Frontaliers à Bâle: quelle mobilité? Pour un article de la Revue Suisse

Journaliste pour la Revue Suisse, je cherche des informations sur la qualité de l’accès à Bâle en terme de mobilité. L’article comparera les situations de Bâle et Genève. Il sera livré mardi prochain.

Mes questions: est-il facile de transiter vers Bâle, en voiture, en train, en bus ou en tram? Peut-on se garer facilement? Les TP fonctionnent-ils bien? Quels avantages à être frontalier dans cette région en ce qui concerne la mobilité?

D’avance, merci de vos réponses. Notez qu’idéalement, je préférerais citer nommément les noms de personnes qui acceptent de répondre. Soit via le Forum, soit par mail privé: contact@stephane-herzog.com

1 J'aime

En voiture, cela se passe globalement bien, pas trop de bouchons (je viens de Sierentz/Kembs), même si c’est un peu plus dur le lundi avec les camions. Cela se complique fortement si l’on continue sur Kaiseraugst, c’est bouchon quasi-systématique.

En train, je ne le fais que rarement. Il y a une connexion toutes les 30 minutes (pendant deux heures, après toutes les heures), qui s’arrête dans toutes les gares, et qui n’est absolument pas fiable. Retards constants, parfois même trains annulés sans aucune information.
Le bus? Je ne savais même pas qu’il y avait une ligne. Le tram est en construction mais ne concerne que les Ludoviciens.

Très difficile de se parquer, des deux côtés de la frontière, si on ne reçoit aucune place de sa compagnie. Saint-Louis fait tout ce qui est en son pouvoir pour rendre la vie des frontaliers insuportables à ce niveau là. C’est presque de l’acharnement.

C’est donc un bilan qui est très loin d’être positif, tout juste acceptable si l’on reçoit, comme mentionné, une place de parking de la part de son employeur.

2 J'aimes

http://www.distribus.com/uploads/lignes.pdf

Tram et bus ne concerne pas que les Ludoviciens, car il y a un parking relais en construction :sunglasses:

La première pierre du parking relais de Saint-Louis, à la sortie ouest de la gare, a officiellement été posée vendredi matin par les élus partenaires de l’opération, Saint-Louis Agglo et la région côté français, le canton de Bâle-Ville et la confédération côté suisse. Ce parking comprendra 740 places réparties sur six niveaux. Il offrira aussi 10 emplacements de recharge pour les voitures électriques, 14 emplacements pour les personnes à mobilité réduite, dix places « familles » et un parc à vélos de 150 places.

Moins de voitures à Bâle
Les travaux sont déjà lancés : les fondations sont presque achevées. Le parking devrait entrer en service au plus tard au deuxième trimestre 2018, quelques mois après l’inauguration de l’extension de la ligne 3 du tram bâlois jusqu’à la gare de Saint-Louis. Cette dernière va voir son rôle de plate-forme plurimodale considérablement renforcé.

Par ailleurs, le parking relais n’est que le premier bâtiment d’un futur quartier du Lys, qui va naître le long du tracé de la nouvelle ligne de tram. Enfin, si les Suisses sont partenaires du projet, c’est qu’ils comptent bien voir une partie des frontaliers utiliser le parking relais pour aller au travail – et ainsi avoir un peu moins de voitures à Bâle.

5 J'aimes

Bonjour

Serait il possible de nous faire parvenir le lien vers votre article?

Par avance nous vous remercions.

2 J'aimes

L’extension du Tram 3 n’a quasi aucun intérêt pour les travailleurs frontaliers. Seuls ceux travaillant à proximité des arrêts proches de la frontière utiliseront le parking relais ET le Tram 3. Aucun tarif « abonnement de travail » n’a été prévu pour cette ligne. Le prix du billet n’incitera pas à utiliser ce tram. La durée du trajet jusque Aeschenplatz (12 arrets depuis Saint Louis Burgfelden) est très supérieure à la durée du trajet en train.

Les frontaliers privilégieront le train entre Saint Louis et Bâle. Le prix de l’abonnement de travail SNCF est de qqs euros par mois. Très en dessous du prix du tram 3.

La vraie question sera le prix et les conditions d’utilisation de ce parking.
Il est strictement impossible d’obtenir une quelconque réponse des responsables du projet du coté français.
https://www.tram3.info/fr/aktuell/
« Projektleiter Abschnitt F »

Comment assurer que ce parking ne deviennent pas le parking de l’aéroport?
Comment assurer que ce parking ne deviennent pas le parking des habitants de Saint Louis?
Comment assurer que ce parking ne deviennent pas une pompe à fric facile?
Toutes ces questions sont en suspens.

Encore faut il atteindre le parking en temps et en heure. Pour cela il faudra traverser le bouchon de l’entrée de l’autoroute généré par les camions en attente à la frontière et par la congestion due au nombre de véhicules.

Là encore un sujet sur le quel ni nos élus, ni nos syndicats de défense des frontaliers se sont foulés.

Le tracé du Tram 3 n’a jamais été conçu pour faciliter le transport des travailleurs frontaliers. C’est ce que les responsable français ont fait avaler aux Suisses pour qu’ils lâchent les quelques millions de financements de l’extension et de la construction du parking.

La vraie raison est le tourisme commercial de la Suisse vers la France (Einkaufstourismus) . Le seul et unique commerce qui profitera dans un premier temps de cette ligne sera le centre commercial de Saint Louis. Mais la vraie cible est la clientèle du gigantesque projet de zone commerciale prévue entre l’aéroport et la gare.

Ce projet promet 2000 emplois payés au smic en France au prix de la destruction de milliers d’emploi du coté Suisse principalement occupés par des frontaliers.

Le petit commerce de Saint Louis ne profitera en rien de la nouvelle ligne de tram car elle n’est tout simplement pas du tout sur le trajet ou se trouve ces commerces.

La ComCom de Saint Louis a réussit l’exploit de faire exactement le contrairement de ce qu’on fait les allemands à Weil.

Des intérêts et des financements publics sont entrain d’être détournées pour le bénéfice d’un projet privé. Voilà la vérité.
La Suisse avait une volonté légitime de limiter le trafic routier pendulaire. La Suisse a été grugée sur toute la ligne et sera perdante en tout point de vue.

La Suisse a financé qqs places de parking ( qui décongestionneront de manière très marginale le trafic pendulaire ) au prix de la perte massive d’emplois en Suisse.

2 J'aimes

L’accès par l’autoroute est quasi inutilisable, à moins d’avoir 40 minutes à perdre chaque matin.
En cause :

  1. Préfet totalement dépassé (l’A35 sert de parking à camions) = bouchons
  2. Les Douaniers Français ne contrôlent pas les entrées en France le matin. Non, le matin ils contrôlent les frontaliers qui sortent, et le soir les mêmes frontaliers qui rentrent = bouchons
  3. Erreur de conception de la connection « Tangente Nord » et AutoRoute A3 avec la voie de gauche qui doit se rabattre sur la droite, juste au moment d’une sortie = bouchons.

L’accès à Bâle se fait donc assez facilement par les départementales et par les pistes cyclables.

1 J'aime

L’accès en voiture par l’autoroute A35 est très accessible si on peut éviter les heures de pointe.
La file de camions sur la bande d’arrêt d’urgence ne gène pas trop le trafic. A noter que les camions ne sont pas présents en nombre tous les jours de la semaine.
A mes horaires, il n’y a quasiment pas de file d’attente à la douane, quelques voitures tout au plus.
La tangente nord (tunnel sous Bâle) facilite énormément la traversé de la ville, c’est un gain de temps très appréciable.
Pour le retour c’est pareil, si on peut éviter les heures de pointe, ça passe généralement bien.
Après en cas d’accident sur l’autoroute, il est nécessaire de connaître certaines astuces pour éviter de rester bloqué trop longtemps.

1 J'aime

Comme le dépassement par la droite sur la bande d’arrêt d’urgence. Pas ma tasse de thé.

Pour le reste, oui, si on évite les créneaux 6h30/8h30 et 16h30/18h30

le Tram 11 fait Sankt-Ludwig - Reinach BL et une petite marche et on y est :sunglasses: mais bon … …

1 J'aime

Prendre le Tram 11, quand on vit dans le Sundgau implique que l’on se rend sur Saint Louis en voiture et qu’on y gare sa voiture pour la journée.
Or cela est tout simplement impossible sur tout le ban communal de Saint Louis depuis que la commune a décidé de bannir le stationnement frontalier en transformant toutes les places blanches en places bleues à durée limitée.

Comme tu sembles ne pas savoir de quoi tu parles, je t’invite à faire un passage Rue Philippe Kieffer (au fond de la rue) à Saint Louis (ou Rue de Bale à Hégenheim), le matin vers 08:00. C’est la seule portion de route ou il reste possible de se garer pour la journée. Les frontaliers s’y entassent très tôt le matin en espérant ne pas se prendre de PV.

2 J'aimes

Sankt-Ludwig n’a pas vocation à laisser ses rues envahies par les voitures ventouses des frontaliers et semainiers venues d’ailleurs…ses rues ont des habitants qui ont le droit de se garer en bas de chez eux.

Vous prendez donc le Parking relais Gare ou en bout de ligne 3, puis à Bâle, le 11 pour cet exemple, ou le Distribus.

Un frontalier peut très bien prendre un Abo Tram mensuel qui inclus le 3…donc il y a bien un abo travail…
http://www.bvb.ch/fr/billets-tarifs/les-produits-tarifaires-les-plus-importants/abonnemente

mais bon, dur dur de quitter la voiture…et les comportements bourrins…

Personne vous empêche d’avoir l’élégance d’acheter un parking à Sankt-Ludwig ou d’en louer un à Bâle, on peut même déduire la location des impots…quand on voit le prix de certaines voitures, et ça exige de se garer gratuit chez les autres :scream:

Très prisé également comme bourrin, se mettre à cheval sur 2 places pour pas se la faire rayer :japanese_ogre:

2 J'aimes

Concernant le parking Relais, la construction a débuté. Mais sera-t-elle menée à son terme ? Sankt-Ludwig (comme vous dites) a besoin de Sous et ils comptent sur le fameux Million qui aurait dû venir de Bâle. Ce Million viendra-t-il ? Vous connaissez sans doute l’histoire, et rien n’est moins sûr.
Après, ils pourront toujours vendre du Korn Syrup pour se renflouer, n’est ce pas ?:wink:

regardez la boite de Kro, y a bien du Korn Syrup dedans … c’est pas le Reinheitsgebot, la purity law allemande pour la bière chez nous…:fearful:

  1. Sankt-Ludwig, depuis la fin de la guerre de 45 s’appelle à nouveau Saint-Louis.

  2. Le parking relais gare n’existe pas. Il sera finit en 2018. Il aura une contenance ridicule au vu du nombre de frontaliers susceptible de pouvoir le prendre.

  3. L’ancien parking de la gare était plein à craquer dès 07:00 du matin. Les frontaliers étant gens normaux, ils leur arrivent donc de devoir déposer les enfants à l’école à 08:00!

  4. Les frontaliers qui vont travailler ne sont pas des « envahisseurs » au « comportement bourrin » addict aux voitures comme tu les décris. S’ils squattaient les places des résidents c’est tout simplement parce qu’ils n’avaient pas le choix! D’ailleurs ils occupaient des places blanches autorisées au stationnement journalier et non pas des places de résidents (privées) car dans ce cas là la voiture était mise en fourrière dans l’heure!

  5. Saint Louis vit de la manne frontalière et fait tourner tous ses commerces en grande partie grâce aux revenus frontaliers.

  6. Les frontaliers ne rêvent pas de passer 1 heure dans les bouchons le matin et le soir. Ils revent juste de se rendre au boulot le plus vite et le plus simplement possible. Et pour ma part le plus écologiquement possible.

Et la meilleure pour la fin: je te cite « quand on voit le prix de certaines voitures, » … nous y voilà. En fait tu révèles simplement ta jalousie. Tu n’es qu’un de ces petits envieux incapables de se lever le matin pour partir bosser dans un autre pays.
Non seulement tu n’y connais rien au monde frontalier, non seulement tu n’es pas du tout frontalier, mais tu révèles juste le fond de ta pensée de petit envieu.

PS: Et pour finir, les tarifs d’abonnement mensuel évoqués ne couvrent pas l’extension de la ligne 3.

Je sais, je sais, vous nous l’avez dit si souvent ! :relaxed:

Reitzherr part du principe que la France, et surtout les Français vivent toujours sous le joug de mesures prises par le CNR en 1945 justement.

Quand je vous lis je mesure un peu plus la chance de pouvoir utiliser les pistes cyclables et éviter tous ces ennuis.

Même ce topic contient de mauvais échanges. Vous êtes entrain de tuer ce forum. Pauvre Pierre

1 J'aime

C’est effectivement navrant, Jean, mais c’est bel et bien l’objectif clair et net d’une ou deux personnes. C’est le but de leur présence car ce Forum, si important pour certains frontaliers en recherche d’informations est un véritable danger pour le gagne pain de ces individus.

Frontalier, j’habite Sankt-Ludwig…pour pas faire la route, né à Mulhouse.
autre chose ?

1 J'aime

Vous me décevez ! Il y avait des endroits plus jolis quand même, non ? :grin: