Je cherche Ă  travailler en Suisse

Bonjour Ă  tous!

Je me prénomme Mathieu, j’ai 28 ans et je vis au nord de Lyon. Je suis actuellement au chômage et je désire travailler en Suisse, c’est pourquoi je suis en pleine recherche de travail. A terme, nous comptons avec ma femme déménager en Haute Savoie car cette région nous a beaucoup plus et nous voudrions nous y installer.

Je cherche un poste de négociateur technico-commercial ou simplement technico-commercial. Etant complètement bilingue (français-polonais) ce serait un réel plus pour moi de pouvoir me servir de ma langue maternelle dans mon travail.

Je voudrais si non travailler dans l’immobilier car ce métier m’a depuis toujours attiré. Est ce que quelqu’un serait dans la branche?

Avez vous des pistes et ou des tuyaux à me donner concernant ces deux activités?

Pour ceux qui le souhaite, je peux leur faire passer mon CV.

D’avance merci pour vos réponses.

Mathieu.

Bonjour,

Que savez vous de la SUisse ?
Très peu de Suisses parlent le Polonais. Et seulement 22% de la population est francophone.

Il est certain que je ne connais et ne sais pas tout de la Suisse. Mais je fais mon possible pour en savoir davantage. Je sais que les polonais ne sont pas nombreux en Suisse mais cela ne veut pas dire que des entreprises Suisse ne travailleraient pas avec la Pologne par exemple. Comme je l’ai dis, utiliser ma langue maternelle ne serait qu’un plus, ce n’est pas ma priorité.

si négocier en polonais est vrai plus, je ne comprend pas pourquoi ne pas viser des pays limitrophe a la Pologne ?

comme le dit Alain74, seulement 22% de la population suisse parle français…
si 5% des entreprises suisse travaillent avec la Pologne (ce qui me semble déjà très grand) … vous viseriez une entreprise vraiment rare…

beaucoup de gens veulent travailler en suisse en pensant simplement a l’argent, et tres peu restent, car au final ya plein d’autres choses qui rentrent en jeu dont on a pas forcement conscience avant :confused:

et beaucoup de néo frontalier se font avoir car ils n’ont aucune idée du salaire « juste » et acceptent un poste sous payé car c’est mieux payé qu’en France -> du coup les suisses sont vite très énervé de cette main d’oeuvre qui tire les prix vers le bas…

sans parler de :

  • la securitĂ© de l’emploi (rien a voir a la france) Un patron peut tres bien ne rien vous dire durant toute votre pĂ©riode d’essai et le dernier jour vous dire que vous n’avez pas besoin de revenir (j’ai pu voir ca dans ma boite)
  • aucun syndicat pour vous dĂ©fendre
  • beaucoup moins de jour de repos (j’ai un amis qui travail en france (35h, RTT, et tout ce qui va avec ) que je vois 4 fois/an et a chaque fois il me dit qu’il est fatiguĂ© et a besoin de vacances… je me dis que lui il tiendrai pas 2 mois en suisse…)
  • tout dĂ©pend le lieu d’habitation et le lieu de travail il peut y avoir pas mal de temps perdu sur la route.

Bref essayez déjà d’obtenir un CDI en suisse et installez vous après avoir signé, le contraire peut aussi marcher, mais ça peut très vite être un mauvais choix…

Merci pour cette belle réponse alain68.

Comprenez, vous lecteurs, que l’usage du polonais dans mon future métier n’est pas prioritaire. Je serais content que cela puisse se faire mais je serais tout autant heureux de ne pratiquer que le français. De plus, qui vous dit que je ne suis pas aussi en recherche active dans les pays limitrophe à la Pologne? De toute façon, ça ne change pas le fait que nous avons envie de changer de région…

Je me trompe peut-être, mais je pense que vous êtes frontalier et que vous cherchez à me dissuader de travailler en Suisse. J’aimerais comprendre pourquoi puisque vous même vous vivez ainsi?

alain68, vous dites « qu’il y a plein d’autres choses qui rentrent en jeu dont on a pas forcement conscience avant », la vous m’intéressez… dites moi en plus s’il vous plaît. Vous avez sans doute d’autres informations à me communiquer que je ne sais peut être pas et c’est bien pour cette raison que je me suis inscrit sur ce forum. J’aimerais en savoir plus grâce à vous.

Mon but n’est pas d’énerver les Suisses mais plutôt de vivre à leur rythme et à leur niveau car la dégradation du niveau français me fait justement…fuir d’ici…

Je m’explique. J’ai été éduqué à la polonaise, donc autant vous dire que le travail et le dure ne me fait pas peur. Je suis moi même très exigent et j’ai jusque-là eu un parcours que je qualifierais d’atypique.

J’ai plus qu’assez d’écouter les français être content de travailler que 35 ou 39h et puis pleurer parce que le 20 du mois ils n’ont plus rien en poche. J’ai assez du social de ce pays qui ne fait que nous enfoncer plus profond de jour en jour. Bref, je ne vais pas m’étaler plus sur ce sujet qui à mes yeux n’en vaut plus la peine.

Vous me parlez de sécurité d’emploi, de syndicats etc, j’entend bien, vous avez complètement raison en disant que c’est un plus.
Dites moi alors pourquoi avec tout ça la France ne tourne pas correctement et va si mal alors? En Suisse il n’y a pas tout ça et le pays continue à évoluer bizarrement…

Donnez moi s’il vous plait vos autres raisons pour lesquelles vous êtes frontalier si ce n’est pas que pour l’argent.

Je partage complètement votre conseil de d’abord trouver un emploi puis de déménager. C’est grâce à des personnes comme vous que je vais y arriver. J’attend le reste de vos pensées, d’avance merci.

Mathieu.

non c’est pas ca
il y a pas mal de nouveau frontaliers qui s’installent et qui au bout d’un certain temps repartent car ce n’est pas ce qu’ils imaginaient, faut juste etre conscient de cela c’est tout

je vous ai donné quelques exemples

-42h au lieu de 35 (donc 1j de travail habdo en plus)
-4 semaines de congé au lieu de bien plus

  • congĂ© maternitĂ© bien plus court qu’en france
  • congĂ© paternitĂ© inexistant
  • retraite a 65 ans
  • arnaque de certains patrons vis a vis de neo frontaliers
  • degout des suisses vis a vis de ces « cons » qui ont accepter un salaire de merde sans connaissance de cause (car avec un salaire aussi bas on ne vit pas en suisse)
  • pas de CE
  • pas de syndicat
  • patron qui peut vous virer sans raison, juste parce qu’il a envie
  • agression de l’etat francais qui jalouse les frontaliers qui gagnent trop et qui invente des nouvelles taxes et est parfois meme hors la loi…
  • frais banquaire suisse qui explosent sans raison
  • temps de trajet domicile travail parfois long (cela depend surtout de la region)
  • permis de travail a renouveler tous les 5 ans (avec le risque que peut etre pour une raison obscur qu’un jour cela ne soit pas renouvelĂ© ? )
  • difference de cuture
    …

MERCI BEAUCOUP alain68! Votre concret me plait beaucoup!
Merci d’avoir partagé tout ça. Bon, si je résume, rien de grave en fait…
Il faut donc juste être motivé, travailleur et tout se passera ou devra se passer pour le mieux… J’ai alors envie de faire partie des 320000 frontaliers :wink:
Merci de me mettre en garde, vous faites bien…

Puisque vous n’avez pas l’air d’avoir de tuyaux pour moi dans le milieu commercial, que pourriez vous peut être me dire alors quant au métier d’agent immobilier en Suisse?
Je me suis déjà un peu renseigné sur le net mais je pense être mieux servie par une personne tel que vous…

Salut Mat,

Ma copine est polonaise, donc je comprends ce que tu veux dire par éducation à la polonaise, elle lâche aussi jamais l’affaire.

Alain t’as pas mal résumé une bonne partie des aspects à prendre en compte. La façon de se former et/ou de trouver un travail dans certains domaines en Suisse est également assez différent de la France.

Il n’y a pour pas mal de métiers pas que tes compétences qui compte, mais également le papier qui prouve que tu as la formation pour. On fait toujours la blague sur les allemands qui ont un diplôme de femme de ménage. C’est imagé mais ça exprime quand même bien l’idée.

La Suisse est pas mal germanique, et bien que des divergences se trouvent sur Genève Laussane, certains aspects se retrouvent généralement partout. Pour trouver un métier dans l’immobilier, ils vont te demander ton expérience dans le domaine donc ton diplôme, qui n’est pas exactement le même, ainsi que ton expérience en Suisse. Les locataires suisses sont très très exigeant sur la qualité des logements et des prestations associées. Vu que de ce que tu dis, tu n’as pas exactement un diplôme en immobilier, et pas d’expérience en Suisse, je pense donc que le domaine de l’immobilier est difficile d’accès.

Ils privilégient énormément les formations continues et les évolutions, et pour moi je pense que tu seras quasi contraint de prendre part à ce genre de formation ci-dessous:

J’ai trouvé deux trois pages parlant de métiers immobiliers qui pourraient correspondre
http://www.uspi-formation.ch/training/apprentissage/
https://www.orientation.ch/dyn/show/1900?lang=fr&idx=12&id=835
https://www.orientation.ch/dyn/show/1900?lang=fr&idx=12&id=661

Ce qui revient à commencer « apprenti » le temps d’acquérir l’expérience et les compétences propres au domaine.
Un apprenti ça gagne pas beaucoup… Pouvez-vous vous le permettre? Ce que je te dis n’est pas une loi absolue, bien sûr tu peux en trouver qui te prendront sans, mais c’est beaucoup plus dur.

Je te fais ce long paragraphe et analogie par expérience, car ma copine souhaiterait se reconvertir dans le domaine RH, elle a une formation littéraire initialement journaliste puis option enseignement après, et entre temps elle est devenue hôtesse de l’air lol.
Du coup pour les RH on lui a clairement dit: Pourquoi pas, mais d’abord tu fais le « CFC » donc l’apprentissage. Tu pars dans une aventure de 3-5ans avant d’avoir un poste correcte dans une nouvelle branche. Alors qu’elle a déjà un Master (tu remarques le raisonnement à la française ici).

Donc « reconversion » oui, mais attention c’est pas si facile que ça. Je t’ai fait cette recherche sur job up, tu constateras par toi même la demande de soit l’expérience locale, soit les diplômes et voir souvent les deux: http://www.jobup.ch/search/joblist.asp?subcategories=51,185,183#1/1310534
Si le lien marche pas j’ai rentré "Immobilier Gérance / Location Négociateur / Agent immobillier Promotion / Prospection foncière " en critères.

Le but n’est pas de casser tes rêves ou espérances, seulement de montrer que attention la tâche n’est pas facile, surtout en premier emploi.
Bon courage et bonne chance :slight_smile:

Tommy

2 « J'aime »

Sur Genève le turn over était de plus de 10% l’année dernière… Ca fait quand meme beaucoup…

ça fait pas mal en effet, ce chiffre vient de quelle source?

http://frontalier.moncoachfinance.com/2016/01/permis-frontalier-de-nouveaux-records-en-2015-11351.html

Avec 95 930 travailleurs titulaires d’un permis G en 2015, Genève bat son précédent record.
En effet, 16’020 permis G ont été accordés en 2015, et même si, au cours de la même période, 8’899
soit 10%…

En 2016 c’est un peu moins http://www.ge.ch/statistique/actualites/welcome.asp?actu=2905&Actudomaine=03_05&mm1=01/01&aaaa1=2017&mm2=3/8&aaaa2=2017

Titulaires d’un permis frontalier dans le canton de Genève en 2016
Effectif en début d’année 95 930
Arrivées (nouveaux permis) 13 283
DĂ©parts (clĂ´tures de permis) 4 941

5%

1 « J'aime »

Tommy583, que dire à part MERCI… Je me doute que ce ne sera pas évident mais je vais tenter quand même et ceux car j’en ai vraiment envie. Merci pour ton message, merci pour tes recherches et merci pour tes précieux conseils.

1 « J'aime »

redge76, qu’est ce qui provoque ce turn over? Qu’est ce que les gens ne supportent pas en Suisse?

Il y a beaucoup de facteurs. (bon et mauvais)
Il y en a qui ne supportent pas la suisse et ses condition de travail/licenciement.
Il y en a qui viennent en sachant que ce n’est que temporaire. (les jeunes qui viennent se faire une experience et qui repartent dans leur region)

1 « J'aime »

Et il y en a qui considèrent la Suisse comme une ruée vers l’or, avec des salaires élevés et mélange salaire élevé avec pouvoir d’achat élevé.
Certains pensent que Genève et Lausanne, parce qu’on y parle francais, font parti de la France. Que nenni, il y a même dans ces cantons une rigueur type germanique et non entièrement latine.

Certains poussent même jusqu’en Argovie, voire même Bâle et demandent aux Suisses de parler normalement parce qu’en France, tout le monde le sait, on parle le Français en Suisse !! Non mais !

1 « J'aime »

Alain74 merci á vous pour ses éclaircissements mais moi je compte vivre et travailler en suisse même (pas résider á la frontière comme frontalier).Je crois le mieux et d’essayer d’avoir sa résidence en suisse (moi qui ai un allemand ) car ce que j’ai pu

entendre dans la bouche de mes porches et vu les frontaliers sont vachement détester surtout les français.j’ai eu l’occasion de discuter avec un agent de sécurité devant son lieu de travail et il m’a dit et répété que les suisses veulent profiter de l’accord bilatéral de l’union européenne tout en voulant ignorer les jeunes (UE) .Ce dernier pour être clair il est suisse pas étranger il a ajouté que les gens qui viennent bosser chez eux que sont pas des vieux ce sont des jeunes comme lui qui sont pousser par la crise économique.Sinon je souhaite savoir si quelqu’un peut m’aider car personne n’a voulu me renseigner sur le salaire mensuel nett pas brute exemple à peu près le minimum mensuel et combien par heure pour un agent de sécurité car chez nous en Allemagne on nous par heure.
.
Merci á vous sinon tout les détails seront les bienvenus :blush: