés payes rembourses etc…,il n’y aura pas d’indemnisation.

2/ si vous ne dites rien, personne 'en saura rien, je suis d’accord avec Alain. et cela n’aura aucune conséquence si il ne vous arrive rien pendant le « mois intercalaire ». S’il vous arrive quelque chose vous ne serez pas assuré, ni par France ni par Suisse. Marisol Touraine vous dirait « ce n’est pas grave, vous avez travaillé en Suisse, vous avez les moyens » Mais je ne suis pas ignoble a ce point.

3/ pour se mettre en conformité, il faudra demander a l’ancien employeur de prendre un mois de congés sans solde avant de partir (ça va être dur), ou alors de demander au nouvel employeur de commencer 1 jour puis enchaîner un mois de congés sans solde (ça fait pas sérieux).

4/ plaider la bonne foi ok, ils ne vous poursuivront pas (pour manquement a une assurance obligatoire) justement du fait de votre bonne foi. Mais ils ne vont pas vous couvrir vos soins « pour votre bonne foi »

Donc il ne reste donc que deux solutions :

  • faire les dĂ©marches de retour en France
  • prier le dieu de votre choix qu’il ne vous arrive rien pendant les 30 jours.

Qu’il arrive quoi ? L’assurance accident est active durant cette période et la cotisation Lamal est payée.