Démission - passage lamal possible ?

Bonjour,

J’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé la réponse à ma situation (mais j’ai peut-être mal cherché) :

  • j’ai exercé mon droit d’option (CMU) pour mon poste actuel, qui est dans le canton de Genève
  • je vais démissionner de ce poste
  • je vais avoir quelques jours de chômage avant mon nouveau poste
  • je commence mon nouveau poste, toujours dans la canton de Genève

Si j’arrive à m’inscrire à Pole emploi, je ne serai pas indemnisé du fait de ma démission. Est-ce que pour autant j’aurai le droit de m’affilier à la LAMAL dans le cadre de mon nouveau poste ?

Merci de vos éclaircissements, j’ai du mal à trouver des réponses…

Une fois au chomâge, indemnisé ou non , faut vous désinscrire de la CMU pour aller à la PUMA , ensuite LAMal possible si vous reprenez un emploi en Suisse…

Le facteur important, c’est d’annuler CMU et de se faire accepter à la Sécu :joy:

Courrez à la CPAM faire votre changement de situation :joy::joy::joy:

Hum… Je vois un peu mieux.

Donc dans la théorie, un seul jour de chômage permet de charger de situation, mais dans la pratique, il va me falloir au mieux quelques semaines pour effectuer ce changement

J’étais dans la même situation il y a quelques années. J’avais un mois de chômage non-indemnisée.
C’est tout à fait possible de s’inscrire au pôle emploi même avec quelque jours d’inactivité.
C’est en effet la Suisse qui décide si vous serez indemnisée ou pas.
Pour ça, il faut demandée une attestation d’assurance internationale chez votre employeur et après la documentation du canton.
Avec ces documents, vous allez au pôle emploi et selon les précisions sur la documentation, vous serez indemnisée ou pas.

Masi comme dit plouc, il faut être accepte par la sécu pour les quelque jours pour quitter le statut « frontalier ». Sinon votre ancienne DO reste en force.

Honnêtement, très peu de chance de réussite, comme avec moi a l’époque.

Bonne chance.

Bonjour

Je relance le sujet, je suis dans le même cas (démission de mon emploi à Genève à la fin de l’année 2018).
Je suis resté un peu plus de 4 mois sans travail, inscrit à Pole emploi mais non indemnisé. Je vais recommencer à travailler à Genève bientôt, en CDI.
J’ai lu un post sur un autre site qui disait qu’il fallait retravailler au moins 1 jour en France pour repasser au régime général de la sécu. Et qu’ensuite, il était à nouveau possible d’exercer son droit d’option pour choisir entre LAMAL et CMU.

Info ou Intox? Est ce que quelqu’un a des infos à ce sujet?

Merci

Bonjour @kompakt,

Les administrations francaises peuvent dire et décider ce qu’elles veulent, la jurisprudence de la CJUE et des tribunaux francais statuent que c’est la Suisse qui décide si votre droit d’option est valide ou pas.

Pour moi, la question pour l’administration suisse est différente:
Pendant vos 4 mois, étiez-vous dépendant de la législation de sécurité sociale suisse, donc continuité du droit d’option, ou de la législation francaise, donc rupture de la continuité et nouveau droit d’option.

Question sans demande de réponse: pourquoi n’étiez-vous pas indemnisé, et dans quel pays avez-vous cotisé pour les assurance vieillesse et santé (santé, sous quel régime)

Cette interprétation m’est propre et reflète ce que je considérerais juste dans votre situation.
Pour être complet, je poserai la question directement à l’administration cantonale.

Pendant mes 4 mois sans emploi, j’étais inscrit à Pole emploi en France car je suis Français. Au niveau de la CMU, je ne payait rien vu que la CMU se base sur vos revenus. pas de revenu, pas de cotisations. J’avais quand même gardé ma mutuelle. Donc j’étais toujours sous le régime frontalier, affilié à la CMU.
Visiblement et d’après mes recherches, il faut quitter ce statut Frontalier CMU afin de bénéficier à nouveau du droit d’option.
La question est donc de savoir comment quitter ce statut de frontalier affilié à la CMU. Est ce que travailler un jour en France suffit à quitter ce statut?

A votre place, je demanderai à l’administration cantonale suisse, seule décisionnaire.

Car en France, ca à l’air d’être compliqué de s’y retrouver.

Car le problème, c’est qu’un frontalier était à la CMU frontalier. Le code de gestion doit être différent, car il n’y a aucune raison que la France refacture vos soins à la Suisse.
Si un frontalier LAMal passe au chômage, même non indemnisé, il ne peut pas rester en LAMal.

https://www.pole-emploi.fr/candidat/la-couverture-maladie-des-demandeurs-d-emploi-@/article.jspz?id=61007

Vous êtes un demandeur d’emploi non indemnisé

vous aviez la qualité d’assuré social avant d’être au chômage : maintien des droits antérieurs pendant 12 mois pour les prestations en nature et en espèce, au-delà prestation en nature dans le cadre de la Couverture maladie universelle,

vous n’aviez pas la qualité d’assuré social : prestations en nature dans le cadre de la Couverture maladie universelle.

Bonjour.

As-tu reussi finallement stp ? Quelles démarches tu as suivi ?

Merci beaucoup

La démarche est simple, quitter son emploi en Suisse, inscription pole emploi puis nouvel emploi en Suisse.
Passer à la CPAM pour faire fermer le régime frontalier.

C’est effectivement assez simple mais il faut s’armer de patience. Après démission de son emploi en suisse, il faut s’inscrire à pole emploi et leur envoyer tous les papiers demandés. En parallèle, téléphoner à la CPAM et leur envoyer également les papiers demandés. A partir de là, compter environ 2 mois pour que le CNTFS vous informe de votre radiation.
Lorsque vous retrouverez un job en Suisse, vous devrez à alors refaire les démarches pour le droit d’option (CMU ou LAMAL).

Merci beaucoup. Avez vous déjà effectué cette démarche ? Je pense disposer seulement de un mois de chômage avant de retravailler en suisse. Cela va être trop court ? Et si pendant ce mois je travaille quelque jours en France, cela peut aider à changer de status?

Merci

J’ai déjà effectué cette démarche mais je suis resté 4 mois sans emploi, du coup j’ai eu le temps de recevoir tous les papiers de pole emploi, cpam et cntfs. De votre cas, vous aller recommencer à travailler en suisse sans avoir le papier de radiation du cntfs. Je ne sais pas trop comment ça se passe dans ce cas là, le mieux est d’appeler le cntfs je pense.

1 J'aime

Le délai d’un mois est suffisant, frontalier, pole emploi, frontalier. Bien sur, vous pouvez travailler en France entre les deux activités en Suisse. Je vous invite à prendre rendez vous dans votre CPAM avec les documents nécessaires.

1 J'aime