Emploi à Genève: besoin d'avis

Bonjour à tous,

Je travaille actuellement dans une société de services informatiques à Nantes, à l’ouest de la France. Je suis marié et j’ai deux enfants (14 et 11 ans). Nous avons pour projet, avec mon épouse, de bouger ailleurs qu’à Nantes, donc je regardais les opportunités, mais nous n’envisagions pas la Suisse (pas en premier choix en tout cas).

Cependant, je viens d’être contacté par une société suisse qui me propose un emploi à Genève. J’ai passé hier un premier entretien téléphonique et le contact est très bien passé. On me propose un CDI à 120000 francs suisses annuels (8500 euros brut mensuels), ce qui me paraît plutôt pas mal. Cependant, n’ayant pas de point de repère et méconnaissant la situation en Suisse, je n’arrive pas à me rendre compte si c’est réellement le cas. Nous sommes en pleine réflexion avec mon épouse et nous n’en avons pas encore parlé aux enfants. On se dit quand même que cela se présente comme une belle opportunité. Si on se lance, je pense que je partirai seul et que ma famille me rejoindrait à l’été 2019, ce qui laisserait du temps à ma femme pour, peut-être, trouver un emploi sur Genève.

Qu’en pensez-vous? Cela vous semble-t-il un bon salaire?

D’avance merci pour vos réponses et vos avis.

Le smic suisse meme s’il n’existe pas peut etre estimé à 4000 CHF,cela peut vous donner une base.Vous souhaitez vivre à geneve ou devenir frontalier,là est la question?

Je cous sugère de passer par le Salarium de l’Office Fédéral de la Statistique.

Tout en gardant à l’esprit que depuis les salaires ont légèrement augmenté.

N’oubliez pas de faire la différence entre CDI Suisse et CDI Français.

Mon employeur potentiel en Suisse me conseille de plutôt vivre en France en tant que frontalier. Cela resterait plus intéressant économiquement que de vivre en Suisse

Merci, je vais regarder

Justement, c’est un point que je dois regarder. Je suppose que vous faites référence à la protection (chômage et autres) par rapport à un CDI français.

Alain74 parle de la libéralisation de l’emploi. Un employeur peu vous licencier du jour au l’an demain sans justification.
Concernant le chômage c’est le lieu de domiciliation qui fait foi. Autrement dit si vous êtes sur France vous serez soumis aux règles française, et sur Suisse à celles de Suisse :grin:
Je vous conseil de bien peser les pour et contre.

Il y a de plus en plus d’entreprise qui fond de « belles propositions » d’embauche aux cadres sup français qui rêve (comme tous) de doubler leurs salaires. Hors beaucoup oublient que les contrats et mentalités ne sont pas les mêmes.
Terminé les 8 semaines de vacances (RTT compris), ici c’est 4 semaines légal. Vous devez payer votre couverture maladie et complémentaire. Coût de la vie plus élevé.
Et beaucoup oublie aussi la variable du taux de change (pour ceux qui souhaitent devenir frontalier).

2 J'aimes

Merci pour cette réponse complète. En effet, comme je disais, je n’avais pas trop d’idées sur le fonctionnement en Suisse et comme cette proposition me tombe un peu dessus comme cela et qu’elle parait alléchante, mieux vaut en effet avoir tous les éléments pour décider. J’ai encore deux semaines pour me prononcer…

NP,
Ce forum est rempli d’infos. Dans votre réflexion des « pour et contre », si des questions se posent, n’hésitez pas à farfouiller dans le forum, les réponses s’y trouvent dans 99% des cas.
Sinon, le blog du site peu aussi bien vous éclairer : http://frontalier.moncoachfinance.com/
Bonne réflexion :wink: