Nouveau DĂ©part en Suisse

Bonjour Ă  tous,

J’ai pour projet de travailler en Suisse.
Je vais bientôt devenir frontalière et dois faire des choix.
Un éclairage sur la dimension fiscale m’aidera à les faire de manière éclairé.
Je suis une femme de 36 ans, en couple mais non marié ni pacsé et sans enfant. Je n’ai pas de patrimoine.
Actuellement je travaille en CDI à temps plein pour environ 29 500€ brut annuel. Je paie environ 200€ d’impôts sur le revenu (regime fiscale particulier du au lieu d’habitation)
Je prépare une rupture conventionnelle (la date de fin de contrat est à définir entre le 01 septembre et le 30 septembre).

Mon projet de travailler en Suisse et sur le point de se réaliser.
A ce jour j’ai obtenu une promesse d’embauche à Lausanne ( 1A) et je suis en procédure de recrutement à Orbe (1B)

1A: à Lausanne, j’ai reçu la réponse positive pour un CDI à 80% (éducatrice enfance), avec une rémunération brute de 48 000CHF annuel. J’envisageais vivre à Evian mais je crains que faire plus de 2h30 de trajets par jour n’alourdisse trop mon quotidien et mon budget.
Pensez vous qu’avec ce type de revenus il me serait possible de vivre en colocation à Lausanne tout en réussissant à épargner? Si j’opte pour cette option je devrais payer mes impôts en suisse. Y a t il une grosse différence ? D’autre différences notables a prendre en compte ?

1B : à Orbe, j’ai passé 2 entretiens pour un CDI à 80% (éducatrice sociale), avec une rémunération brute estimée dans une fourchette entre 57 600CHF et 76 800CHF annuel. J’aurais la réponse en fin de semaine prochaine. Si je prends le poste, je vivrais a la frontière, proche de Pontarlier.
J’ai tenté d’estimer mes impôts sur le revenus avec un revenu de 5000CHF brut et et j’obtiens un total de 7439€. Ai-je fait une erreur ? Comment optimiser ma situation fiscale ? Pourrais déduire mes trajets et repas ? Quoi d’autre ?

2 : concernant la mutuelle, j’ai compris que même si a court terme la CMU serait bien moins cher pour moi les 2 premières années, si je compte continuer à travailler en Suisse il vaut mieux prendre LAMAL qui a un taux fixe. C’est bien ca ? Est elle déductible des impôts ?

3: Concernant les droits chomage. J’en avais encore 6 mois que je n’avais pas écoulé et j’ai retravaillé 16 mois. Suite à ma rupture conventionnelle j’aurais donc cotisé pour 22 mois de chomage. Pensez vous qu’il faut que je fasse une demande d’indemnisation avant de prendre le poste pour les activer et tout de suite les interrompre? Ou bien faut il au contraire ne pas les activer et donner tous les document lors d’une fin de contrat en Suisse. L’ideal serait de pouvoir à la fin de mon contrat de 16 mois en suisse, de faire valoir mes droits chomage sur la base du salaire Suisse mais je il est tellement facile de faire une erreur dans le montage de dossier que je préfere anticiper.

N’hésitez pas si vous avez également d’autre conseils sur des thématiques auquel je n’aurais pas songer.

Merci de votre temps et de votre retour.
Bons projets Ă  tous.

Cordialement

A priori, Orbe est plus attrayant, non?
Salaire beaucoup plus élevé et ville moins chère.
Et vivez proche de votre travail!

1 « J'aime »

Comme n’importe quelle personne imposée en France. Vous pouvez déduire tous vos frais professionnels. Trajet, repas, frais de déménagement, et j’en passe.
Tout est indiqué dans la brochure, page 110 : https://www.impots.gouv.fr/www2/fichiers/documentation/brochure/ir_2022/pdf_integral/brochure_ir_2022.pdf

Oui, quelque soit votre choix, la cotisation d’assurance maladie est déductible. C’est juste la case de la déduction qui change.