Enseigner en Suisse (Frontalier)

Bonjour,

Je suis enseignant en France depuis plus de 10 (enseignant titulaire en Ă©ducation physique et sportive), je souhaiterai postuler en Suisse mais aucune idĂ©e de comment s’y prendre? Ă  qui adresser mes CV et lettre de motivation, comment obtenir un permis de travail
???
Quelqu’un pourrait-il me donner quelques pistes et conseils?

Mohamed AJDIR

Il faut faire reconnaitre votre diplĂŽme en Suisse
La CDIP cherche Ă  comprendre le plus exactement possible si votre parcours correspond au parcours Suisse.
Il leur faut :

  • Master universitaire dans la branche (relevĂ©s de notes, diplĂŽme certifiĂ©, si possible descriptif des UE suivies, la brochure de l’Uni de la date du diplĂŽme) ;
  • L’arrĂȘtĂ© de titularisation (certifiĂ© conforme aussi, je crois).
  • Un master pĂ©dagogique (master MEF, MEEF, autre). En effet, sans formation pĂ©dagogique diplĂŽmĂ©e, la CDIP risque de ne pas valider votre Ă©quivalence, et de vous inviter Ă  suivre un master pĂ©dagogique en Suisse pour obtenir l’habilitation Ă  enseigner.

Avec une simple licence, la commission vous refusera certainement une reconnaissance, puisque l’accĂšs aux Ă©tudes comme enseignement du secondaire, en Suisse, nĂ©cessite un master universitaire complet.
Une fois la reconnaissance accordĂ©e, c’est Ă  vous de faire les dĂ©marches auprĂšs des Ă©coles pour obtenir une place ; les directions d’école dĂ©cident de qui ils engagent ou non. La reconnaissance n’accorde pas une place dans l’enseignement. Ensuite c’est votre employeur qui se chargera de faire la demande de permis de travail
Le permis de travail est liĂ© Ă  l’employeur.

2 « J'aime »

Merci de votre diligence.

Pour ma part, je suis titulaire d’un MASTER en sciences et techniques des activitĂ©s physiques et sportive (Ă©ducation et motricitĂ©). Puis titulaire du Certificat d’aptitude de professorat d’éducation physique et sportive (CAPEPS), c’est le concours destinĂ© Ă  la titularisation des enseignants dans ma discipline en France.

  1. Si je comprends bien, le fait de faire reconnaütre ses diplîmes ne garantit pas d’avoir un poste?

  2. Par ailleurs, la reconnaissance des diplĂŽmes et concours se fait-elle qu’une seule fois? ou bien doit-elle ĂȘtre renouvelĂ©e chaque annĂ©e, si on n’obtient pas de poste?

  3. Par contre si j’ai bien les diplĂŽmes et les justificatifs de titularisation, je ne suis pas sĂ»r d’avoir les relevĂ©s de note ainsi que les brochures de l’uni Ă  la date du diplĂŽme. Cela peut-il compromettre la reconnaissance?

En espérant avoir votre retour.

Cordialement

1 « J'aime »

DerniĂšre question.

Est ce que ça sert Ă  quelque chose de postuler dans les Ă©tablissements et rĂ©pondre aux offres, si nous n’avons pas encore effectuĂ© les dĂ©marches de reconnaissance des diplĂŽmes?

1 « J'aime »

Normalement sans reconnaissance pas possible de travailler.
Les démarches peuvent prendre plusieurs mois
La reconnaissance ne garantit pas de poste, elle permet de faire valoir ses diplĂŽmes Ă©trangers.
Une fois que la CDIP dĂ©livre une autorisation d’enseigner, elle est valable Ă  vie dĂšs la dĂ©livrance.

1 « J'aime »

Bonjour, je viens d‘obtenir ma reconnaissance de diplĂŽme. En tout cela a pris cinq mois. Deux mois aprĂšs le dĂ©pĂŽt de ma demande j’ai reçu la facture Ă  rĂ©gler. Quand on reçoit cette facture c’est que la reconnaissance est en trĂšs bonne voie et dĂšs ce moment-lĂ  j’ai Ă©tĂ© Ă©galement informĂ©e que je pouvais dĂ©jĂ  postuler. Pour ma part j’ai trouvĂ© un emploi Ă  Zurich sans maĂźtriser parfaitement l‘allemand, je suis dĂ©sormais enseignante dans une maternelle trilingue.

Je prĂ©cise que la CDIP m’a demandĂ© mes notes universitaires pour chaque annĂ©e, mĂȘme la premiĂšre. Je ne les avais plus, l’universitĂ© a fouillĂ© dans ses archives. Cela datait de 30 ans. J’ai tout fait certifier par un notaire et j’ai envoyĂ© des copies numĂ©risĂ©es. En fin de processus j’ai dĂ» envoyer les copies certifiĂ©es.
Par ailleurs il vous faudra aussi une adresse de rĂ©ception en Suisse. Au dĂ©but du processus c’est indispensable de la fournir. Sans cette adresse impossible de continuer Ă  postuler.

1 « J'aime »

Bonjour Laurence,

Je tiens avant tout Ă  vous remercier de votre retour.

C’est bon de savoir que lorsqu’on procùde au paiement c’est que c’est sur la bonne voie.
Etiez vous titulaire en France? la procĂ©dure est-elle la mĂȘme pour les titulaires? La proĂ©cdure est-elle la mĂȘme pour ceux qui souhaitent postuler sur GenĂȘve?
Quand est il pour ceux qui souhaitent avoir le statut de frontalier et qui n’ont pas d’adresse en suisse?
Serait-il possible d’avoir le lien du site de la CDIP pour faire reconnaitre ses diplîmes?

En vous remerciant par avance du temps que vous consacrerez Ă  me repondre.

Cordialement

Mohamed

1 « J'aime »

Bonjour,
Tout d’abord je vous prie de bien vouloir m’excuser pour cette rĂ©ponse trĂšs tardive.
Oui en France j’étais titulaire depuis 1998. La procĂ©dure est identique pour tous et pour tous les cantons, c’est une procĂ©dure fĂ©dĂ©rale.
L’adresse en suisse est obligatoire, pour la rĂ©ception du diplĂŽme.

https://www.edk.ch/fr/themes/reconnaissance-des-diplomes/diplomes-etrangers

Pour info, je viens de postuler en Ă©cole publique, j’attends la rĂ©ponse, bonne journĂ©e Ă  vous.

Laurence

Bonjour,
Je suis actuellement en M2 MEEF en France et je vais passer le concours en Avril.
J’avais quelques questions : si je n’ai pas le concours mais que j’obtiens mon master, est-il possible de faire une demande pour enseigner en Suisse? Si oui, comment faire la demande et quelle est la dĂ©marche? Étant donnĂ© que j’ai plusieurs expĂ©riences dans le domaine.

Merci pour vos réponses,

Bonne soirée.