Futur frontalier, emploi sur NYON quelle ville choisir pour ma famille?

Bonjour,
Je souhaite devenir frontalier pour mon nouveau poste à NYON. Je suis à la recherche d’une ville pour ma famille ou on peut trouvé les écoles de maternelle au collège et des commerces à proximité.

Que me conseillez vous?

merci d’avance pour vos réponse

salut mathieu
Madame Rainbow Plazza sera a ta dispo pour toute info immobiliere :blush:

1 J'aime

Bonjour, puis avoir son contact direct ou une adresse mail

merci

Oui Nyon est cher donc soit il cherche du coté de Divonne en France (qui est aussi très cher) ou en Suisse autour de Nyon ( a 10mn de Nyon on a La Rippe, Gingins Trélex, Crassier…) qui sont abordables pour la Suisse (dans les même prix que Divonne coté Français) et Gland aussi a 8mn de Nyon en voiture ou en train pas beaucoup plus cher que Divonne mais très bien desservi, ville de 15’000 habitants donc tous les commerces et au bord du lac.
Si votre femme veut travailler par la suite, résider en Suisse sera un gros avantage car il privilégie les résidents Suisses pour les postes de travail. Pour vous aussi professionnellement ça peut être un avantage professionnellement ( meilleur salaire à LT, plus de perspectives professionnelles…). Aussi les alloc chômage sont bien supérieur en résident en Suisse. Les impôts suivant le salaire peuvent être plus bas coté Suisse.
A vous de voir.

Au vue de vos réponse, la meilleur solution serait donc de vivre en suisse pour nos avenir professionnel.

si vous avez d’autre information à me fournir concernant l’immobilier ou d’autre sujet je suis preneur comme l’assurance maladie?

merci d’avance

Pour l’assurance maladie dans le canton de Vaud, si vos revenus sont pas très élevés le canton vous paye une bonne partie, voir la totalité des assurances maladies de la famille.
Pour vous donner un exemple concret, j’ai un couple d’amis Français qui sont arrivés sur Lausanne il y a 2 ans, ils ont 68kchf de revenus pour le couple, 1 enfant et le canton leur paye l’entier de leur assurance maladie.

Si votre salaire est élevé alors évidement vous n’y aurez pas le droit dans ce cas là ASSURA medecin de famille/Pharmed est la moins cher et il faut compter au min 710chf/mois pour vous 3

Si vous êtes frontalier il faudra dans tous les cas payer toute votre assurance maladie.

Pour notre arrivé en france mon salaire sera de 64KCHF / an et ma femme sera encore en congé parental.

Donc ce cas là vous si vous faites la demande de subsides le canton payera l’entier de l’assurance maladie de la famille.

Si vous êtes frontalier vous devrez tout payer de votre poche.

Il faut savoir aussi que le pays de gex est un desert medical et qu’il est difficile de s’y faire soigner.

Vous n’avez pas un gros salaire mais quasiment pas d’assurance maladie à payer si vous faites la demande de subsides, a 3 avec ce salaire dans le canton de Vaud vous n’aurez pas à payer d’impôts. Donc au final vous pouvez vous en sortir correctement.
Si vous voulez économiser sur le loyer et que vous êtes prêt a vivre dans une station de montagne, je vous conseille St Cergue, les loyers y sont très très bas et c’est a 20mn de Nyon. St cergue est une station de Montagne au dessus de Nyon.

Un appart de 70 a 80m2 sera autour de 1400chf/mois (1250 euros) plus 100-150 euros de charges pour l’eau froide/chaude et chauffage.

Par exemple cet appart a St Cergue 2 chambres, 72m2, belle vue sur le Mont Blanc a 1420chf (1250 euros) plus 150chf pour eau chaude et chauffage et 120chf (105 euros) pour la place de park

https://en.comparis.ch/immobilien/marktplatz/details/show/24891545

Sinon a 6-7mn de Nyon a cheserex, ce joli appart de 76m2 dans un immeuble de constrcution récente pour 1800chf (1650 euros)

https://fr.comparis.ch/immobilien/marktplatz/details/show/24772321

Ou même à Nyon

cet appart de 83m2 pour 1570chf (1400 euros) plus les charges

https://fr.comparis.ch/immobilien/marktplatz/details/show/22965178

ou cet appart de 2 chambres a Nyon pour 1580chf (1450 euros) plus 140chf pour eau et chauffage

https://fr.comparis.ch/immobilien/marktplatz/details/show/24818649

Ca vous donne une idée des prix

Mais à Divonne coté Français ça ne sera pas moins cher.

1 J'aime

Divonne est à 2 minutes de la frontière, côté prix, c’est moins cher à l’achat, vous trouvez de grandes maisons pour le prix d’un petit appartement en Suisse. Côté assurance maladie, si vous choisissez la LaMal, vous paierez moins que les Suisses sur Vaud ou Genève car la LaMal « frontalier » de Helsana ne cesse de réduire leurs tarifs (50 chf de moins pour 2021 par rapport à 2020) et vous offre une franchise unique de 300 CHF. Vous toucherez les allocations familialles Suisses 300 CHF par mois par enfant dans le Vaud.
Côté emploi, il ne faut pas croire que les entreprises privilégient les Suisses aux frontaliers, elles ne font pas de différence et embauchent ceux et celles qui correspondent aux profils recherchés. Actuellement, les hôpitaux sovoyards voient leurs infirmières partir travailler à Genève et Lausanne qui embauche à tours de bras et s’en émeuvent (cf la presse locale).
Vu le montant de votre salaire, vous serez mieux lotis en frontalier car paierez moins de charges et assurances (auto, habitation…) qu’en Suisse. Le coût de la vie est plus bas en France. Pour les enfants, tout est accessible sur Divonne alors qu’en Suisse, attention, souvent pas de cantine et il faut chercher ses enfants à midi et à la fin de l’école à 15h, pas de centre de loisirs jusqu’à 19h comme à Divonne si vous travaillez tous les deux.
Réfléchissez, mais sachez que vous pouvez vous poser quelque part et toujours passer d’un côté ou de l’autre de la frontière selon ce qui vous séduira le plus.

@Free Je constate que vous avez tendance a bien exagérer les choses. Ayant été frontalière puis résidente, locataire puis propriétaire en Suisse et 4 enfants dont 2 qui sont scolarisés en Suisse je vais me permettre de vous corriger.

Assurance maladie
Comme écrit plus haut avec son salaire pour 3 personnes, le canton payera quasiment toute l’assurance maladie de la famille si elle fait la demande de subside en arrivant dans le canton, c’est ce qu’a fait un couple jamais Français qui se sont installés à Lausanne il y a quelques temps avec leur enfant. 68kchf de revenus pour le couple et le canton leur paye 95% des assurances. Donc pour 62kchf il devrait tout payer. Près d’un tiers des vaudois touchent des subsides a l’assurance maladie, c’est quelque chose qui est très courant.
Donc au niveau de l’assurance maladie ils économiseront énormément en étant résident car en étant frontalier ils devront payer toutes les assurances de leur poche.

Emploi
Toute le monde est d’accord (sauf vous) pour dire que l’on a des biens meilleures perspectives, de carrières, de possibilités d’emploi en étant résident, ça été souligné par plein d’intervenants sur ce forum, je l’ai vécu moi même quand je ne trouvais pas d’emploi quand j’étais frontalière et 4 mois après avoir été résidente, comme par magie j’avais un boulot. Mon ,marie qui travaille dans l’IT, arrivait qu’a travailler dans des SSII ou boite IT a frontalier quand on était frontalier, lesquelles payaient au lance pierre. Quand on est devenu résident il a pu changer d’emploi dans une boite qui ne prend pas de frontalier et qui paye super bien et son salaire est passé de 105k a 139kchf. Oui biensur on peu trouver un emploi en étant frontalier mais on a beaucoup moins de possibilités et on est très souvent moins bien payés.

L’an dernier, il y a avait un reportage sur la rts qui montrait le désarroi de pleins de Suisses frontaliers qui ne trouvaient pas de job en Suisse car ils avaient une adresse en frontière, donc beaucoup après quelques années revenaient en Suisse car ils voyaient leurs perspectives professionnelles beaucoup plus réduites. Ils montraient l’exemple de Suisses en train de déménager de nouveau en Suisse.

Concernant les infirmières, justement sur ce forum, on a eu des cas d’infirmières frontalières en temporaire au HUG a qui on leur demandaient de devenir résidente si elle voulait que leur poste se transforme en fixe. Donc oui les HUG et CHUV recrutent des infirmières frontalières mais en temporaire, si elle veulent que leur contrat se transforment en fixe elles doivent résider en Suisse. Cette une nouvelle règle qui a été instauré il y a 1 ou 2 ans d’après plusieurs intervenants de ce forum.
Les TPG ne recrutent plus aucun frontaliers depuis plus de 5 ans…

On trouve des dizaines d’article a ce sujet. Par exemple :

A Genève, ces frontaliers dont personne ne veut

Qu’ils soient suisses ou français, les frontaliers se sentent de plus en plus souvent discriminés quand ils cherchent un emploi sur Genève. En cause: l’application de la directive pour la préférence cantonale et ses effet secondaires

Julien* est ingénieur. Et français. Depuis 4 ans, il travaille à Genève mais vit de l’autre côté de la frontière. Il y a quelques mois, il a été approché par une société suisse de consulting qui souhaitait le débaucher. Au début des discussions, rien ne lui laissait penser qu’il fallait vivre à Genève pour obtenir le poste. C’est après plusieurs entretiens qu’on lui a fait clairement comprendre qu’il vaudrait mieux déménager, car «l’aspect négatif du frontalier» risquait de poser problème auprès de la clientèle. «J’ai trouvé cela très discriminant», raconte le trentenaire, qui a fini par laisser tomber une opportunité professionnelle pourtant alléchante.

Hélène* est genevoise. Elle a déménagé en France il y a 20 ans, «quand on nous encourageait à le faire». Aujourd’hui, elle recherche un emploi dans la finance. «Dans l’analyse, précise-t-elle. Pas dans un domaine où j’aurais accès à des informations sur les clients qu’il vaudrait mieux ne pas voir franchir la frontière.» Il y a une dizaine de jours, alors qu’elle déposait son CV dans une agence de placement genevoise, on lui a expliqué sans ambages qu’avec une adresse en France, elle ne risquait pas de trouver de sitôt un emploi dans une banque. «Ça m’a fait un choc, confesse-t-elle. J’ai eu l’impression d’avoir commis un crime abominable alors que toute ma vie j’ai cotisé en Suisse.»

Les témoignages de frontaliers qui ne trouvent plus de travail à Genève parce que, justement, ils sont frontaliers sont nombreux. Et le plus souvent anonymes. Il y a cette femme à qui l’on aurait offert un poste fixe de thérapeute à l’hôpital si elle avait habité du bon côté de la frontière. Ou ce conducteur de bus dont le maire de Saint-Julien relate l’histoire sur son blog hébergé par La Tribune de Genève: «Il candidate aux TPG. Qualifié et expérimenté, il n’est jamais reçu pour des entretiens. Il apprend de la part d’amis qui travaillent aux TPG que seuls les chômeurs genevois sont recrutés.»

Donc que ça vous plaise ou non, c’est la réalité. Par contre, là ou je vous rejoins c’est que dans certain secteur peu qualifiés comme dans la construction, la restauration, securitas… être résident ou frontalier c’est plus ou moins la même chose, ils veulent juste payer le moins donc peu importe résident ou frontalier.

Oui c’est vrai mais c’est largement contrebalancé par le fait qu’ils n’auront pas à payer leur assurance maladie dans le canton de Vaud et n’auront aucun impôts à payer non plus vu que Mme ne veut pas travailler dans un premier temps.

Bon j’ai 2 enfants scolarisés en Suisse et encore une fois ce que vous dites est incorrect.
Dans le canton de Vaud l’école ne fini pas a 15h00 mais a 15h45
Et oui, il y a une cantine (qui est depuis peu rattacher au parascolaire) et on peut laisser nos enfants de 7h00 du matin a 19h00.
En Suisse de ce coté il y a eu beaucoup de changement ces 3 dernières années avec une loi fédérale qui a été mis en place il y a 3 ans qui oblige tous les cantons de Suisse à offrir dès 2021 une place en parascolaire a tous les élèves scolarisés de 7h00 du matin a 19h00 le soir . Dans le canton de Vaud on appelle ça UAPE pour les élèves de l’école enfantine et ensuite l’APMS. Ce service compris aussi la cantine. Le montant a payer pour le parascolaire varie en fonction des revenus. Pour un couple a faible revenus comme Mathieu se sera autour de 150chf/mois pour une garde a 100% en parascolaire jusqu’à 19h00, prix de la cantine compris. Vu que l’école est gratuite en Suisse et que le canton paye même les fournitures scolaires, les livres scolaires, les sorties scolaires et les camps de skis. Je trouve que c’est top vu la qualité du système éducatif Suisse.

Logement
Mathieu ne compte pas acheter mais louer. Les locations autour de Nyon sont plus ou moins équivalentes à Divonne voir moins chère comme je l’ai montré dans les liens ci dessus.
Concernant l’achat d’une maison même si ça ne concerne pas Mathieu car avec son salaire de 62kchf pour 3, il ne pourra jamais acheter une maison à Divonne, Le prix moyen d’une maison a Divonne est entre 800keuros pour les moins chères a 3 millions EUR pour les plus chères. avec un ticket moyen autour 1.1 million d’euros.

https://www.seloger.com/immobilier/achat/immo-divonne-les-bains-01/?projects=2&types=2&places=[{"inseeCodes":[10143]}]&enterprise=0&qsVersion=1.0&m=search_refine

Pas franchement donné. Pour ce prix là on peut aussi avoir une maison entre Nyon et Morges en s’éloignant du lac. Après, le problème de la Suisse pour l’achat d’un bien immo (qui force certain suisse à acheter coté Français) est qui faut apporter plus de fonds propres qu’en France. Mais si on a les fronds propres, c’est tout bon.

et à la location le prix d’un appart de 80m2 à Divonne varie entre 1800 et 2300 euros euros
https://www.seloger.com/immobilier/achat/immo-divonne-les-bains-01/?projects=1&types=1,2&places=[{« inseeCodes »:[10143]}]&enterprise=0&qsVersion=1.0&m=search_refine

A Nyon et dans les villages a 5-6mn max autour de Nyon pour 2000chf (1930 euros), eau chaude et chauffage compris on a un appart de 70 a 100m2.
https://fr.comparis.ch/immobilien/result/list?requestobject={"DealType"%3A10%2C"SiteId"%3A0%2C"RootPropertyTypes"%3A[1]%2C"PropertyTypes"%3A[]%2C"RoomsFrom"%3A"3"%2C"RoomsTo"%3Anull%2C"FloorSearchType"%3A0%2C"LivingSpaceFrom"%3Anull%2C"LivingSpaceTo"%3Anull%2C"PriceFrom"%3Anull%2C"PriceTo"%3A"2200"%2C"ComparisPointsMin"%3A0%2C"AdAgeMax"%3A0%2C"AdAgeInHoursMax"%3Anull%2C"Keyword"%3A""%2C"WithImagesOnly"%3Anull%2C"WithPointsOnly"%3Anull%2C"Radius"%3A"5"%2C"MinAvailableDate"%3A"1753-01-01T00%3A00%3A00"%2C"MinChangeDate"%3A"1753-01-01T00%3A00%3A00"%2C"LocationSearchString"%3A"Nyon"%2C"Sort"%3A11%2C"HasBalcony"%3Afalse%2C"HasTerrace"%3Afalse%2C"HasFireplace"%3Afalse%2C"HasDishwasher"%3Afalse%2C"HasWashingMachine"%3Afalse%2C"HasLift"%3Afalse%2C"HasParking"%3Afalse%2C"PetsAllowed"%3Afalse%2C"MinergieCertified"%3Afalse%2C"WheelchairAccessible"%3Afalse%2C"LowerLeftLatitude"%3Anull%2C"LowerLeftLongitude"%3Anull%2C"UpperRightLatitude"%3Anull%2C"UpperRightLongitude"%3Anull}&page=0

Les prix des logements dans le district de Nyon sont équivalents voir légèrement inférieur a ceux de Divonne qui est devenu une ville super chère. Les prix ont explosés ces dernières années.
Et je ne parle même prix des prix des logements si on s’approche de l’ouest Lausannois qui sont encore moins chères que le district de Nyon (mais pour quelqu’un qui travaille à Divonne ce n’est pas intéressant).

S’il y a 13’500 Français qui résident dans le district de Nyon (71’000 Français dans le canton de Vaud et seulement 32’000 frontaliers Français qui travaillent dans le canton de Vaud) c’est bien qu’il y a une raison, La majorité des Français y trouvent leur compte a résider dans le canton de Vaud.

Mon mari travaillent à Lausanne. On avait étudié la possibilité d’acheter a Divonne mais c’était beaucoup trop chère pour nous. On a choisi de se mettre a coté d’Aigle mais coté Valais, en 30mn de train mon mari est dans le centre de Lausanne juste a coté de son boulot, et notre bien immo nous coûte 40% de moins que si l’on était à Divonne et cerise sur le gateau, on paye beaucoup moins d’impôts que si on était frontalier, nos enfants iront a l’école publique suisse de super bonnes qualités, si besoin, mon mari a négocier 2 jours de télétravail a long terme alors que si on était frontalier pas possible, alloc chômage Suisse, et meilleure perspectives professionnelles.

Pour un bas salaire comme Mathieu Divonne est beaucoup trop chère. Les prix ont explosé à Divonne en 5 ans. C’est devenu hors de prix pour une ville Française.

1 J'aime

salut free, effectivement il ya eu une création de 250 postes aux HUG, mais attention ils sont en CDD
il n’est pas sur que les futures infirmieres ne reviennent pas sur France apres… à suivre…

Oui postes d’infirmières crées en temporaires dans les hôpitaux universitaires de Suisse romande sont dus à la pandémie, l’été prochain après que la population Suisse sera vaccinée, ils ne vont pas les garder… Pour être recruté en CDI il faut dorénavant être résident Suisse. Quelqu’un du CHUV me l’a confirmé.

Dans mon domaine en sécurité informatique la très grande majorité des postes dans le canton de Vaud et de Genève exigent d’être résident Suisse à cause des données sensibles.

Pour les prix des logements du canton de Vaud, les prix varient du simple au double d’un bout du canton à l’autre, donc ne faisons pas de généralités, Nyon étant la partie du canton où les loyers sont les plus élevés. Quand j’ai déménagé de divonne les bains à une commune en bordure de Lausanne pour le même loyer que mon logement à Divonne j’avais 8m2 de plus, j’ai l’impression que les loyers sont moins élevés dans les villes périphériques de Lausanne que sur Divonne les bains.

Vous êtes pathétique !!! Selon vous personne à Divonne ne travaille donc en Suisse et les 180 000 frontaliers qui travaillent en Suisse (dont des Suisses) n’existent pas. Je ne vais pas perdre de temps à répondre point par point à vos inepties d’un lecteur assidu de la Tribune de Genève dont on connait le peu de sérieux et la recherche de titres accrocheurs (pour info, la TDG et 20 minutes sont le même journal).
Lisez cela, cela changera peut-être votre point de vue étriqué:
https://www.arcinfo.ch/articles/regions/haut-doubs-les-soignants-francais-debauches-pour-travailler-en-suisse-1019888


Les différentes entreprises pour lesquelles mon épouse et moi avons travaillé et travaillons ne font AUCUNE différence selon le lieu de résidence du personnel et toutes sont des entreprises de pointe avec des données sensibles. Nous avons beaucoup de collègues et amis qui sont également frontaliers.
Bonne journée.

1 J'aime

En Suisse, aucune différence entre un CDD et un CDI, votre contrat peut être résilié du jour au lendemain avec le versement du préavi…

Vous vous emportez pour rien car on est d’accord et les chiffres le montre 165’000 Frontaliers Français en Suisse contre 265’000 Français résident en Suisse (en comptant les Français qui ont eu le passeport Suisse) et dans le canton de Vaud qui nous intéressent, comme je l’ai écrit plus haut 32’000 Français frontaliers dans le canton de Vaud contre 71’000 Français résident dans le canton de Vaud) donc oui on est tous les 2 d’accord il y a beaucoup de frontaliers qui travaillent dans le canton de Vaud mais il y a une discrimination envers les frontaliers en general, beaucoup d’entreprises ne recrutent aucun frontaliers, certaines entreprises vont appliquer la préférence nationale a poste équivalent… Mon mari n’aura jamais pu avoir son salaire et travailler dans son entreprise en étant frontalier, ils auraient été restraint a des boites qui recrutent des frontaliers et souvent payent beaucoup moins bien. Quand on voit des informaticiens frontaliers à Genève qui étaient payé a 50’000-60’000chf sur ce forum, on voit clairement que beaucoup de boites pratiquent le dumping avec les frontaliers. Après il est clair que certaines boites ne font pas de différence mais dans l’ensemble on est beaucoup avantagé a être résident. Par exemple les banques privées Suisse (qui payent beaucoup mieux que les autres banques) exigent une adresse en Suisse obligatoirement. Le mari d’une ami travaille chez Pictet à Genève, la plus grosse banque privée de Genève, obligation de résider en Suisse pour tous les postes.
Des domaines comme la restauration, l’hôtellerie, la construction…recrutent quand a elle des frontaliers sans aucun problème.

Les données disponibles pour les années 2008 à 2014 sont impressionnantes : les Suisses du canton de Genève gagnent en moyenne environ 20 % de plus par an que leurs collègues frontaliers. Alors que l’évolution des salaires des résidents suisses est restée constante et a suivi la tendance à la hausse dans toute la Suisse, les frontaliers ont dû se contenter de salaires nettement inférieurs.

Bonne fêtes de noel et bonne année a tous sur le forum.

3 J'aimes

La lecture de certains commentaires de retraités aigris est pathétique.

Je ne vais relever que quelques points:
Vous nous dites de Nyon est cher et Divonne encore plus !!! Donc vous êtes allé à Aigle… Certes Aigle est meilleur marché, mais à l’autre boût du canton, aller dans le canton de Fribourg ou Neuchatel, c’est encore moins cher… C’est une lapalissade. Essayer d’acheter une maison près de Nyon, c’est de 4 à 10 fois plus cher qu’à Divonne si vous ne voulez pas vous retrouver avec une maison jumelée toute petite, donc je maintiens que Divonne est moins cher que les secteurs Suisse proches.
Nyon est à 10 minutes de DIvonne et il y a même un bus régulier qui fait la liaison.

Concernant l’assurance maladie, comparez tout, un frontalier paye mensuellement 180 CHF d’assurance maladie pour un adulte avec une franchise à 300 CHF et 49 CHF par enfant sans franchise. Une assurance avec une franchise de 300 CHF est très cher en Vaud.

Pour une personne qui va travailler à Nyon, habiter à Aigle ne me semble pas très logique.

Mes collègues qui habitent dans de petites communes de Vaud n’ont pas de cantine digne de ce nom, mais une salle à manger où les enfants qui ne rentrent pas peuvent apporter leur déjeuner de la maison. Quand à la garderie hors temps scolaire, elle n’existe pas partout ne vous en déplaise et est très onéreuse là où elle existe.

Bref, pour ceux qui posent les questions, ne prenez pas toutes les affirmations de certains retraités "je sais tout et « je suis le seul a avoir raison », mais faites vous votre propre opinion… Tout n’est pas aussi tranché que certains veulent bien le dire et la presse de Genève TDG n’est qu’un « 20 minutes » avec des titres à sensation que les retraités aiment bien commenter et polémiquer…

Encore une fois vous vous écartez du sujet.

Mathieu ne veut pas acheter une maison mais louer un appartement. On trouve des locations d’appartements dans le district de Nyon et même certaine à Nyon moins chère qu’a Divonne comme j’ai montré avec mes liens.

L’assurance maladie de frontalier Helsana offre plus ou moins les même prix que l’assurance maladie en Valais.
Mais encore une fois vous vous écartez du sujet, Mathieu peut demander les subsides a l’assurance maladie, l’assurance maladie de la famille sera dans ce cas là payer par le canton. Donc ça lui coutera bien moins chère qu’en étant frontalier vu qu’il n’aura rien à payer en étant résident.

Pour le parascolaire, encore une fois vous vous écartez du sujet, la femme de Mathieu ne va pas travailler…
Mes 2 plus grandes sont en parascolaire en Valais, 2 jours par semaine. Ils ont une cantine et sont gardés jusqu’à 19h00 si on veut (même si je l’ai prend plus tôt). Ma copine de Lausanne a sa fille a l’UAPE, vraiment top cantine, super encadrement jusqu’à 19h00 et prix très raisonnable en fonction des revenus et pas mal subventionné par la ville.
L’ordonnance fédérale qui oblige les cantons a donner une place en parascolaire a tout enfant scolarisé en Suisse a une date limite d’application fin 2021 pour les cantons et communes. Certaines communes (souvent les plus grosses) comme Lausanne, Vevey, Montreux, Fribourg, Neuchâtel remplissent déjà presque toutes leurs obligations…les villages ont plus de retard dans l’application de la loi d’après ce que j’ai lu mais ils ont encore 1 an pour être en conformité. Mais je trouve que de ce coté là la Suisse a fait d’énorme progrès en peu de temps, d’ici un an toutes les communes devraient être en conformité avec la loi.

A noter que les Suisses sont super contents de leur système éducatif qui est excellent et gratuit.

Je suis d’accord avec vous, quand on lit les commentaires des articles sur les frontaliers de la TDG et du 24 heures je trouve ça triste aussi, beaucoup de gens sont en effet aigri.

@Free La vie est trop courte pour se chamailler pour des petits trucs de la vie qui sont en fait de compte insignifiante comparé a tout ce qui se passe en ce moment dans le monde, on est au dessus de ça.
Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’années a vous et votre famille.

Je pense que vous ne vous appercevez même pas que c’est vous qui vous écartez du sujet.

Vous nous parlez de Aigle qui au passage est en Vaud et non en Valais !

Pour l’assurance maladie vous parlez du Valais alors que la personne chercher à se loger près de Nyon.

Vous dites que les biens sont moins cher en Suisse ! Ce qui est loin d’être le cas, même à Divonne, et encore moins à Grilly ou les autres communes entre Divonne et Gex. Comparez ce qui est comparable. Les gens qui travaillent à Divonne se logent à Divonne avec des salaires français.

Tant mieux si vous avez la cantine et tout et tout, mais ce n’est pas le cas partout et certain de mes collègues sont obligées de rentrer chez-eux pour faire déjeuner leurs enfants à la maison, c’est la réalité.

Quand au parascolaire, il existe dans certaines communes, mais pas toute et il n’est pas gratuit.

Les primes maladies sont plus faibles en Valais qu’en Vaud.

Vous mélangez cantons de Vaud et Valais et ne tenez pas compte du fait que toutes les communes n’ont pas les même moyens.

Passez de bonnes fêtes.