📢 Du salaire brut au salaire net

Comment estimer son salaire net à partir d’une proposition salariale brute ?

:clipboard: Ce qu’il faut retenir du salaire brut/net frontalier

  1. Salaire Net = (Salaire Brut + allocations familiales*) - Charges salariales - ImpĂ´t Ă  la source*
  1. Les cotisations salariales dépendent de la branche, de l’âge, de l’entreprise, du plan de prévoyance…
  1. Elles sont généralement comprises entre 10 et 15% du salaire brut

* : Allocations familiales et impot Ă  la source selon situation et canton.

1. Le salaire brut

Le salaire peut être défini annuellement, mensuellement, à la journée ou à l’heure.
Selon votre contrat de travail il vous faudra estimer le montant de votre salaire mensuel (qui peut varier notamment dans le cas d’un contrat à l’heure).

Dans le cas d’un salaire annuel, sachez qu’il n’est pas rare que la rémunération soit indiquée sur 13 mois, votre brut mensuel peut donc être inférieur à 1/12 du salaire annuel.

Lorsque le salaire fluctue (primes, heures supplémentaires, versement annuel d’allocations familiales…) votre employeur peux ajuster les taux de cotisation, cela sera notamment sensible pour les taux de cotisation progressifs (ex. impôt à la source).

Il peut être intéressant de faire le point en fin d’année une fois le salaire brut total connu pour vérifier que les cotisations ont été correctement appliquées, surtout en cas de changement de salaire ou de situation dans l’année.

2. Les allocations familiales

Dans certains cas, notamment lorsque le parent seul ou les 2 parents sont frontaliers, vos allocations sont versées par la Suisse.

Dans ce cas elles vous sont versées mensuellement et peuvent apparaître pour infirmation sur votre fiche de salaire (elle peuvent être versée directement par l’employeur ou par la caisse de pension AVS).
Notez qu’en Suisse les allocations familiales sont imposables, les cotisations s’appliquent donc sur la totalité du revenu.

Pour les frontaliers dont les allocations familiales sont versées en priorité par la France, la demande de complément se fait annuellement sur demande, les compléments d’allocations ne sont donc pas versés mensuellement.

3. Les charges salariales

En Suisse les charges salariales obligatoires sont les suivantes :

  • AVS / AHV (1er pilier, l’Assurance-Vieillesse et Survivants) : 4,2%
  • AI / IV (1er pilier, l’Assurance InvaliditĂ©) : 0,7%
  • APG / EO (1er pilier, Assurance Perte de Gain et maternitĂ©) : 0,25%
  • AC (Assurance ChĂ´mage) : 1,10%
  • ANP (Accidents non professionnels) : variable selon secteur et salaire entre 0,5 et 3%
  • LPP / BVG (2e pilier, La PrĂ©voyance Professionnelle) : 0 Ă  9% (voir ci-dessous)

Exemple pour un salaire annuel de 78’000 CHF (6’500 / mois sur 12 mois) :

  • AVS / AHV : 273
  • AI / IV : 45,50
  • APG : 16,25
  • AC : 71,50
  • ANP (prenons 1% pour ce salariĂ©) : 65
  • LPP / BVG (36 ans, 5% du salaire coordonnĂ©) : 222,19

Soit :

  • Total des cotisations : 693,44 (10,67%)
  • Salaire net 5’806 francs / mois

Pour vous simplifier la tâche j’ai créé une fiche de calcul qui donne ces résultats

D’autres charges peuvent exister :

  • IJM (IndemnitĂ©s Journalières Maladie) : variable selon entreprise
  • Assurance maternitĂ© : seulement dans le canton de Genève 0,41%

La cotisation LPP / BVG (le 2eme pilier)

La cotisation LPP dépend totalement de l’âge du salarié, du plan de prévoyance de l’entreprise et du salaire.

La cotisation obligatoire est prélevée sur un montant qu’on appelle le « salaire coordonné », c’est la partie du salaire comprise entre 24’675 et 84’600 francs annuels.

Ex. pour un salaire annuel inférieur à CHF 24’675 on prendra le chiffre de 3’525

Pour un salaire annuel de CHF 60’000, la cotisation LPP porte sur (60’000 - 24’675) = 35’325

Pour un salaire annuel supérieur à CHF 84’600, la cotisation LPP porte sur (84’600 - 24’675) = 59’925

La cotisation est partagée entre le salarié et l’employeur, l’employeur devant prendre à sa charge au minimum 50% de la cotisation.

Les taux « standards » de cotisation LPP / BVG, taux total et taux maxi employé

  • moins de 25 ans : pas de cotisation
  • de 25 Ă  34 ans : 3,5% au maximum pour l’employĂ© (7% au total)
  • de 35 Ă  44 ans : 5% au maximum pour l’employĂ© (10% au total)
  • de 45 Ă  54 ans : 7,5% au maximum pour l’employĂ© (15% au total)
  • de 55 Ă  65 ans : 9% au maximum pour l’employĂ© (18% au total)

Certains « plans de prévoyance » de l’employeur peuvent aller au delà du salaire maximal coordonné, prévoir une participation plus importante de l’employeur (plus de 50% à sa charge) ou des cotisations plus importantes (cotisation sur-obligatoire).

4. La retenue de l’impôt à la source

Quand on parle de « salaire net » ou « salaire imposable », on parle généralement de salaire avant impôt.
L’impôt dépend de la situation familiale et des revenus du salarié elle est donc différente d’un salarié à l’autre.

Dans certains cantons (Genève, Argovie, Zurich) l’impôt est prélevé à la source sur le salaire, il est dans ce cas déduit du salaire.
Si êtes un frontalier travaillant dans un de ces cantons, sachez que vous percevrez en fin de mois un salaire dont l’impôt suisse a déjà été déduit.

5. Calculer son salaire NET mensuel Ă  partir du BRUT

Vous saisissez votre salaire brut mensuel et votre âge.
N’oubliez pas de saisir votre rémunération variable ou votre 13ème mois.
Vous avez le choix entre utiliser un calculateur dans une nouvelle fenĂŞtre :
le calculateur estime votre salaire net.

ou faire votre calcul de salaire brut Ă  salaire net directement ici :

6. Estimation : quel salaire pour quel poste ?

Voici des « calculateurs » de salaire pour estimer la fourchette des salaires proposés selon le secteur d’activité, le poste, l’expérience, le niveau d’étude


Dernière modification le 03.01.2020
Merci à @NicolasC et @mr341 pour les compléments d’info

6 J'aimes