C’est la rentrée ! Tout sur l’école Suisse…

Publié à l’origine sur: http://frontalier.moncoachfinance.com/2018/04/systeme-scolaire-suisse-educatio-6440.html

La Suisse propose un système éducatif assez proche de celui qu’on trouve en France. Pourtant les étapes et les appellations diffèrent. Au final l’étudiant ou ses parents se retrouvent souvent perdus face à ce système. Ce dossier présente en détail le fonctionnement et les spécificités du système éducatif suisse. Il soulignera les correspondances et les différences du système suisse avec le système français. Il intéressera particulièrement…

@Kristina.J vient de mettre à jour l’article sur l’école Suisse,
avec beaucoup de nouvelles précisions.
Bonne lecture !

Une question aux lecteurs du Forum qui travaillent à Bâle :
A Bâle, avez vous des difficultés à inscrire vos enfants dans une école Suisse ?

Bonjour,
Pouvez-vous m’indiquer s’il y a des possibilités de scolariser ses enfants dans le canton de Vaud si tous les deux parents travaillent en Suisse dans le canton de Vaud. Un établissement que nous avons contacté nous a dit que cela n’était pas possible, il fallait résider dans le canton même.
Avez-vous des cas ou informations ? Tout ce que je trouve concerne Genève.
Merci d’avance

Non ce n’est pas possible.

Un ami frontalier avait aussi fait la demande sur Vaud, ça lui avait été refusé (ils ont depuis déménagé sur Vaud et ont pu inscrire leurs enfants a l’école publique vaudoise). Ces dernières années, ils ont bien serrés la vis de ce coté là. Dans le canton de Genève par exemple ils refusent même depuis cette année des enfants de parents suisses vivant en France voisine, donc beaucoup de Suisses reviennent en Suisse pour les mettre a l’école en Suisse.

Non pas possible dans le canton de Vaud. On avait aussi fait la demande dans 3 etablissements et a chaque fois refus.
On a déménagé dans le canton par la suite et maintenant ils vont a l’école publique a Rolle. Je vous conseille de faire le grand pas et de déménager dans le canton, avec du recul on estime qu’il n y a que des avantages et l’école publique est bien meilleur de ce côté de la frontière.

Nous avons construit notre maison sur Divonne, donc un retour sur Vaud n’est plus possible. Il me semblait que la décision de Genève avait été invalidée par le tribunal et qu’ils devaient prendre les enfants de parents travaillant en Suisse vu qu’ils contribuaient aux infrastructures scolaires en payant leurs impôts au Canton. Vu que nos impôts sont en grande partie reversés à Vaud, cela me semblerait également logique…

Ceci est en fait faux, mise à part Genève qui a un statut particulier, les autres cantons comme Vaud ne reçoivent que très peu d’impôts des frontaliers. Sur Vaud c’est 4.5% du salaire qui est retrocédé par la France. Par exemple un couple qui travaille tous les 2 dans le canton de Vaud et gagne 60000chf chacun payeront environ 13-14 000chf d’impôts a la France. La France ne va retroceder que 5400chf d’impôts au canton de Vaud soit environ 40% dans ce cas.
Mise à part Genève dans les autres cantons la très grande majorité des impôts vont en France. Les 5400chf d’impôts vont servir à payer les allocations familiales différentielles que paye le canton de Vaud et les routes qu’utilisent les frontaliers. Il ne reste plus rien pour financer les écoles. Une personne de l’établissement vaudois me l’a bien fait comprendre quand j’avais fait la demande à l époque où l’on était frontalier en me disant qu’une année à l’école primaire coûte 15 000 a 20 000chf/an/enfant aux communes et cantons. Donc que ce serait la ruine pour le canton s’ils devaient accepter les enfants de frontaliers. En gros on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre.

Pour Genève ils sont toujours en pleines batailles juridiques et le canton donne toujours l’interdiction aux établissements de prendre des nouveaux frontaliers d’après ce que j’ai entendu.

Vous pouvez toujours mettre vos enfants dans une école privée dans le pays de Gex.

Malheureusement pas de place dans les écoles privées du pas de Gex ! On est sur liste d’attente depuis des mois.

Il y a eu une personne dans le même cas que vous il y a 12 a 18 mois sur ce forum. Couple avec 2 enfants qui habitaient dans le pays de Gex. D’après elle, niveau scolaire a l’école publique dans le pays de Gex très mauvais, elle a ensuite mis ses enfants dans une école privée du pays de Gex, elle n’était pas encore satisfaite du niveau comparé a la Suisse. Elle était en train de regarder pour vendre la maison qu’ils venaient de s’acheter dans le pays de Gex pour s’acheter un bien immobilier plus petit coté Suisse, justement pour mettre ces enfants a l’école en Suisse. Elle aussi avait essuyé des refus des établissements publiques suisses d’inscrire des enfants de frontaliers dans leur établissement.
La vie, n’est qu’une question de choix a faire. Personnellement j’ai quitté Divonne pour m’acheter un appartement (PPE) dans le canton de Vaud…

Bonjour, je souhaite inscrire mon fils à l’internat privé ENSR à Lausanne, est-ce possible alors que nous habitons à Évian?