Permis G ---> Permis B

Hello,

J’ai un permi G sur Vaud et je souhaite le changer en B. J’ai une chambre sur Vaud ou je passe qlq jours par semaines.
Je paie mes impot en France.
J’ai une famille (femme au chomage et deux enfants) et une adresse en France.
Quelles sont les impacts du changement de permis sur

  • Est ce que je serai obligé de faire venir aussi la famille et leur demander un permis B ?
  • Les impots sur le revenu , quelle différence?
  • La retraites
  • Chomage
    -Assurance maladie , est-ce que je serai oblige de mettre toute ma famille à Lamal ?
  • Est-ce qu’il est plus interessant financierement d avoir un permis B ou G , au niveau des impot et des assurance santé sachant que je suis à Lamal

Quels sont les autres impots qu’un permis B paie ?

Merci

2 possibilités s’offrent a vous :

  • vous vivez seul en Suisse alors vous avez la possibilité d’avoir un permis B même si votre famille réside en France. Je connais un ami d’un ami dans cette situation. C’est possible
    Dans ce cas les impôts sont différenciés. Votre femme payent ces impôts en France pour elle et vous vous payez vos impôts en Suisse sous le barème marié et 2 enfants
    Vous n’aurez qu’a payer la LAML pour vous

  • votre famille vous suit en Suisse dans ce cas là, tous les membres de votre famille (femme et enfants) auront automatiquement un permis B regroupement familial. Votre femme pourra chercher du travail en Suisse. Elle peut aussi toucher son chômage Français tout en résident en Suisse pendant 3 mois (accord entre la France et la Suisse)
    Solution la plus simple tout le monde payent ses impôts en Suisse.

Vous devrez payer la LAMAL pour toute la famille

En devenant résidant Suisse vous payerez vos plaques de voiture en plus (quelques centaines de francs a l’année) par contre vous ne payerez plus de taxe d’habitation, plus de CSGCRDS, plus d’impôts sur les plus values (gains en actions…), si vous résidez dans le canton de Vaud par exemple vous payerez un peu moins d’IR car vous pouvez déduire plein de chose comme le 3ième pilier, frais de transport, frais de garde d’enfants, frais de repas…), ces déductions vous seront remboursés en fin d’année fiscale. En tant que résidant vous pouvez déduire plus de chose que comme frontalier. Si vous êtes propriétaire en Suisse vous n0aurez pas de taxe foncière a payer.

Concernant le chômage il est de 80% du dernier salaire en Suisse contre 57% en France. Il est donc beaucoup plus élevé en étant résidant Suisse qu’en tant que frontalier.

Il est impossible de répondre a votre dernière question si financièrement c’est plus intéressant car vous nous donnez très peu de détail et cela dépend de plein de paramètres, dépend du canton, plus votre salaire est élevé plus il est intéressant d’être résidant au niveau des impôts. Pour un petit salaire pas forcement.
Dans quel canton vous résidez ?
Montant du salaire ?
Votre famille va t’elle vous rejoindre en Suisse ?

1 J'aime

Bonjour,
merci pour le retour.

Je suis sur le canton de Vaud et salaire de 8500 fch/mois

Je me suis renseigné sur l’impôt à la source dans mon cas et c’est très élevé sur Vaud comparé au reste des cantons !!

Sur Vaud pour mon ce sera cas barème à 7 % (soit 550 fch/mois) contre 1.3 % à Geneve (à peine 100 Fch/mois d’impot à la source)

En France je paye actuellement vers 90 euro par mois d’impot sur le revenu…

Bref …je ne m’attendais pas à ça

Le montant prélevé d’impôts a la source n’est pas le montant de l’impôt final. Je m’explique. En Suisse vous payez un impôt a la source *12 mois. A la fin de l’année vous pouvez effectuer plein de déductions assurance maladies, certain frais médicaux, garde des enfants, frais de repas, frais de transport pour aller au boulot, cotisation retraite 3ième pilier…Donc le canton vous reverse le trop perçu a la fin de l’année. En ce qui nous concerne on récupère 24% d’impôts a la fin de l’année. Au final sur Vaud vous payerez beaucoup moins d’impôts que 550chf/mois, sûrement entre 100-400CHF/mois suivant si vous cotisez au 3ième pilier, frais médicaux, frais de garde…
Dans votre cas sur Genève vous n’aurez aucun impôts a payer.

l’impôt varie fortement d’un canton a l’autre en Suisse, et surtout suivant la situation un canton est plus intéressant que l’autre. Par exemple le canton de Genève privilégie les bas salaires. Le canton du valais les familles, le canton de Vaud c’est plus intéressant pour les très hauts salaires. Au final on peut pas dire qu’un canton est plus avantageux que l’autre fiscalement c’est au cas par cas.

L’impôt sur le revenu est de manière générale beaucoup plus bas pour les familles dans le canton du Valais, canton de Fribourg, canton de Genève qu’en France. Pour les petits revenus le canton de Vaud n’est pas intéressant. Par contre si votre femme réside en Suisse et qu’elle travaille et que vous gagnez plus de 12’000CHF a vous 2, ça commencera a devenir plus intéressant fiscalement le canton de Vaud que l’imposition sur France (en incluant les déductions fiscales a la fin de l’année).

Après en étant résidant vous n’aurez plus de taxe habitation a payer, plus de CSGCRDS et plus d’impôts sur les plus values, en Suisse il n y a pas non plus de taxe foncière. Donc d’une manière globale on paye moins d’impôts qu’en France, et plus le salaire est élevé, plus c’est vrai. Et c’est encore plus intéressant si on est propriétaire.

1 J'aime

Cela voudrait dire que la somme de vos revenus bruts (Geneve se base sur le salaire brut pour calculer le taux) est de 93000CHF pour vos 2 revenus
et là, vous parlez deja de 102 000CHF (si 12 mois) ou 110 000 (si 13 mois) uniquement pour votre salaire
Si vous ajoutez le chomage de votre femme à ce salaire de 102 000 ou 110 000, il y a de grandes chance pour que vous augmentiez grandement votre taux de prélèvement
https://www.ge.ch/document/bareme-c-rectification-impot-source-2019/telecharger

L’avantage de Vaud, c’est que la Lamal de l’ensemble de la famille est limitée à 10% du revenu, par ailleurs les logements sont bien meilleurs marchés qu’à Genève et surtout, les frais de déplacements sont déductibles ( à Genève, max 500 chf par an).

Il n’y a pas que les impôts dont il faut tenir compte :slight_smile:

Cela dit, non, la Suisse n’est pas un paradis fiscal, surtout pour la classe moyenne :slight_smile:

1 J'aime