L’assurance maladie LAMal 2020 : prix en baisse

En fait le montant à retenir n’est pas 25€, mais 70% de 25€ pour une personne sans prise en charge à 100%. D’autant qu’il y a une franchise d’un euro. Donc la consultation revient à 16,50€ pour l’assurance maladie du frontalier donc d’Helsana.

Et si vous tombez gravement malade vous rentabilisez 10 ou 20 ans de cotisations d’un seul coup

J’ai volontairement exclu ça pour deux raisons
1: niveau français pour vous c’est 70% alors que pour moi qui vie en Alsace c’est 90%…pourtant vous payez la même somme à helsana… Bizarre que le tarif pour les frontaliers hors Alsace ne soit pas moins cher

2: le suisse peut choisir sa franchise.

Donc inclure franchise et côté part rendrait le calcul trop compliqué

1 J'aime

Je préfère payer et ne pas tomber gravement malade que de me dire que je n’ai pas rentabilisé mon assurance :slight_smile:
Comme dit c’était uniquement pour donner une explication même si j’avoue qu’elle est douteuse :smile:

Liberté, ÉGALITÉ, fraternité, youpi.

Très franchement, je ne jalouse pas le système d’Alsace-Moselle, au contraire je le souhaite pour toute la France, c’est juste que la devise de notre pays me fait bien marrer.

Nous sommes censés être égaux. Si on commence par les retraites, on s’aperçoit tout de suite qu’en France l’égalité n’existe pas entre salariés du privé et ceux de la fonction publique.

J’habite à 20 bornes seulement de l’Alsace, pour toi c’est 90% et pour moi 70%. Où est la soit-disante « égalité », dont la France se gargarise ?

Bonjour @jpp25 ,

Je crois que cette différence vient de l’histoire : l’Alsace Moselle ayant été sous administration Allemande avant 1918 et pendant la 2ème guerre, elle serait « rentrée » dans le giron social français en préservant ses conditions « allemandes » qui étaient plus favorables.
A vérifier, quelqu’un peut confirmer ou infirmer ?

1 J'aime

Bonsoir @Olivier,

Vous avez raison, je viens de vérifier. Afin d’éviter de voir pulluler les indépendantistes en Alsace-Moselle, les autorités françaises ont laissé aux habitants de cette région les avantages qu’ils avaient acquis lorsqu’ils étaient allemands. Parmi ces avantages: la justice, les jours fériés et la sécurité sociale.

On apprend même que les trains circulent à droite en Alsace-Moselle (comme en Allemagne), alors qu’ils circulent à gauche dans tout le reste de la France !

En 100 ans pile-poil, rien ou presque n’a changé, le droit local existe toujours. Dans mon département, Peugeot avait instauré un système privé de sécurité sociale bien avant la création de la sécurité sociale telle que nous la connaissons. Mais là par contre, les autorités françaises ne se sont pas gênées pour tout raser.

Comme pour nos anciennes assurances privées quand on regarde bien. Elles avaient aussi une histoire, elles ont été créées parce que ni la Suisse ni la France ne voulait de nous. Des assurances qui se sont révélées plus tard être un avantage pour ceux qui en bénéficiaient, et les autorités françaises ne se sont pas gênées pour faire table rase.

Je ne comprends pas toujours tout dans ce pays…

1 J'aime

vous serez moins enthousiastes quand vous saurez qu’il y a dans la plupart des cas une sur-cotisation de CSG de 1,5% pour bénéficier de ce régime local…

SAUF pour le LAMal qui bénéficie de tout cela sans sur-cotiser , les accords internationaux ne s’attardant pas sur ces détails horriblement compliqués

c’est pourtant simple ^^

la secu est opaque, malgré les cotisation de malade on est toujours en negatif … faut bien grassement payé des gens haut placé
sans parler d’argent qui « disparait » :confused:

et comme les 9/10eme des francais pensent a tord que la secu c’est gratuit, payé par l’etat, ils ne se posent pas les bonnes questions et « acceptent » le trou de la secu

apres il y a aussi le gaspillage et le fait que bon certains employé font le moins possible… suffit de voir l’exemple de la durée necessaire pour valider un E106 !

Dans n’importe quelle entreprise privé un tel acte prendrait au max 15-30 min (ouverture de la lettre, verification, scan pour une copie de sauvegarde numerique, tampon et renvoie a l’organisme suisse)
A la CPAM ce genre de chose necessite 6-12 mois !
Ok je comprend qu’il y a plus urgent… mais quand meme

1 J'aime

je crois que beaucoup oublie ce que veux dire le trou de la secu…on est pas dans le même systeme que la suisse.
quand on parle de secu en france on parle de l’integralité du systeme social francais, retraite, assurance maladie assurance invalidité, caisse d’allocation famililale etc…
le trou de la secu n’est pas du uniquement à la branche maladie on ne peux pas comparer avec la suisse et si on devait le faire on se rendrait compte que c’est aussi le cas pour nos voisins dans une moindre mesure pour l’avs par exemple.
je te rejoins sur le fait que les gens pense que la secu est gratuite, ca me rend particulierement fou de lire cela de la part de frontalier qui gagnent plusieurs milliers d’euros/mois et qui se plaigne de la cotisation tout en rappelant que pour les francais c’est gratuit!

2 J'aimes

oui c’est vrai ca rajoute de la complexité et rend encore plus difficile toute anaylse.
Mais quelque part c’est aussi volontaire.
Si on distinguait ce qui est famille, maladie et retraite, alors certains viendrai encore plus sur l’idée de se « libéré » pour les branches ou le tarif semble totalement fou.
Enfin il ne faut pas oublier non plus que certains regimes speciaux qui cotisent moins et sont tres aventageux, necessitent de vampiriser d’autres caisses et de recevoir des aides de l’etat pour ne pas s’ecrouler.

sinon j’avour que les premiers jours ou j’ai bossé en suisse j’etais « outré » de devoir payer pour une assurance maladie, mais j’ai bien vite compris le truc puis je me suis dit : je suis chanceux !

parlons de la retraite à points…en discussions actuellement

Le GVT annonce pour 100€ cotisés, une rente annuelle de 5,5€

alors que le taux de conversion de la LPP obligatoire en Suisse est de … 6,8%

attention au chiffre, le taux de la lpp obligatoire mais pour la plupart le taux global est bien en dessous des 6.8%, mon entreprise pourtant bien loti a par exemple un taux global de conversion de 5.7% à 65 ans, certaines entreprises c’est encore moins!

Parlons aussi du nouveau vol prevu par le gouvernement: se servir sur les excédents des caisses de retraite des professions libérales…

exacte, la proposition « bricolée » à la Française présente au moins 2 problèmes…

  • Taux de conversion du capital « virtuel » faible ( 5,5%, alors que la LPP Suisse est à 6,8% )

  • On a soigneusement évité TOUTE Capitalisation, alors que les régimes à points « sérieux » mélangent Répartition et Capitalisation, exemple la Suède. Ceci va pénaliser ceux qui ont travaillé et qui seront empêchés d’épargner individuellement pour améliorer leur retraite à cause d’un taux de cotisation confiscatoire au seul régime par répartition autorisé.

encore une fois le taux reel global n’est pas de 6.8%
effectivement le systeme suisse est basé sur un systeme mixte repartition capitalisation mais on en voit les limites avecx les taux negatifs et la tres faible remunerations des produits d’epargne ce qui obligent les caisses de pensions a prendre toujours plus de risque et pour beaucoup d’entre elles ont des taux de couverture inferieur à 100%
donc tout n’est pas rose et le systeme francais n’est pas le pire non plus

pouvez tortillez cela comme vous voulez

RESTE que la LPP obligatoire est à 6.8%

et beaucoup de Frontaliers n’ont que l’obligatoire…:sunglasses:

Si vous n’êtes pas contents de votre LPP d’entreprise, changez de boite…

pourquoi une telle agressivité, je relativise vos propos, rien à voir avec ma satisfaction
le tout meilleur et tout mauvais ca n’existe pas, plutot que mettre essentiellement les cotés negatifs de la retraite francaise par rapport au coté 100% positif de la retraite suisse, il y a du bons et du moins bons des 2 cotés mais la capitalisation a aussi ses risques et il ne faut pas les nier

Une petite remarque à propos de ces taux de converson:
un taux de conversion 6.8 % signifie que les assurances de second pilier estiment que ton espérance de vie moyenne est de 100 / 6.8 = 14.7 années. Autrement dit, un retraité suisse doit donc espérer vivre en moyenne 14.7 après son départ à la retraite qui est à 65 ans, soit donc 79.7 ans.

En France, si le taux est de 5.5, cela signfie que ton espérance de vie est de 18.18 ans. Or en France on passe à la retraite à 62 ans. Ton capital retraite devra donc suffir en moyenne jusque 80.8 ans.

Il me parait logique et juste que le taux de conversion soit plus bas pour un age de départ à la retraite plus bas. D’ailleurs en Suisse, pour un départ anticipé à la retraite, ce sont les mêmes calculs et la même logique qui s’appliquent.

3 J'aimes

Petit extrait des blagues qu’on peut lire sur leur page Facebook :

• Mi Mozart Eh oui c’est comme ça que fonctionne la Suisse … merci à JL Johaneck d’avoir permis aux frontaliers de faire le choix de s’assurer à LAMal👍
o Eric Schdln Mi Mozart, oui un très grand merci à monsieur johaneck qui fait du super boulot avec son équipe depuis des décennies :+1:t2::wink:

• Thierry Dussourd Merci à Monsieur Johaneck d’avoir mené le combat pour le droit d’option des frontaliers :wave::wave::wave::wave:

N’y a-t-il personne pour explique à Mozart que le Cdtf avait demandé à ce qu’on se tourne vers la CMU ??
Certains (certaines) ont vraiment la mémoire courte !

3 J'aimes