Conseils pour un jeune qui débute en Suisse

Je suis tombé de haut, j’ai envoyé un mail aujourd’hui de relance pour avoir des nouvelles

J’ai reçu ma réponse et c’est négatif je penser vraiment que c’était bon

Je lâche rien mais je suis honnêtement très déçu :pensive:

Faites un peu gaffe à la façon dont vous écrivez, car une faute aussi grossière peut constituer à elle seule l’explication de vos désillusions.

Les explications se trouvent souvent dans les détails, ne l’oubliez pas.

Ça m’est arrivé en suisse…
Ça se passe super, bon retours suite à l’entretien, ça se passe nickel avec le manager et les futurs collègues qui cachent pas me vouloir.
Suite à l’entretien j’ai un bruit de couloir qui dit que ce sera positif.

Bilan j’ai du les relancer plusieurs fois pour avoir une simple réponse négative de 2 lignes par mail.

Aucun respect.

Bah…

Si vous croyez que les entreprises en France ont plus de respect, alors laissez-moi vous dire que vous vous trompez lourdement.

Car si je vous racontais comment j’ai atterri en Suisse… Ah oui, cela me revient, aucune entreprise française ne voulait de moi à la sortie de l’école. Pas assez d’expérience (normal quand on sort de l’école), mauvaises réponses à la question du verre à moitié plein ou à moitié vide, etc…

En Suisse, ce n’est pas une « profileuse » droit issue de la fac de lettres qui m’a examiné et décidé de mon embauche. En Suisse, j’ai eu droit directement à des personnes qui connaissent mon métier, à qui j’ai pu exprimer ce que je savais faire. J’avoue que je me suis senti bien plus à l’aise que lorsqu’une très grande firme française m’a posé la question, « racontez-moi votre vie ».

100 tentatives ratées en France, des courriers auxquels les entreprises françaises ne prenaient même pas la peine de répondre, et la toute première tentative en Suisse réussie.

Je sais ce que tu ressent.
D’hab quand je postule, je suis toujours invité a au moins 1 entretiens (souvent plus mais c’est pas le sujet)

J’avais une fois postulé un a job qui correspondait exactement à mon CV. Je me suis dit : ce job est pour moi et je vais l’avoir car impossible que quelqu’un d’autre correspond mieux au poste…

Mais j’ai recu une reponse négative sans meme avoir droit a un entretiens, chose qui me paraissait très, très anormal !
Je m’était alors dis : discrimination, préférence suisse… Mais que neni !

Plus tard en discutant avec un ex collegue j’ai compris pourquoi.
J’ai été recalé de maniere illicite (j’ai apris recement que ceci est illicite dans le droit suisse)

voici comment ca s’est produit :
Le chef de service etait visiblement très interessé par ma candidature
Il a vu le nom de la boite ou je bossais et comme il connais très bien le patron a pris contact avec lui (le patron est dans un bureau commun avec des ex collegues qui ont bien sur compris la discution). (ca s’est illicite, le recruteur n’a pas le droit de se prendre ce droit ! Il doit demander des references au candidat et seulement appeler les gens qu’il recois en reference. )

Personnellement je ne pensais pas être en mauvais terme avec mon ancien patron… Certes je savais que ca l’embêtais que j’avais démissionné (un patron est rarement heureux de perdre une poule aux oeuf d’or ^^) , mais hormis ca il n’a jamais eu de soucis avec moi !
J’étais un employé sans soucis et j’ai continué a travailler jusqu’au dernier jour chez le client, comme si je n’allait pas démissionner !
Aucune baisse de motivation ou de productivité, j’ai fait de mon mieux pour que ca se passe le mieux possible.

Donc bref le chef du departement a demandé son avis a mon ex patron qui m’a descendu sans raison ! Le pire c’est qu’il m’avait jadis proposé une augmentation pour que je reste !

A l’époque ou j’ai annoncé mon attention de partir, le patron ne comprenait pas que ce n’était pas que une histoire d’argent !
Je voulais aussi et surtout pouvoir passer du temps avec ma famille…
Or 8:24 chez le client, 2:30 dans les transports en commun pour aller et rentrer du client + 1:00 de trajet domicile vers garre de bale (30min allé)
faisait que pour le travail j’étais partis de la maison 11h54 tous les jours !

Alors quand j’avais l’opportunité de bosser sur Bâle sans déplacement (avec en prime un peu plus d’argent)…

Bref, ce qui est fait est fait… Mais c’est assez triste comme façon de faire :confused:
Dire que j’avais jadis volontairement dis au nouvel employeur que je suis dispo au bout de 4 mois, car je savais que la mission chez le client se finirai au bout de 4 mois…
Si j’avais su que malgré mes efforts pour que tout se passe bien que je subirai une réaction aussi nulle de mon ex employeur, j’aurai pris un préavis de 3 mois, et fait le strict minimum pour qu’on m’enlève du client !

Ça c’est le fonctionnement français oui, les diplômes d abords, ça on le sait, je ne parlais pas de ça.

Je parle de faire perdre du temps, de faire croire aux gens, de les presser au Max pour qu’ils réduisent leur préavis et une fois que tout est bon. Plus rien.

Pour le reste j’aime le fonctionnement suisse, mais j’ai l’impression que ce n’est plus comme avant.t

Merci pour l’info. Je ne connais pas cette loi pour les références en suisse.
Dommage :confused:
Mais au moins ça t’as apporté des reponses:
1- que tu n’avais plus rien à faire avec ta boîte actuelle
2- que la boîte que tu visais n’en valait pas la peine.

Quand ça veut pas…
peut être un jour comme toi j’aurais le fin mot de l’histoire.

Merci pour vos réponses et votre soutien.

Honnêtement je ne sais pas ce qui a pu se passer et je sais pertinemment que c’est difficile de connaître la vrai raison maintenant.

Je vous tiendrais informé de la suite des événements mais je suis hyper déçu je suis tombé de haut.

apres tout refus : appeler pour savoir ce qui n’allait pas.
Au pire c’est une reponse bidon
Au mieux on vous dira la raison réel qui vous permettra d’ameliorer vos chances pour les futures candidatures

1 J'aime

Surtout dans le domaine informatique, l’entretien peut très bien se passer et le recruteur pense vous embaucher. Ce qu’ils ne disent quasiment jamais c’est que cette embauche est bien souvent conditionnée au fait que la boite gagne tel ou tel contrat sur lequel elle comptait vous placer, si la boite ne gagne pas le contrat, elle ne vous embauche pas.

Bonjour à tous

De l’eau à couler sous les ponts et après maintes et maintes tentative je suis officiellement embauche en Suisse

Je suis prit dans le canton de Vaud à proximité de Lausanne et de Montreux.

Je commence mon travail dans exactement 10 jours soit le 10 février 2019.

Je m’installe avec ma copine et elle ne travaille pas pour le moment mais elle compte travailler sous peu.

Je vais être rémunéré à hauteur de 70k sur 13 mois soit un peu plus de 5384chf par mois.

Maintenant le moment des calculs commencent et c’est vraiment le feu dans ma tête sachant que je n’ai pas beaucoup de temps

Alors je commence :

  1. Vivre en Suisse à proximité de mon lieu de travail +/- 15mn ou vivre en France à Evian à 50mn de trajet

  2. Quels sont les avantages si je vis en France ou en Suisse. Je sais que je serais moins taxe mais c’est beaucoup d’à peu près et j’aimerai beaucoup avoir des chiffres précis.

  3. Qu’en est-il de l’assurance chômage. J’ai épuisé mes droits en France et l’employeur a vraiment insister sur le fait que je peux être arrêter après une période d’essai de 3 mois et/ou licencié avec un préavis assez court. J’ai peur d’être dans une situation difficile si ça se présente.

En résumé j’ai cru comprendre que si je vis en Suisse je vais être imposé à la source (je ne sais pas à quel hauteur les tarifs varie d’un simulateur à l’autre) et en plus de ça il l’assurance santé, la mutuelle, « l’assurance retraite »?, et tout ça à quel montant je ne sais pas.

Si je vis en France je ne serais pas imposé à la source mais je n’ai pas mon salaire en brut (pourquoi !?). Je suis donc imposé en France (mais à quel montant ?). Ensuite concernant l’assurance vie, assurance chômage, mutuelle etc j’en aurai aussi besoin en France donc à quel tarif ou etc ?

Ça fais beaucoup de questions j’en suis conscient donc avant tout merci pour vos réponses et votre aide précieuse

Un personne qui travaille a Montreux avait déjà posé la même question que vous. Je vous invite a lire toutes le réponses qu’on lui a donné. Pour travailler entre Lausanne et Montreux être frontalier n’est clairement pas une option, il faut être résident. Regardez le poste ci-dessous

Merci pour votre retour rapide je vois beaucoup de bonnes choses quant à la ville de Montreux et alentours.

Ça m’intéresse énormément car nous souhaiterions moi et ma compagne vivre dans une ville un minima animé.

Je vois par contre beaucoup de bonnes choses sur les prix à Montreux et autre. J’ai trouvé pour ma part des appartement de plus de 60m2 avec terrasse et vue sur le lac à partir de 900€ à Evian. En Suisse je suis plutôt à 1400chf pour un 1,5 piece 40m2 sans équipement…

Vous avez des bons plans ?

Et qu’en est-il de la partie imposition etc

Merci

Evians c’est mort, c’une ville pour retraités qui fait 9000 habitants. Montreux est 4 fois plus gros et bouge beaucoup, on ne peut pas comparer.

Montreux c’est plus ou moins les même prix qu’Evians a 10-15% près. Je sais j’étais frontalière et j’habite maintenant en Suisse a 10mn de Montreux. C’est juste que vous ne savez pas chercher.

Regardez par exemple cet appartement de 65m2 plus balcon avec superbe vue sur lac et montagnes a Clarens (quartier de Montreux) pour 1170CHF soit 1050 euros, gare juste a coté


Il faut savoir aussi qu’en Suisse dans le montant du loyer est compris, l’eau froide, l’eau chaude et le chauffage. En France pas, il faut ajouter.
Cet appartement est au même prix voir moins chère qu’a Evians.

Aussi on en habitant sur place vous économiserez au moins 400CHF/mois de fris de transport. La route Evians vers le Chablais Suisse est connue pour avoir énormément de bouchons, très difficile a conduire, surtout en hiver. Donc en habitant autour de Montreux vous économiserez aussi 2h00 de voiture par jours, vraiment un gros plus.

Aussi Montreux au centre de Lausanne en train c’est seulement 19mn. , 4 trains par heure. Si vous voulez sortir ou faire un musée a Lausanne, c’est gros plus. L’agglo de Lausanne c’est près de 500’000 habitants, bouge énormément, y a plein de choses a faire.

Regardez votre messagerie privée. Je vous donne des liens avec des appartements pas chères sur Montreux.

Merci beaucoup vous êtes super :ok_hand:

Bonjour, c’est rien de le dire que rainbow est « super »!! Toujours des conseils judicieux et honnêtes, çà fait du bien dans les chaumières et « futures » chaumières? Je précise que je ne connais absolument pas cette personne mais je suis une super fan!!! y en as c’est Cat Stevens ou Arno moi c’est Rainbow !!!
Bonne journée à tous y compris les stressés du change

4 J'aimes

Bonjour à tous,

Je viens un peu aux nouvelles, ça va bien mieux nous avons appris beaucoup de choses.

Aujourd’hui ma banquière, qui est une spécialiste de la région suisse et des frontaliers, m’as contacté et m’as fais un grand récapitulatif de la suisse et de mes possibilités

Donc bon j’étais décidé à être résident avec des retours quasi hebdomadaire mais pas constant pour des affaires personnelles ici en Alsace. Mais elle m’as dit que je pouvais avoir le statut de frontalier avec retour hebdomadaire.

Bon j’aimerai avoir votre avis du coup dans quel cas suis-je le plus gagnant, c’est très compliqué cette histoire et je dois avouer que cette semaine n’as pas été de tout repos…

Merci d’avance

Bonjour,

est-elle aussi une « grande spécialiste » des prêts immobiliers? euh…

Les banquières qui se targuent d’êtres des spécialistes de la région suisse et des frontaliers , c’est pas compliqué c’est celles- là que je préfère!!!

Non mais sérieux!!!

Creusez le forum , beaucoup d’infos et aussi un fiscaliste suisse à tout hasard;

Bonne journée ,

désolée mais en ce qui me concerne les banques françaises laisse tomber!!

2 J'aimes

On vous l’a déjà dit plusieurs fois c’est moieux d’avoir le statut de résident.

Vous allez résider a Chexbres (entre Vevey et Lausanne) là ou vous travaillez avec votre copine dans le canton de Vaud, et revenir 3 weekends par mois en Alsace. Vous ne pouvez déjà pas avoir le statut de frontalier. Pour avoir éventuellement le statut de frontalier il faut obligatoirement revenir TOUS les weekends en France.
De plus, dans votre cas avoir le statut de frontalier alors que vous résidez en Suisse est une idiotie et ceux pour plusieurs raisons :

  1. Votre copine veut chercher du travail en Suisse, c’est BEAUCOUP plus facile de trouver un travail avec un permis B résident. Aussi souvent on a un meilleur salaire
  2. Les allocations chômage sont bien meilleur avec un permis B de résidence qu’avec un permis G de frontalier
  3. Si vous voulez changer de travail c’est beaucoup plus simple de trouver avec un permis B de résidence.
  4. Fiscalement ça peut être plus intéressant d’être résident.
  5. Il vous sera impossible d’avoir un logement en Suisse avec un permis G de frontalier

Donc pour conclure, déjà vous n’avez pas le droit d’avoir un statut de frontalier en résidant en Suisse et en rentrant 3 week-ends mois. De plus il est beaucoup plus intéressant dans votre cas d’avoir un permis B de résidence.

2 J'aimes