Impossibilité de travail malgré des formations

Bonjour,

Alors je vous expose mon problème en espérant que certains puissent m’aider.
Donc j’ai 34ans, franco-suisse, vivant en france a 30km de Genève.

J’ai entamer une reconversion pro en 2020 après 12 ans de commerce.
J’ai donc suivi 2 formations horlogères au CFH de plan les ouates (posage/emboitage et montage mouvements)

Et je me retrouve face a un gros problème, je me fais refouler de toutes ou presque les agences interim, du fait que je ne soit pas résident et sans expérience.
Jnai évidemment essayer de postuler sur jobup, de postuler en direct, en spontané etc … rien n’y fait.
100% de retours négatifs…
Le problème étant que dans 6 mois, je n’ai plus droit a pole emploi et que ça va devenir compliqué.

Donc, ma question est, comment procèder ?
Est ce que quelqu’un aurait d’éventuels conseils ? Prendre une boite postale peut il faire quelque chose ?
Y’a t-il une alternative pour obtenir une adresse suisse ou autre ?

Je remercie par avance les personnes qui prendront le temps de m’aider, cette reconversion me tient particulièrement a coeur, mon père étant décédé fin 2019, j’ai eu un declic de poursuivre ses 20 années passer dans l’horlogerie

Merci

La solution légale est de déménager votre résidence principale et votre famille sur Suisse pour obtenir le permis B. C’est surtout le permis B délivré par l OCPM qui intéresse les employeurs.
Vous pouvez toujours vous faire héberger chez un ami si vous êtes célibataire mais des contrôles peuvent être fait.
Un changement de permis entraînera aussi un changement d’assurance maladie.

Mais du fait d’avoir la nationalité suisse, je suis obligé de passer par la case permis ?

Hello,

En étant Suisse vous n’avez pas besoin de permis mais vous êtes soumis à l’obligation de vous annoncer comme résident auprès de la commune ou auprès de l’office de la population si c’est à Genève.
Pour cela il vous faut donc une véritable adresse: soit un bail à votre nom, soit une attestation sur l’honneur d’hébergement et la copie du bail + titre de séjour du propriétaire du bail (ou copie de carte d’identité si la personne est Suisse.)

Du coup ça implique de vraiment vivre à l’adresse indiquée, donc de déclarer votre résidence en France comme une résidence secondaire-avec les taxes qui en découlent-, de changer les plaques de votre éventuelle voiture, de souscrire à la Lamal etc etc.

La solution illégale est de vous mettre sur la boîte aux lettres d’un ami le temps de décrocher le boulot en question. C’est cependant très discutable et complètement inéquitable vis à vis des frontaliers qui assument leur résidence en France ou des résidents qui assument leur loyer Suisse :wink:

1 « J'aime »

En gros mon but n’est pas de resider sur suisse, mais d’essayer de trouver une solution, si il y en a une.
J’ai mis une bonne partie de mes économies dans ces formations, et ça me rend fou de ne pas trouver…

Je comprends votre désarroi, mais du coup non il n’y a pas de solution légale pour avoir une adresse en Suisse sans être résident.

Ça fait partie du « jeu » en région frontalière, on ne peut pas être gagnant sur les deux tableaux malheureusement.

Vous cherchez depuis combien de mois ? Combien d’agences de placement avez vous contacté ?
Êtes vous mobile dans une autre region frontalière afin d’accéder au marché de l’emploi horloger de La Chaux ?
30KM de Genève c’est quand même assez loin, peut être que ça fait peur a votre futur employeur, avez vous demandé aux agences de placement si une adresse en France mais en frontière directe serait plus propice à votre placement ?

Alors j’ai contacté une quinzaine d’agence intérim, j’ai effectivement essayé de postuler du coter jura suisse, vers la chauds de fonds, neuchatel etc…
30km loin ? Je connais des personnes travaillant sur geneve, qui font bien plus de route. Ca me paraissait pas loin du coup sur ce coup la.

Quand a me rapprocher, c’est hors budget les loyers proche de la frontière

J’ai été dans la même situation que vous.

Je suis bi-nationale mais je vis à 3km de la frontière de Genève aéroport. J’étais payée par Pôle emploi et aucune possibilité de revenir vivre en Suisse, car les indemnités de chômage ne sont pas transférables en Suisse. J’ai dû attendre que je sois en fin de droits pour revenir à Genève.

Je vis sur le reste de mes économies, plus pour longtemps!!! J’ai fait les choses en règle, je me suis déclarée à Genève, j’ai une chambre à ma disposition dans un appartement, mais je n’ai pas encore retrouvé du travail. Je me suis inscrite au chômage, sans recevoir aucunes indemnités car aucun droit et étant propriétaire d’une maison en France, je ne risque pas de tomber à l’Hospice général de toute manière.

Et bien, un inspecteur est venu contrôler si je vivais bien à Genève mais comme je n’avais pas mis mon nom sur la boîte aux lettres, j’ai des problèmes. Car effectivement, je navigue entre la France et la Suisse, puisque en toute honnêteté on est censé pouvoir résider en France jusqu’à maximum 6 mois par an!!!

Donc, je vous déconseille fortement de donner une adresse en Suisse, sans y vivre vraiment et encore moins tant que vous percevez le chômage en France!!

De plus, l’employeur qui serait intéressé par vous, au moment de signer le contrat de travail, il verra bien que vous ne vivez pas en Suisse et je ne suis pas sûre qu’il appréciera beaucoup votre mensonge.

Mais du fait d’avoir la nationalité suisse, je suis obligé de passer par la case permis ?

Le fait d’être Suisse vous permet de travailler en Suisse sans permis, mais vous serez fiscalement un frontalier, donc vous aurez les impôts à la source tout comme un frontalier ayant un permis G. Vous aurez le même statut qu’un frontalier.

Il n’aura pas un permis B, il est franco-suisse.

Merci de votre temoignage, ca conforte mon idée que ca va etrr compliqué de bosser laba…

Bonjour je suis dans le même cas je me suis fait licenciée après 12 ans à Genève je suis au pôle emploi et j ai financé l Ifage pour deux modules que j ai réussi mais personne ne veut prendre mom dossier car pas de résidence suisse!
Pas d entretien et même dans les autres secteurs rien ne bouge c est flippant car plus de chômage aussi dans 6 mois
Bonne chance à vous

Je vois que je ne suis pas le seul…
J’ai regarder pour prendre un petit logement sur suisse, mais financièrement c’est impossible… avec un pole emploi français en tout cas… c’est le serpent qui se mord la queue tout ca…

Bonjour,

Vous êtes loin d’être le seule dans ce cas. Énormément de personnes ont les formations adéquats mais ne trouve absolument rien. Le soucis n’est ni une question de distance ni une question d’expérience, le problème viens plutôt des agences de recrutement. Malheureusement beaucoup de gens trouvent du travail non par leur expérience ou leur motivation mais par connaissances. Beaucoup de pistonnés dans ce domaine. Des personnes qui ne sont même pas du domaine mais pour qui le tapis rouge est déroulée juste parce qu’ils connaissent le recruteur ou le petit chef de secteur. C’est triste mais c’est une réalité…

Oui c’est triste …
J’ai l’impression d’avoir balancer 10.000 balles par la fenêtre

Essayez de postuler à cette offre votre profil correspond à l’offre peux être qu’avec un peu de chance le recruteur prendra la peine de considérer votre candidature pour une fois. surtout qu’ils recherchent du monde…

Je me reconnais dans votre témoignage qui m’inquiète sérieusement. Moi aussi j’ai financé des formations à Genève et je me rends compte que le retour à l’emploi en Suisse est compliqué pour les frontaliers, qui plus est en reconversion et sans expérience professionnelle. Il me reste quelques mois d’ARE et c’est frustrant.

Passé presque toute ma carrière en Suisse mais aussi vite délaissé après licenciement. Pas de droit aux services d’aide des ORP, pas le droit aux stages d’insertion côté Suisse. Le pire c’est que le frontalier est personae non grata dans les 2 pays. Côté français, pas le droit au CPF et autres aides de financement aux formations.

J’ai donc financé de ma poche formations en Suisse car les diplômes suisses passent mieux auprès des recruteurs soit disant. Ca fait des mois que je recherche un emploi de débutant et des stages pour acquérir de l’expérience. Je ne trouve pas de solution pour l’instant.

Je ne me vois pas vendre et déménager en Suisse avec toute ma famille. L’un des derniers recours, c’est de revenir au métier d’avant mais je n’ai aucune idée que cela va prendre pour retrouver un emploi en Suisse sachant que ca fait 1.5 ans que j’ai été licencié. Bref, pas envie de revenir en arrière après ces sacrifices financiers surtout qu’il y a pénurie de personnel dans ce domaine. C’est un gros casse-tête.

Avez-vous trouvé un emploi en Suisse finalement ? Comment avez-vous procéder ?

Bonjour,

Pour finir j’ai trouver un boulot dans le batiment sur geneve en tant que manoeuvre, mais ca ne me convenait pas, je suis donc revenu en France…

Malheureusement je n’ai pas eu le choix, c’ezt triste mais c’est comme ça.

Si vous êtes citoyen suisse, ne préféreriez vous pas quand même avoir une activité en Suisse en attendant de trouver dans le métier pour lequel vous vous êtes formé?

J’ai la nationalité suisse mais reside en France, donc ca ne vaut rien, c’est comme si j’étais Francais.