Licenciement pour restructuration délais de préavis écourté

Bonjour
Je viens d être licenciée avec un délai de préavis de 3 mois (fin février). Il y a des chances pour que je puisse signer un nouveau contrat de travail courant décembre pour le 1er février 2016 mais uniquement à 50% pour commencer… Mon actuel employeur est d acccord d écourter mon délai de préavis si je retrouve un emploi. Ma question est la suivante : je suis actuellement à 100 %, si d ici le 1er février 2016 je ne trouve pas un contrat complémentaire ou un 100 %, aurais je le droit de faire une demande auprès de pôle emploi pour les 50% perdus ? Merci infiniment de vos réponses.

cela se saurait si on pouvait cumulé allocation chomage ET salaire …
et si vraiment tel etait le cas ce ne serai que pour des francais qui TRAVAILLENT en france…
quand j’ai demenagé j’etais au chomage, la personne de chez pole emploi m’a fait remplir un dossier de fou avec factures d’ouverture du nouvel appartement, facture du demenageur, facture de fermeture de compteur de l’ancien appartement, quittance de loyer, contrat de travail… bref un dossier de malade car quand tu es au chomage et que tu demenage a plus de 100km pole emploi te rembourse les frais…

ce que cette gentil conseillere a oublier de me dire : c’est que ceci est que valable si tu trouve un taf en france …
encore un DROIT idiot…
l’etat francais etait ok de m’aider si je restait au chomage
ou si je retrouvais du travail en france
mais un travail en suisse NON

Merci pour ces explications, Alain68.

En lisant ton dernier paragraphe je suis encore plus motivé en terme de défiscalisation.
Le but doit être Zéro euro pour ces voleurs. !

Heu… Je ne connais rien au droit français au niveau chômage. Par contre il me semble que cette situation tombe exactement dans le cas double activité.


http://www.frontalier.org/emploi-suisse/1119868/cumul-chomage-emploi-en-suisse-attention-a-la-pluriactivite-!.htm
Si tu travaille en suisse et que ton activité représente moins de 80% de ton temps, ton employeur suisse devra cotiser en France.
Comme il est expliqué dans l’article, tu risque bien de te faire mettre dehors car ton patron ne voudra pas s’embêter a traiter avec l’URSSAF.
:frowning: ouai c’est la merde…
3 choix:

  • Si tu penses que ton 50% pourra se transformer rapidement en 100%. Alors dans ce cas oublie ton 50% de chômage.
  • Si t’es sympa,dis le a ton employeur et oublie ton job.
  • Si t’es pas cool, dis rien. Et dans ce cas, il va t’engager et se retrouver dans la merde dans quelques temps quand l’URSAFF viendra lui demander des comptes. Tu sera surement cramé sur le marché du travail suisse… et en plus en cas de maladie, tu risques de ne pas etre assuré… Mais bon…

a+

ok je savais pas qu’on pouvais cumuler chomage et travail … comme quoi
reste a voir quels sont les conditions pour en beneficier

mais il est SUR que si l’URSSAF s’en mele, l’employeur suisse va transformer rapidement votre 50% en 0% et ne plus se prendre la tete de risquer d’embaucher un frontalier francais…

et chose a savoir dans le meme style:
Si vous faites au moins 1 jour de télétravail par semaine (20%), alors votre entreprise doit aussi cotiser en france et pas en suisse… Avec le télétravail qui devient a la mode (surtout dans l’informatique par ex.) , ça va faire des dégâts…
Stupide… oui oui … stupide…

Merci bcp pour vos réponses. Le lien frontalier.org est « éloquent » !!! Vu la lourdeur des démarches administratives en generale et françaises en particulier… un employeur Suisse ne demandera jamais une affiliation à l URSSAF !!! Surtout vue le contexte "anti-frontaliers " qui règne en ce moment !!! Excellente journée et courage !!!