Grand moment de rigolade, la retraite par points à la Française

Par contre, sur ce Forum, il manque une Catégorie « Retraite »

Reprenons les calculs à l’aune du Système Suisse…

Pour le système par répartition ( 1er Pilier ), les cotisations AVS/AI/APG sont
au max. 5,125% ( employé) +5,125% (employeur) soit 10,250%

Avec 43 ans , pour l’AVS avec une formule de calcul grossière, mais assez exacte il aurait
43 X 50 CHF soit CHF 2150 mensuel soit 1966€, soit avec l’AVS seule, déjà bien plus que la retraite Française promise de 1265€ :joy:


Ensuite, pour la part Capitalisation, il lui resterait 23,5% - 10,25% = 13,25% à cotiser
soit 303 € mensuel à capitaliser en LPP avec un rendement de 2,2% ( faible, mais bon )
au bout de 43 ans ils aura un capital de 258 000€

soit une rente avec le taux de conversion de 6.8% ( 5,5% en France )

258 000 X 6.8% = 17 500 CHF annuel soit CHF 1462 ou € 1337 / mois


Sa retraite serait de : 1966 + 1337 = €3300

MAIS c’est beaucoup trop, exact, il pourrait cotiser beaucoup moins…

Pourquoi le système Francais est spoliateur ?
Parcequ’il est basé par idéologie sur la seule répartition, et ceci avec un taux de cotisation délirant…

Donc votre Argent Virtuel est cumulé virtuellement ( en fait il est dépensé immédiatement ) sur 43 ans SANS ANCUN INTERET, on vous montre les points afin que vous ne voyiez pas l’arnaque…

Pourquoi celà ? j’ai bien ma petite idée …

2 J'aimes

Merci @CoopPronto pour l’idée de créer une catégorie « Retraite »,
nous allons le faire au plus vite et
nous allons l’intégrer dans la nouvelle version du Forum qui est en préparation.
A bientôt

Merci à @Silvia de l’intégrer dans la nouvelle version

1 J'aime

Il me semble qu’un projet de loi prévoit de baisser à 6% le taux de conversion pour la partie obligatoire en une seule fois
Perso, pour la partie surobligatoire, ma caisse etait à 6.8 l’année passée, est passée à 6.6 cette année et passera à 6.4% l’année prochaine. La rémunération baisse d’année en année donc on risque de se retrouver au final à peu près au meme niveau que la france en terme de pourcentage

1 J'aime

y a pas que le taux de conversion…

Y’a ce que le Capital rapporte pendant la durée de cotisation, qui compte beaucoup plus…

Alors que les cotisations en France sur 43 ans ne rapportent rien…vu qu’il y a pas de capitalisation…

La LPP Suisse est au minimum à 1% ( beaucoup ont plus que ce minimum ) :smiley:

577, 50€ sur 43 ans à 0% font 297 990€ , Rente au taux de conversion de 5,5% = 1366€

577,50€ sur 43 ans à 1% font 371 483€ , Rente au taux de conversion de 6,8% = 2105€

avec 2%, ce qui est plus réaliste pour ceux qui sont proches de la retraite et qui ont bénéficié de taux plus élevés, le Capital serait de 469 495€ et la Rente de 2660€

La question se pose entre avoir 1366€ de rente ou bien au minimum 2105€ mais raisonnablement plus de 2500€ :sunglasses:

Bref au pifomètre, le système Suisse valorise la rente à plus du double de la rente France…:anguished:, bref en France, il y a Rentenklau, le vol des rentes :smiling_imp:

Bref, en France, double pénalisation:

  • pas d’intérêts sur 43 ans parce que le point est un confetti ( y a pas de Capital qui existe )

  • taux de conversion au minimum, voire faible

Alors que la Commission LPP s’était prononcée d’une courte majorité en faveur d’un taux de 0.75%, le Conseil fédéral prenait la décision le 7 novembre dernier de maintenir le taux minimum LPP à 1% en 2019. Selon le communiqué de la Commission LPP, la fixation de ce taux repose en premier lieu sur l’évolution du rendement à l’échéance des obligations de la Confédération à 7 ans et, en complément, sur celle des actions, des obligations et de l’immobilier.

Toutefois, si la méthode était plutôt respectée jusqu’en 2011, le taux d’intérêt minimum LPP tend de plus en plus à s’écarter du taux de rendement des obligations de la Confédérations à 7 ans. Ce que montre le graphique ci-dessous. Le plancher minimum de 1 % semble une valeur que le Conseil fédéral ne désire pas franchir pour l’instant, malgré des taux d’intérêt inférieurs négatifs depuis près de 4 ans.

1 J'aime

On en reparlera au moment de partir à la retraite.

Les systèmes suisses et français sont très différents mais souffrent tous les deux de la démographie.
Les baby-boomers sont partis dans d’excellentes conditions que personne ne songe à remettre en cause.
Pendant ce temps nos cotisations augmentent, nos taux de conversion baissent, l’âge de départ sera probablement repoussé vers 70 ans et les caisses de pension peinent à offrir 1% de performance annuelle soit l’équivalent de l’inflation.
Autant dire qu’on a intérêt à diversifier notre épargne parce que si on veut partir à un âge raisonnable (que je fixe entre 60 et 65 ans) on ne touchera pas lourd, même en Suisse.

1 J'aime

Je confirme…Tout n 'est pas rose en Suisse non plus…

En 2016, j ’ étais encore un chanceux, qui bénéficiait d 'un taux de conversion convenable…

Comme une érosion constante, il est entrain de baisser doucement avec le temps… Mes collègues qui sont partis 1 an ou 2 ans après moi s 'en sont bien rendus compte…

Cela pouvait faire plus de 10% du 2ème pilier… ( Prévoyance professionelle ou caisse de pension… de
l ’ Entreprise…)

En France , tout marche au rabais , les salaires et les retraites restereont au plus bas … Il ne faut pas oublier que le moyenne nationale des retraites en France se situe autour des 1200 Euros…

En Suisse malgré tout , on reste largement au dessus…

Cela grâce à 1 système totalement différent du notre : plus élaboré et plus juste…
==> le Ier pilier ( AVS fédérale ) et le deuxième pilier… ( Caisse de pension )

Je rappelle ici que l 'AVS maximum après 44 ans de cotisations est de 2350.- francs suisses
( 2173 euros actuellement ) pour un homme célibataire…

J 'en sais quelque chose, puisque je suis à ce tarif là…

.
…!!! …Même le seul Ier piler suisse est déjà bien supérieur à la fameuse retraite par points française…

.
Pouvoir vivre décemment de son travail n 'est définitivement pas une spécificité française…:slightly_smiling_face:

1 J'aime

bah, c’est plutôt en jouant des différences coût de la vie que le Frontalier profite…

Pour un suisse en Suisse, l’AVS de CHF 2350, ça doit lui faire comme les 1200€ chez nous…

Là également le Frontalier qui touche l’AVS Suisse et vit en France est gagnant…

Egalement quand son AVS est revalorisé grâce à l’évolution du taux de change CHF / EUR :sunglasses:

Et puis Cerise sur le gâteau, s’il était resté LAMal une fois retraité, sa cotisation baisse de CHF 50 par mois, ça fait combien en pizzas ? :joy:

3 J'aimes

La capitalisation, de nos jours, et sauf à prendre des risques innaceptables dans le domaine de la prévoyance, ça ne rapporte pas tant que ça.

Il y avait une assez bonne émission sur France Culture il y a peu qui traitait de la crise et aussi du coups - à contrario de ce que l’on entend trop souvent - d’une certaine robustesse du système français de retraite justement par sa non-dépendance des marchés financiers.

L’air de rien, l’AVS est déficitaire et sera réformée (pour la 12ème fois et après trois refus populaire), quant à la LPP l’article ci-dessus montre bien le problème, qui est double : atonie des placements en plus de la démographie.

Bref, rigolade aussi ici en Suisse.

France Culture…rires…( plus gauchiasse, il n’y a que …Arte TV )

Robustesse du Système Français…rires… Pensions payées sur la dette, non revalorisation des retraites…CSG ( pour les retraites supérieures à 2000€ )

Et ensuite l’idéologie de la répartition pure, alors qu’un mix répartition + capitalisation comme en Suède ou en Suisse…

Et après les même France Culture vont s’offusquer que les Fonds de Pension Américains ratissent la richesse produite en France…alors qu’eux militent pour nous interdire TOUTE Capitalisation…

Regardez également le taux de cotisation délirant de la retraite par points France et les taux de cotisation en Suède, ( 18,5% dont 16% Répartition et 2,5% Capitalisation ) qu’on ne peut pas accuser de pays « ultra libéral »…:sunglasses:

1 J'aime

Les caisses de pension font des placements peu risqués. A savoir peu d’actions mais beaucoup d’obligations et d’immobilier. Avec des emprunts d’Etat à taux négatif en portefeuille, ca va faire mal dans quelques années…

Comme chacun sait, l’immobilier en France n’augmente pas :sunglasses:

Qu’est ce qui empêche de faire un peu de Capitalisation pour TOUT le monde ? à part l’Idéologie ?

Du 100% répartition avec un taux de cotisation de 28,12% c’est de la spoliation…

( Avec 28% de cotisation, Y aura que les gros salaires qui auront assez d’air pour Capitaliser de leur coté, alors qu’un peu de Capitalisation pour TOUS pourrait diminuer le taux de cotisation pour TOUT le Monde )

Sans compter qu’avec un peu de Capitalisation, Le GVT aura un intérêt pour préserver la valeur de l’Euro ( comme l’Allemagne ), donc de faire attention à son Déficit…et à sa performance économique…( je sais , c’est beaucoup de gros mots d’un coup :sunglasses: )

1 J'aime

Je veux bien, mais on capitalise avec quels produits?
Les obligations légales des caisses, comme nous l’avons fait remarquer qqvvdb et moi, font qu’elles investissent dans les obligations et l’immobilier.
Et ça fait déjà mal, pas qu’un peu.

c’est pas la question…Pour la LPP, vous vous posez pas la question non plus…

Le Problème, c’est que la réforme Française est à 100% Répartition avec un taux de Cotisation spoliateur

alors qu’elle devrait inclure un mix « Répartition + Capitalisation » comme en Suède, Suisse, etc…

Bien sur que je me pose la question, je la pose surtout au conseil de fondation.

Et justement, y a plus grand chose qui rapporte dans la capitalisation, hormis l’immobilier.

Pourquoi c’est interdit l’immobilier pour la Capitalisation ? alors que beaucoup de Français sont des spéculateurs de l’immobilier :joy:

Non du tout.

Mais les caisses suisses font faces à deux problèmes : structurellement, la répartition devient problèmatique à cause de la démographie, et le marché financer ne permet pas de compenser cela sauf à prendre des risques - avec des produits complexes - qui ne sont pas acceptables pour une caisse de pension, qui n’est pas un fond d’investissement.

Disons que la capitalisation ne résoud clairement pas le problème. Je ne dis par contre pas que c’est mal, juste que ça ne résoud rien.

1 J'aime

L 'immobilier est un investissement à long terme…
Peu recommandé, à moins d 'y habiter personnellement pour ne plus devoir payer…de loyer…

Il y a des fonds de retraite très intéressants et bien gérés comme AGIPI…

C 'est certes réservé aux professions libérales, mais tout le monde peut y adhérer…

C 'est géré par AXA… J 'en suis très content…

L 'important , c 'est qu ’ au moment de la retraite, l 'argent y soit disponible…

.
Donc il faut commencer à capitaliser longtemps avant… un peu logique, non…?
.
Surtout en tant que complément de cette misérable retraite à points française…!! …

=> Bien trop proche du minimum existenciel…:blush::stuck_out_tongue:

Nous sommes d’accord, j’ai aussi assez de blé pour avoir ce genre de placements.

L’aspect de la prévoyance privée est totalement différent, puisqu’il n’a pas pour but de répartir les revenus entre tous les ayant droits afin de garantir une survie.

Mais en matière de prévoyance obligatoire, avec justement un but d’amener un minima à chacun et y compris à ceux qui n’ont jamais pu cotiser assez (et peut importe la raison), la capitalisation ne résoud pas l’évolution démographique. C’est tout.

En matière privée, chacun prend les risques qu’il veut, et il y a pléthore d’offres, mais une caisse obligatoire ne peut simplement pas - au vu du minima qu’elle doit garantir en tout temps - proposer les mêmes produits.

Et si aujourd’hui tous les systèmes de retraites universel rabotent, c’est bien pour ça, le marché financier est simplement trop peu rémunérateur sur le long terme.

Je me permets quand même de rappeler que le système du second pilier, en Suisse, est sous très forte pression. Dans ma caisse, le rendement envisagé sur 20 ans ne dépasse pas 1%.

1% , c’est quand même ENORMEMENT plus que d’accumuler des Points pendant 43 ans avec ZERO Interêt :rofl: , mais je me répète…

1 J'aime

La valeur du point va augmenter au fur et à mesure de l’inflation (ce ne sera certainement pas autant)
Donc ca evoluera avec les années