Où habiter quand on travaille à Bâle?

Un vrai casse-tête…je cherche du travail sur Bâle, j’habite à Munich…« expatriée » depuis longtemps, j’aimerais bien venir habiter en France, mais ma fille est dans le système scolaire allemand…
Donc je fais quoi?
D’un côté j’ai envie de renouer avec une vie « française » qui m’est plus familière, et j’ai aussi envie de garder un cadre de vie et d’habitat agréable, comme je l’ai à Munich, sans compter le système scolaire allemand…
Et si j’habitais en Alsace, qu’est ce qui serait joli, et sympa? çar j’ai cru comprendre que Saint Louis n’est pas terrible…J’arriverais peut-être à scolariser ma fille en Allemagne quand même?

Saint Louis est extrêmement moche et pas bien fréquenté.
Si tu veux que ton enfant reste dans le système scolaire allemand alors le mieux est d’habiter a Fribourg-en-Brigsau en Allemagne. Ville sympa.
Sinon option numéro 2 est d’habiter a Bâle, ville très sympa, système scolaire en allemand et assez semblable a l’Allemagne d’après ce que j’ai entendu. Et surtout Bâle campagne (banlieue de Bâle), des villes comme Binningen, Bottmingen, Muncheisteim, Reinach sont a quelques mn en transport en commun du centre de Bâle et sont très sympa, les loyers assez bas et surtout les impôts y sont très bas, beaucoup plus bas qu’en France et en Allemagne. Donc si tu as un bon salaire ça peut faire une grosse différence.

Oui, ce sont des solutions… Freiburg in Breisgau est à 50 km de Bâle…via l 'autoroute…Ce qui mérite réflexion, à moins de le faire à plusieurs , via un pool… avec plusieurs voitures…Stressant… :grinning:

Bâle ville a des loyers très élevés et la qualité l 'enseignement s’y est dégradé ces dernières années…
Les impôts y sont aussi très élevés… Ils diminuent sur Bâle Campagne.

( Bâle -Ville recherche souvent des apprentis en Allemagne au cause du niveau scolaire et pour la qualité de leur allemand, eh oui , le comble… …)
.
Huningue, du côté français apporte une meilleures qualité de vie que la grosse bourgade de Saint-Louis qui est à comparer …à Annemasse, du còté de Genève…
.
=> Du côté Huningue , on peut plus facilement accéder à Weil am Rhein , de l 'autre côté… pour y scolariser votre fille…

1 J'aime

Si Freiburg in Breisgau est un peu loin alors Weil am Rhein est un bon compromis coté allemand.

Bon Bâle ville recherche des apprentis coté Allemand surtout car l’économie Bâloise tourne a plein régime et qu’il y a pénurie de main d’œuvre dans beaucoup de secteur. Le taux de chômage étant au plus bas, et en situation de plein emploi.

D’accord, Saint Louis c’est l’équivalent d’Annemasse pour Genève, je n’ y mettrai pas les pieds.
Huningue c’est mieux que Saint louis mais ce n’est pas top non plus. Je préférai de beaucoup habiter a Weil am Rhein en Allemagne ou a Bâle campagne. On retrouve pas mal de commentaire négatif sur internet concernant Huningue, par exemple ces 3 commentaires :

« Beaucoup de choses on changer a huningue et ca va de plus en plus mal je suis triste pour ma ville j y est passé toute mon enfance j y suis aller à l école mais je n y habite plus car on ne m’a pas donner l envie d’y rester et la sécurité ! »

« c’est vrai nous avons la police municipale pas loin, que l’on ne voit jamais et qui m’on crié dessus parce que je les aient appelé trop souvent pour de graves problèmes de nuisances, bagarres à répétitions non respect des zones de stationnement et j’en passe car la liste est trop longue. Je reste encore à Huningue pour être auprès de ma famille qui a besoin de moi. Ensuite je quitterai Huningue pour ne plus jamais y revenir. Écœurée :rage: »

« Ville propre. Par contre trop de bouchons »

Personnellement je suis passé dans le coin a plusieurs reprises pour aller voir de la famille en Alsace, j’ai aussi eu l’occasion de visiter la région, je préfère de beaucoup Weil am Rhein en Allemagne ou des petites villes a Bâle campagne comme Binningen, Bottmingen, Muncheisteim, Reinach (a quelques mn a transport public de Bâle ville) que le coté Français a la frontière.

Sinon, si l’auteur du poste veut réduire ces impôts un Max alors le canton d’Argovie a l’est de Bâle ville a un taux d’imposition encore beaucoup plus bas que Bâle campagne et a fortiori de l’Allemagne et France et les loyers y sont très bas.

Maintenant a vous de visiter pour voir ou vous vous sentez le mieux aussi.

Saint-Louis est proche de Bale, des autoroutes, et propose un cursus scolaire bi-langue francais allemand. C’est vrai que c’est moche, mais tres pratique quand on bosse en Suisse.

Pour une personne qui vient de Munich, une ville extrêmement agréable a vivre, le choc avec Saint Louis est extrêmement violent.

Voici les commentaires de personnes vivant a Saint Louis

Je n’aime pas cette ville
« Je deconseille cette ville d’abord aux familles, il n’y a pas de grand chose à faire… Les alsaciens sont remplis de préjugés, et le font comprendre, des que j’en aurais l’occasion je partirais d’ici… »

Cité douaniere
« J’ai habité a la cité douanière partis 25 ans a lille quelle déception de voir une cité fantôme… Après avoir eu une superbe enfance ! La bas… »

Bidon ville
« Saint louis est une ville ou il ne fait pas bon vivre du tout. Beaucoup d’insécurité, de pollution sonore, l’été il est impossible de passer une seule nuit tranquille. Les habitants sont blasés, insociables, agressifs. Bref je déconseille fortement cette ville… Sans âme, grise et triste. »

Bidonville moderne
« Villes sans âme.! »

ça se dégrade
« Une ville sans âme. On vit plutôt pas mal à st-louis, toutefois, cette ville n’a pas d’âme et de vrai centre ville où il fait bon vivre et se retrouver. Un mélange de vieilles bâtisses et de nouvelles constructions, pas toujours habillement mêlées. L’offre en matière de commerces n’est pas nécessairement idéale. Comme un peu partout, plus de magasins de chaussures, lunettes et habits qu’autre chose. »

Ville ennuyeuse
« J’ai résidé à saint louis pendant trois ans et très franchement, je suis très heureux d’en être parti… »

Beaucoup d’efforts pour cacher la misère
« On a fait beaucoup d’efforts et dépensé beaucoup d’argent pour rendre le centre ville présentable, malheureusement, ça ne fait pas tout et la ville reste mal aimée de ses habitants. »

Trop d’insécurité
« Une ville que j’habite depuis ma naissance mais qui me déplaît de plus en plus. »

Saint-Louis ou l’ennui
« Je n’aime pas Saint-Louis. Il n’y a rien. Il manque pas mal de boutiques. La vie y est chère et les loyers exorbitants. »

Pour moi Saint Louis et Annemasse font partie des pires villes de France ou vivre. Venant de Munich, ça va être un choc.

Si vous voulez vraiment vivre en France alors du coté de Colmar (mais ça commence a faire loin).

1 J'aime

Oui, j 'ai beaucoup aimé votre commentaire…
.
Huningue n 'est pas parfait non plus, c 'est devenu un désert…médical… au sens du terme.
.
Pour l 'éducation à Bâle ville , un formateur compétent m 'avait dit que le niveau scolaire était tombé bien bas et qu 'ils avaient tendance à chercher des jeunes autour de Lörrach et plus loin…

J 'aime beaucoup Weil am Rhein…J 'y ai été souvent… il y a une rue très commerçante avec de très bons produits…ça change un peu des prix de Bâle…

Les nouveaux bâtiments à Saint-Louis de ces dernières années ont plus de style que ceux
d 'Annemasse… la ville s 'est modernisée dans le bon sens…J 'y ai vécu autour de 1970 et ensuite autour 1980…La transformation est très nette …et on est très loin de l’anarchie immobilière d’Annemasse… :grinning:
Quand j 'y vais, je ne me sens pas trop gèné , pourtant je suis réputé difficile…
Bâle est à 2 pas et il y même 1 nouvelle ligne de tram balois ( No 3 ) à la gare de Saint-Louis.
De mon temps, je suis toujours allé me distraire à Bâle , sans aucun problème.

Parcontre Mulhouse est infecte et il y a 136 nationalités… Aussi très sale… Friteries et kebabs… à des années lumière de Strasbourg. Je suis né à Mulhouse et je ne reconnais plus ma ville. :joy:
Ma compagne actuelle habite Mulhouse et j 'y suis au moins la moitié de la semaine… Je ne m’y fais pas et je n 'y suis pas à l 'aise du tout… Une des villes moyennes en France , où il y a le plus d immigrés…
==> Annemasse avec son « insécurité » est une rigolade à côté…
Depuis l’apparition du tram, circulation catastrophique avec plein de sens interdits…en plus signalisation très mauvaise.et mal pensée…au niveau conduite…automobile…

Pour finir, il faut bien se méfier de ces sîtes comme " la ville-idéale " qui critiquent tout …et n’ importe quoi… Beaucoup y disent n 'importe quoi, certains y sont plus critiques…

==> ma grand mère disait toujours . " Il y a partout des avantages et des inconvénients…"

1 J'aime

Oui Mulhouse j’ai entendu énormément de critique négative. J’ai de la famille sur Colmar, ils en parlent très négativement. C’est pour ça que la ville Française agréable a vivre la plus proche de Bâle est Colmar. Par contre ça fait aussitôt 45mn a 1 heure de transport par trajet ou près de 2h00 aller retour pour le centre de Bâle.

Concernant l’éducation a Bâle-ville, je prends entre pincette ce que vous dites car vous critiquez en permanence la Suisse. Vous la détesté, on se demande comme vous avez pu y travailler 40 ans et la détester autant. Heureusement que tous les frontaliers ne sont pas comme vous. Il y a des différences entre le systèmes éducatifs des cantons mais les différences ne sont pas importantes depuis la lois sur l’uniformisation des système éducatif entre canton. Le niveau reste très bon…

Education quality, 2018.

  1. Switzerland
  2. Singapore
  3. Finland
  4. Netherlands
  5. US
  6. Qatar
  7. Canada
  8. New Zealand
  9. UAE
  10. Denmark
  11. Iceland
  12. Norway
  13. Hong Kong
  14. Belgium
  15. Australia

(World Economic Forum)

France 26ième…

Le système d’apprentissage Suisse a été classé comme étant le meilleur au monde, d’ailleurs lors des 3 derniers WorldSkills, la Suisse est le pays qui a eu le plus de médailles sur les 3 dernières compétitions réunis, remarquable pour un pays de près de 9MM d’habitants, elle a toujours été dans les 4 premiers. La France et l’Allemagne très loin, n’ont même jamais été dans les 5 premiers…

Les Olympiades des métiers , connues mondialement sous le nom de WorldSkills , se présentent comme l’unique compétition internationale des métiers, à l’image des Jeux Olympiques. Cette Compétition unique au monde est organisée en France par l’[association loi de 1901]

Tous les deux ans, près de 1 200 jeunes âgés de moins de 23 ans et originaires de tous les continents se mesurent dans près de cinquante métiers de différents domaines économiques : bâtiment travaux publics, industrie, automobile, services, agriculture, alimentation ou encore nouvelles technologies.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Olympiades_des_métiers

Aussi le nombre de frontaliers Allemand travaillant a Bâle ville est en constante diminution depuis 4 ans. Ils étaient 16’471 en 2014 contre 16’430 fin 2018. Ceci contredit encore ce que vous dite, Bâle ville n’a pas besoin d’aller recruter des apprentis coté allemand.
Même chose pour les frontaliers Français a Bâle ville qui sont passés de 17’836 en 2014 a 17’638

Pendant ce temps là la population a Bâle-ville a explosé, de 188’000 en 2014 a 200’298 mi 2019 et celle de Bâle campagne de 277’000 en 2014 a 289’527 début 2019.

Après c’est vrai que de plus en plus de Français et Allemand s’installent a Bâle (5000 Français vivent a Bâle-Ville, Bâle campagne et près de 50’000 Allemands) mais se sont principalement des Français/Allemand hautement qualifiés qui sont attirés par payer moins d’impôts, la qualité de vie, le système éducatif Suisse… Par exemple M. Clozel, Un Français qui a revendu la biotech qu’il a créé a Johnson pour 30 milliards ne s’est pas installé a Saint Louis mais a Bâle campagne avec tous ses enfants…

L’usage de l’allemand se perd en Alsace

En ce qui concerne les travailleurs frontaliers français, leur nombre est déjà en stagnation depuis une quinzaine d’année. Une tendance qui s’explique en partie par le net recul de l’usage de l’allemand ou même de l’alsacien, proche du dialecte bâlois, en Alsace voisine.

«Beaucoup de jeunes ne parlent plus le dialecte alsacien et ont donc des difficultés à s’intégrer dans le monde du travail germanophone. Dans le domaine de la vente ou de la restauration, par exemple, les Français sont ainsi de plus en plus supplantés par des étrangers de deuxième ou troisième génération qui résident en Suisse», constatait Jean-Luc Johaneck, à la tête de la plus grande association de frontaliers de la région bâloise.

Structure du marché du travail

L’économie bâloise requiert moins de travailleurs manuels dans la vente et le secteur secondaire, mais davantage dans la recherche et les métiers à fort degré de formation, comme la recherche pharmaceutique, où les langues, notamment l’anglais et l’allemand, sont essentielles. Une caractéristique qui a avant tout profité à des cadres allemands, très mobiles, et à des collaborateurs qu’ils sont naturellement allés recruter dans leur pays d’origine.

Les frontaliers alsaciens sont, eux, plutôt recrutés dans le second œuvre du bâtiment (plâtriers, électriciens ou chauffagistes), où la main-d’œuvre locale fait défaut.

Avec mon mari est allé a plusieurs reprise a Munich, ça fait parti de nos 3 villes préférés en dehors de la Suisse. Il y a une super qualité de vie comparable a Lausanne, Zurich, Bâle ville.

Bonjour,

Le bon compromis dans votre cas serait d’habiter du côté de Huningue ou Village-Neuf et de scolariser vos enfants à Weil-am-Rhein. L’immobilier est cher dans cette zone mais c’est très bien connecté à la fois avec la Suisse et avec l’Allemagne (possibilité d’emprunter le tramway 8 depuis Huningue en traversant la passerelle sur le Rhin).

Le mot "détester " ne me convient pas et ne correspond pas à la réalité…

Ma tante y habite depuis fort longtemps…et je vais la voir de temps en temps…

J 'ai déjà indiqué que j 'avais à douter de tous ces classements de tous genres en vogue actuellement : villes, pays et autres… car ils ne vont pas au fond des choses…

Je ne dévalorise personne, la pauvreté en Suisse est beaucoup moins apparente qu 'en France , mais …elle existe… J 'ai effectivement mis en doute un certain journal pour y avoir fait des propos trop élogieux pour venir en Suisse.


Le problème est peut être que c 'est un pays plus " règlementé " que ses voisins directs…

J 'ai pu le constater amplement autour ma tante…où elle vit… Il faut y ajouter un côté " délateur " qui dérange des fois.

Je vous rassure néanmoins, j 'ai eu droit à des félicitations de mon chef du personnel en partant…
« Inconnu au bataillon, en 40 ans vous ne vous êtes jamais accroché avec personne… »

Chacun peut avoir son avis, il y a beaucoup de choses très positives en Suisse que je ne mentionne jamais : la stabilité politique , le système de retraite, la propreté, les banques, la poste, les syndicats,
la politique des entreprises, la qualité de l 'apprentissage, et beaucoup d 'autres choses…
La France a tout simplement longtemps totalement négligé l 'apprentissage… Vraiment dommage.

Je dénonce toutefois les prix très élevés presque abusifs dans certains domaines…comparés à ceux des proches voisins… Les médicaments en font partie. Swissmedic étant en charge des importations.
.
De même pour les stations de sport d 'hiver, où l 'Autriche attire bien plus pour la qualité de ses services et ses prix.

Pour rester dans le sujet qui nous interresse, il faudra bien sûr bien choisir son " point de chute" dans le but de ne pas être trop loin de Bâle et de pouvoir y vivre décemment.

Non mais il y a un différence entre critiquer un pays et inventer des choses (qui ne sont pas vrai) pour essayer de dévaloriser un pays au max.
Vous êtes le SEUL sur ce forum a faire de la sorte. Vous détestez la Suisse c’est votre droit. Mais merci de ne pas inventer des choses pour essayer de dévaloriser ce pays.
Vos postes négatifs avec des faits inventés sur la Suisse sont récurrents sur ce forum…

Votre article concernant la pauvreté en Suisse est COMPLETEMENT HORS SUJET par rapport au poste de l’auteur et montre juste votre haine par rapport a ce pays. Mais manque de pot pour vous le taux de pauvreté en France est 2 fois plus important qu’en Suisse.
7.5% en Suisse contre 14.7% en France

D’après cette « estimation avancée » de l’Insee, qui est provisoire et devra être confirmée ou infirmée par les indicateurs définitifs qui seront publiés en septembre 2020, le taux de pauvreté aurait augmenté de 0,6 point en 2018, portant à 9,3 millions le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté . Soit 14,7% de la population française.

D’après cette « estimation avancée » de l’Insee, qui est provisoire et devra être confirmée ou infirmée par les indicateurs définitifs qui seront publiés en septembre 2020, le taux de pauvreté aurait augmenté de 0,6 point en 2018, portant à 9,3 millions le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté . Soit 14,7% de la population française.
https://www.lci.fr/population/hausse-du-taux-de-pauvrete-en-france-2018-comment-comprendre-les-chiffres-de-l-insee-2135206.html

On vit de toute façon beaucoup mieux en Suisse avec un salaire Suisse qu’en France avec un salaire Français.

Ça devient franchement ridicule… Merci de revenir au sujet de l’auteur

Il semble que se soit très difficile, sauf cas très spécial de scolariser ces enfants en Allemagne tout en habitant en France ou alors il faut payer. C’est de toute façon logique car si beaucoup de Français qui payent leurs impôts en France mettaient leurs enfants a l’école publique en Allemagne, le système imploserait car se serait payé avec les impôts des Allemands, ce qui serait injuste et aberrant pour les Allemands.

Regardez cette discussion récente

Si je n’habite pas en Allemagne est ce que je peux tout de même scolariser ma fille en Allemagne? Car j’ai déjà reçu un refus de l’école Bilingue de Müllheim, la directrice m’a dit qu’elle prendrai ma fille à la condition que l’on habite en Allemagne. Est-ce une loi en Allemagne ou bien c’est au bon vouloir des Directeur/Directrice de décider?. Dois-je démarcher toutes les écoles de la zone frontalière avec le Haut Rhin? . Connaissez-vous des personnes qui ont pu scolariser leur enfants en Allemagne tout en habitant en France ? Quelle est la démarche à suivre.
Existe-t-il un accord Européen qui permet la scolarisation dans un européen voisins sans y habiter.

J’ai appelé le Infobest aujourd’hui. Ils m’ont dit que c’était pas impossible. Pour ce faire le directeur ou la directrice doit contacter le « Regierungspraesidum » de Freiburg et obtenir une autorisation de leur part. Elle dit que cela aide si je propose de payer des frais de scolarité. Donc le moment venue je le ferai en sachant qu’il est possible que soit la directrice refuse de faire la démarche soit le « Regierungspraesidum » de Freiburg refuse ma démarche et donc il me faut un plan B.
Je pense à une école privée mais d’après mes recherches pour le moment les écoles privées en Allemagne sont généralement des écoles à pédagogie alternative comme les école Waldorf et cela je ne le souhaite pas . Je recherche une écoles privée classique et pour l’instant mes recherche reste infructueuse, peut être parce qu ma connaissance de la langue Allemande est limitée :(
D’un autre côté j’espère très fort que la Directrice de l’école bilingue à Müllheim va accepter.

Si quelqu’un à des noms d’écoles privée classique Allemande dans la région de Weil am Rhein, je suis preneuse
Merci encore

J’aimerais bien un lien vers la discussion en question parce que je connais personnellement de nombreux parents qui ont scolarisé leurs enfants au Lycée franco-allemand de Freiburg (https://www.dfglfa.net/dfg/fr/notre-ecole/structure-scolaire) mais aussi à l’Obberrhein-Gymnasium de Weil-am-Rhein (http://www.oberrhein-gymnasium.eu/).

Que ceux qui sont intéressés me contactent en message privé, je peux les mettre en relation avec les parents qui ont inscrit leurs enfants en Allemagne.

Oui pour le lycée pas de problème

dans la discussion la personne dit que l’on peut scolariser sans problème les enfants au niveau du lycée en Allemagne quand on habite en France, elle l’a fait avec un de ces enfants. Le problème de scolarisation en Allemagne pour ceux qui résident en France vient du primaire et collège , elle n’arrive pas a scolariser la plus petite au niveau du primaire, que des refus.

Voilà la discussion

https://www.allemagne-au-max.com/forum/habiter-en-france-et-scolariser-ses-enfants-en-allemagne-vt15392.html

Il y a une confusion sur le terme « Gymnasium » ou « Lycée ».
Les 2 établissements que j’ai cités (Freiburg et Weil) acceptent les élèves dès la 5ème classe, soit l’équivalent du CM2. En primaire effectivement ce n’est pas automatique mais toutes les communes frontalières disposent de classes bilingues Français-Allemand.

Je viens de lire le contenu du forum en question.
Dans la mesure où les enfants étaient au préalable scolarisés en Allemagne, il est possible de les maintenir dans le cursus allemand après avoir déménagé en France pour maintenir la continuité de leur parcours scolaire.