Expatriation en vue en mode télétravail

Bonjour à tous et toutes :slightly_smiling_face:

Je suis ici, sur ce forum, car j’ai un projet qui se prépare.
Merci déjà pour la richesse des informations que l’on peut trouver, et que je dois encore parcourir…

Etat des lieux : aujourd’hui, je suis actuellement sous contrat de travail CDI français (j’ai bien un statut de salarié), et installé en France, et en télétravail 100% du temps travaillé. Le siège de l’entreprise est en France également.

L’année prochaine, il se murmure :smiley: :shushing_face: que je m’installe avec la personne qui chérit mon :heart: (et oui un peu de sentimentalisme pour obtenir des réponses :stuck_out_tongue_winking_eye: ) en Suisse (canton vaudois) définitivement.

Objectif : j’aimerai bien, dans l’idéal, pouvoir garder mon emploi actuel dans les mêmes conditions de télétravail sous contrat régie en France, sur le long terme. Est-ce « techniquement » faisable ?
Après, il restera le quid de la fiscalité, charges… etc mais ça reste de l’administratif (échanges entreprise française / organismes suisses) qui n’est pas bloquant (enfin j’espère :sweat_smile: )

Si je peux déjà avoir des retours sur la faisabilité de mon objectif ? :pray:

Une fois bien installé, j’espère pouvoir partager également en retour mes expériences ici même !

Bonne journée !

bonjour bravo pour votre projet . Sachant que pour nous les français travaillant en suisse, il nous est interdit par la législation de faire plus de 25% de télétravail pour notre employeur Suisse (Exception cause covid jusqu au 31 juin 2021.) Je ne vois pas pourquoi l’inverse serait autorisé. :thinking:

Il faudra que la société francaise paye les charges en suisse plutôt qu’en france pour son salaire
Ce qui est avantageux pour l’entreprise et l’employer mais ca nécessite de l’administratif à faire

Bonjour,

Pas forcément, car l’employeur devra cotiser à une caisse de 2e pilier en Suisse, donc créer un contrat. Pour 1 employé, ca ne va pas être facile.

1 J'aime

En effet, ça risque de ne pas être si simple au vu des réponses qui ont pu être données ici, et celle que j’ai pu obtenir.

Excepté les trois premiers mois où on est considéré comme « touriste », possibilité d’être en télétravail pendant cette période. Au delà, déclaration auprès de la commune et une autorisation de séjour prendra le relais : ce qui est quand même un peu normal :smiley:

Mais c’est surtout qu’il semblerait qu’un contrat français (ou étranger) n’a pas de valeur aux yeux des différentes lois suisses.
Si on imagine que je garde mon emploi français en étant sur sol suisse advitam eternam, pour une retraite future, avoir cotisé côté français ne sera pas à mon avantage puisque je n’aurai pas cotisé pour une caisse de pension suisse (où à plus petite échelle, si caisse de 2eme pilier comme indiqué ici-même)

On sait le coût de la vie en Suisse, et même si j’arrive à atteindre l’objectif initial de poursuivre sous contrat français, je pense que ça n’aura qu’un temps. Et demander dans 6 mois, 1 an de multiplier par 2 ou 2,5 mon salaire actuel, ça ne va pas le faire :grimacing:

Bonjour.

Un telétravail à plus de 25% est considéré comme un emploi au lieu de rèsidence, les dispositions sociales s’appliquent comme dans l’aide-mémoire en lien.
Concernant la LPP, il est possible de s’affilier à la Caisse supplétive, ça evite de créer un contrat pour un seul emploi.

Par ailleurs, n’hésitez pas à écrire un mail à la Caisse de Compensation du Canton de Vaud. Ils répondent sous dix jours en général et c’est officiellement votre interlocuteur pour déterminer votre situation (si vous habiterez le Canton de Vaud)

1 J'aime

Cette personne ne répond pas aux conditions, car son employeur est en France et elle n’est pas délocalisée pour travailler en Suisse et avec la Suisse! Elle va seulement vivre en Suisse tout en continuant à travailler à distance pour une entreprise en France qui ne fait aucunes affaires avec la Suisse, donc ce n’est pas possible ce que vous avancez.