Espérance de vie : recul marqué en 2015

Si ce sujet ne touche pas directement les frontaliers il est intéressant de comprendre que les grands changements concernant la santé, l’espérance de vie et les nouveaux traitements vont avoir un impact sur la prise en charge des maladies (et son coût).

Là dessus, inutile de préciser que l’approche française et l’approche suisse sont très différentes.

Publié à l’origine sur: http://frontalier.moncoachfinance.com/2016/05/esperance-de-vie-recul-marque-en-2015-11838.html

Espérance de vie en recul en France, forte augmentation de la mortalité en Suisse. 2015 a été une année noire sur le plan démographique. Ce trou d’air est-il conjoncturel ou la tendance va-t-elle s’installer dans la durée ? Quelques pistes de réflexion pour mieux comprendre les enjeux d’un phénomène inédit. L’espérance de vie en France…

pas étonnant…

entre la polution (air, eau, nouriture)
la malbouffe (je pense fast food et plat cuisiné)
l’agiculture en grande partis completement POURRIS (pesticides a gogo, OGM, elevage intensif d’animaux qui vivent toute leur miserable vie dans leur merde, enfermé, et shooté aux antibios pour pas qu’ils tombent malade… et vu les conditions ils tomberaient tous malade…)
la grande distribution encore plus pourris : colorants, conservateur, aditifs en tout genre pour que le produit coute moins cher a produire, voir manque total de transparence (cheval a la place de boeuf ), ajout de set et de sucre dans presque tout sans reel raison… (nos grand parent mangeait 2kg de sucre par an… nous en consommant (SANS LE SAVOIR pour la plus importante part) plus de 35 !

le manque d’activité
la technologie qui a des effets nefaste (ondes GSM, wifi, rayonnement des ecrans voir de certaines ampoules)

il est EVIDENT que l’esperance de vie va diminuer …

De toute façon l’espérance de vie que l’on a gagnée depuis l’invention de la télévision… on le passe ou… devant la télévision Wharf wharf wharff !!!

2 « J'aime »

la télé c’est has been ^^
maintenant c’est devant son ordi/smartphone/tablette … et encore un petit peu devant la tv :slight_smile:

mais dans l’ensemble je suis d’accord avec toi :stuck_out_tongue:

1 « J'aime »

ah !! par pitié !! creusez un peu l’info avant de colporter des trucs pareils. Merci de lire la différence entre rayonnement ionisant et non ionisant sur Wikipedia ou ailleurs.

Quand à ces ondes, en dehors du GSM (voir plus bas), elles n’ont aucun impact, de par les niveaux de puissance en jeu, sur notre corps.

Quand au GSM, les etudes ont été menées avec soit des puissances élevées (sur des animaux) soit sur des expositions prolongées (sur des humains), et les médias se sont empressés d’appliquer une sorte de linéarité : par exemple telle utilisation = cancer en 5 ans, donc utilisation deux fois moindre = cancer dans 2 fois plus longtemps.

cette linéarité est archi fausse. donc diviser par 2 une exposition par 2 peut diviser votre risque par 4, 10, 1000, très difficile à savoir. Car il y a des phénomènes de saturation des tissus, qui sont tout sauf linéaires.

demandez-vous plutôt la quantité de radiations ionisantes (de type rayon X par exemple) que vous prenez (1 radio des poumons = 1 dose, 1 paquet de cigarette = 2 doses, 1 voyage long courrier en avion = 8 à 10 doses, nombre de doses que vous prenez chaque année sans avion ni radio ni tabac chaque année = 24 doses).

nous sommes bien placés a Bale pour savoir que les nouveaux traitements sont extraordinairement complexes à concevoir, chers à tester, et mécaniuement, chers à la vente.

Aucun système de sécurité sociale n’est prêt à affronter ce choc. Beaucoup de pays (USA, UK, etC…) en sont venus a « chiffrer » la vie d’un patient envers la collectivité. un 55 ans proche de la retraite ne va pas obtenir le traitement (ou plus cher) qu’un jeune de 30 ans qui lui va contribuer au pays longtemps avant de « coûter » (retraite, santé).

c’est pas très cool, mais c’est la réalité…aucun gouvernement ne veut s’emparer du sujet, et il n’y a d’ailleurs pas de réponses évidente, à part les postures que nous servent les politiques (car ils n’ont jamais travaillé en industrie):

Me dire que je dis des conneries en me disant de lire wikipédia est assez marrant …surtout lorsque l’on sais que les articles de wikipédia sont pas forcément fait pas des experts…

J’aimerai bien savoir votre métier pour savoir si vos propos sont à titre personnel ou si vous avez une expérience professionnelle dans le domaine :slight_smile:

Les études sur les ondes se contredisent et comme par hasard celles qui affirment qu’ aucun risque existe, sont bizarrement financer par ceux qui n’ont aucun intérêt à dire que ya un potentiel

Bien sûr utiliser un gsm n’est pas mortel
Bien sûr qu’il faut une dose poussé…ou être exposer très longtemps
Et c’est justement sur la durée d’exposition quil fallait voir mon message…

Nos enfants se prennent la 2g, 3g,4g (le tout sur plusieurs fréquences et bien sûr par plusieurs opérateurs) constamment dans la tronche…

Idem pour le wifi… même dans une maison individuelle il n’est pas rare de capter 6 autres réseau des voisins

Ajoutons encore le dect ou la résonance cpl…
Ça en fait des W/kg sur le long terme…

Et il y a fort à parier qu’il y aura encore bien d’autres sources à l’avenir…

Il y a des gens hypersensibles aux ondes ce sont certes des cas rares mais ils souffrent… sans doute des fous qui on oublier de lire wikipédia :wink:

PS: j’utilise fortement ces technologies je ne suis pas un bobo qui a isolé sa maison contre les ondes…
Néanmoins j’éteins les portables et je désactive le wifi durant la nuit. Certes il reste le wifi des voisins mais leur signal est forcément plus faible que celui de ma maison.

Les écrans ont un impact sur le sommeil… restez sur un écran tard le soir et bizarrement vous serez moins fatigué… car la lumière de l’écran stimule votre cerveau
Or le sommeil à un rôle important sur la santé.
Et avec la multiplication des écrans… le risque de se mettre devant un écran le soir est forcément plus important.

je parle de wikipedia car c’est un moyen accessible a tous d’information vulgarisée. ce n’est pas parfait, mais avez vous un livre d’hyperfréquences sur votre table de chevet ?

oui, 20 ans de carrière en hyperfréquences me permettent d’affirmer des choses.

d’ailleurs pour simplifier, on peut faire une analogie avec le son. on entend toutes sortes de son, du plus faible au plus fort. et même une combinaison de plein de sons en même temps.

du murmure des feuilles dans un sous bois désert (35 dB) au décollage d’une fusée (150 dB), l’oreille est capable dans une certains mesure d’entendre sans être détruite (jusqu’à 130 dB).

est ce qu’il vaut mieux écouter 2 heures de cinéma à 100 dB ou 4 heures de théatre à 94 dB ? sachant que le son est multiplié par 2 tous les 3 dB. On voit bien que comparer les expositions n’a pas grand sens, on est dans le domaine que supporte l’oreille (et ça va) ou on ne l’est pas (et ça détruit assez vite).

pour les ondes radio c’est pareil, les niveaux de puissance varient énormément, tout en restant dans des niveaux ou les récepteurs arrivent a décoder l’information.

1 GSM = 1 watt
livebox = 20 mW (Wifi)
sans fil = 10 mW (DECT)
la réception permanente des signaux GPS = moins que le « bruit radio ambiant ». (c’est une des propriétés mathématiques des signaux GPS, ils ont noyés dans le bruit, et on utilise leur forte corrélation statistique pour les faire ré-émerger du bruit dans le récepteur, ce qui est tres complexe, d’ou les 20-25 ans de décalage entre les premiers récepteurs militaire (1975) et les premiers récepteurs civils.
côté CPL, c’est tres diffus les cables électriques n’étant pas de bonnes antennes, c’est pas zéro mais c’est encore plus faible.

donc oui le signal Wifi du voisin déja faible à la source est atténué 100 fois pour arriver chez vous…je vous laisse faire le calcul.

ce qui compte vraiment c’est certes la puissance émise mais surtout la puissance subi par l’humain, et cela décroit avec la distance. 2 fois + de distance a l’émetteur = 4 fois moins de puissance (car puissance répartie sur la surface d’une sphère 4 pi r²).

côté écran, on n’est plus dans les ondes, mais dans les stimulations optiques, certaines couleurs excitent plus que d’autre le cerveau (avec épilepsie pour certains à la clef) mais bon ce n’est pas mon domaine, je ne m’étendrai pas.
du moins pour les écrans d’aujourd’hui, car les anciens tubes cathodiques bombardaient d’électrons qui pour certains vieux écrans, finissaient par sortir de la TV.