Achat maison en Suisse

Bonjour
C est une question concernant l’achat d’une maison en suisse
Je compte vendre une maison en France pour acheter en Suisse et j’ai aucune idée comment faire pour envoyer de l’argent de France vers la Suisse et surtout je cherche une solution pour gagner le Max sur le taux de change
Merci d avance

bonjour, a moins d’avoir une maison en region parisienne, ca risque d’etre TRES TRES difficile.
en suisse il n’est pas rare qu’une maison depasse le milion

Pour le transfer d’argent, vu la somme attention aux eventuels impots ou taxes…
Personnellement je regarderai au niveau des banques ou bureau de change.

C’est un commentaire faux et très exagéré qui montre bien la méconnaissance du terrain. Le prix dépend énormément d’une région a l’autre. Dans le valais a Martigny par exemple on trouve des maisons neuves pour 450’000chf. J’ai en ai visité une mais on a finalement acheté a Vouvry a la frontière entre le valais et le canton de Vaud. On va y emménager dans 3 mois.
Regardez par exemple a Martigny près de la gare
https://www.homegate.ch/acheter/109586483?5
Les prix varie énormément d’une région a l’autre. En valais même dans les villes on peut trouver des maisons neuves pour 400’000- 500’000chf. Dans le canton de Fribourg et Neuchâtel même chose.
Même a Lausanne (ville très chère) on trouve des maisons neuves en cours de construction pour 850’000chf


Donc comme en France, le prix varie énormément d’une région de l’autre. Parler de 1 millions ch ne veut rien dire.
De plus en Suisse pas de taxe d’habitation, pas de taxe foncière. En valais par exemple pas d’impôts sur les succession/donation…Les frais de notaires sont bien plus bas. Nous ça nous revient au final bien moins chère qu’en France voisine… Surtout que l’on économise un paquet d’impôts chaque année. A méditer.

Merci pour vos réponse
J ai trouvé des maisons à 400000 chf région bienne et bien sur il a des maison à meme 7 million de francs et je vais pas acheter la maison cash je vais juste payer l apport et le reste je m’en laisserai sur mon compte
La question comment faire pour rapatrier l argent de France en Suisse sans perdre en change ??

Oui maison a 400’000chf sur bienne.
Le mieux est d’ouvrir un compte EUR avec la banque suisse qui va vous accorder le prêt pour votre maison en Suisse. Vous transférez votre argent du compte de votre banque en France a votre compte EUR en Suisse puis vous négociez avec votre nouvelle banque un taux de change intéressant. et Vous transférez l’argent sur le compte CHF.

Sinon il y a des banques online comme revolut
https://www.revolut.com/en-US/about-revolut
qui ne prennent pas de frais de change. Mais je n’ai jamais testé…

1 J'aime

Bonsoir

A votre place, je ferai la chose suivante:
Ouvrir un compte en EUR dans une banque suisse et y faire virer par le notaire le produit de la vente (gratuit car virement sepa-a preciser au notaire)

Ne changer en CHF que le minimum necessaire a l’apport et placer le reste en EUR, qui peut etre utilisé en collatéral pour l’emprunt

Merci
J ai vu l application c est le même principe que transferwise mais je vais transférer presque 250000 euros et je vais pas trop confiance

Sinon, commencez par le commencement, discutez avec la banque qui fera l’hypothèque en Suisse et virez le pognon après.
Tout comme le taux d’intérêt, ça rentre typiquement dans ce qui se négocie au delà de ce qui est affiché.

(Le crédit est une hypothèque, chez nous).

Merci
Si ce que je compte faire voir avec ma banque ici c est le mieux et le plus soft pour moi

Pour le transfert voir avec Telxoo ou B-sharpe, le premier est bien avantageux. Ils font les transfert pour achat immobilier après inscription rapide.

Plus la somme est grande moins les frais sont élevé. Genre à 100000 ils ne prennent que 0.25% du montant et sans frais fixe.
Attention avec les banques c’est x10 ou plus, je me suis fait avoir une fois mais pas deux…

Mais sache avant toute chose, que l’achat immobilier en suisse est un lux, alors qu’en France c’est un droit, pas de taux zero en suisse, pas d’aide de l’état, rien…puis, les impot sur les propriétés sont énorme, à savoir que tu le paieras en fonction de la valeur locative estimée, donc, si ton appart vaux 3000 francs suisse par mois en location tu paieras les impôts sur 3000x12 mois, mmême si tu ne loue pas et que c’est toi qui y vit en résidence principale.
Et pour la grantie de loyer j’ai lu ici https://www.gocaution.ch/fr/particuliers/garantie-de-loyer qu’ils donnent un accès plus rapide à leur logement grâce à un allègement considérable des charges financières. Pour les bailleurs, le certificat de cautionnement offre les mêmes garanties que le dépôt bancaire et leur épargne de nombreuses tâches administratives.
il n’y a que 31% de propriétaire en suisse et ce n’est pas pour rien, et il faut dire que beaucoup sont de riches étrangers, qui ont acheté juste pour leur vacances…

Vous avez une totale méconnaisse du marché immobilier Suisse. Déjà c’est pas 31% de propriétaire en Suisse mais 40%

La Suisse compte 40% de propriétaires

Les différences sont cependant significatives selon les cantons. Genève ne compte par exemple que 18% de propriétaires

La Suisse comptait 31% de propriétaire dans les années 2000 mais le nombre de propriétaire augmente chaque année pour atteindre 40% en 2020.
En France il est de 59% et en baisse constante, donc la différence n’est pas énorme…

Pourquoi y a-t-il si peu de propriétaires en France ?

Forte pression fiscale

Les nouveaux propriétaires doivent tout d’abord s’acquitter de frais de notaires très élevés qui varient entre 2 % et 8 % du bien acheté (selon qu’il soit neuf ou ancien), sachant que ceux-ci sont principalement constitués de droits dus au Trésor public notamment au titre des droits de mutation. Ceux-ci représentent en effet jusqu’à 5,80 % du prix du bien acheté, une hausse de 14 % ayant été autorisée par la loi de Finances pour 2014.

Les propriétaires français doivent ensuite s’acquitter annuellement de la taxe d’habitation, de la taxe foncière et, éventuellement, de l’Impôt sur la fortune (ISF), lesquels ont fortement augmenté au cours des dernières années.

À titre d’exemple, le taux de taxe foncière voté par les départements a augmenté en moyenne de 1,5 % en 2011, de 1,9 % en 2012, de 1,8 % en 2013 et même 5 % en 2016 , d’après le Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales. A ce taux s’ajoute celui voté par les communes qui a augmenté en moyenne de 2,8 % en 2010 et 1,8 % en 2015.

De surcroît, les propriétaires doivent s’acquitter de l’impôt sur les plus-values immobilières lorsqu’ils cèdent leurs résidences secondaires (les plus-values sur les résidences principales sont exonérées, du moins pour le moment). Or, celui-ci a récemment été renforcé de sorte que les plus-values sont désormais imposées au taux de 34,5 %.

Pour mémoire, celles-ci ont été imposées au taux de 28,1 % jusqu’en 2010, puis au taux de 32,5 % jusqu’en 2012. À cela s’ajoute, depuis 2013, une taxe supplémentaire qui s’applique en cas de plus-value supérieure à 50.000 euros et dont le taux s’échelonne de 2 % à 6 %. Au reste, ces plus-values ne sont dorénavant exonérées qu’après 30 ans de détention et non plus de 15 ans.

Quel champ d’application pour l’IFI ?

Emmanuel Macron a récemment confirmé qu’il allait instaurer [dès 2018 un Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI),] lequel devrait correspondre en pratique à l’actuel Impôt sur la fortune (ISF), mais concentré sur les biens immobiliers.

Reste toutefois à savoir quel sera le champ d’application de ce nouvel IFI puisque la frontière entre biens mobiliers et immobiliers peut s’avérer ténue, si ce n’est purement théorique, et quelles seront les modalités d’imposition : les tranches et le barème d’imposition (allant actuellement de 0,5 % à 1,5 %) resteront-ils identiques ? En tout état de cause, le maintien d’un avatar de l’ISF sur l’immobilier constitue une mauvaise nouvelle pour les propriétaires.

Nous on est devenu résident Suisse (avant frontalier) car suivant nos calculs c’était bien plus rentable d’être propriétaire en Suisse qu’en France. On a acheté a Vouvry, mon mari travaille a Lausanne (en Valais 62% de la population est propriétaire car les prix de l’immobilier sont bas) On s’est acheté un bien immobilier 145m2 plus grand jardin pour 465’000CHF. On a pas de taxe habitation a payer, pas de taxe foncière, les frais de notaires sont divisés par 2 par rapport a la France. Pas d’impôts sur les values,. On a pas de frais de succession et donation (en France ça fait mal)… Par contre, il y a bien un impôts sur la valeur locative mais en contre partie on peut déduire les charges d’intérêt, les frais de renovations et d’entretien de bien ce qui fait que si on on ne rembourse peu, on ne paye aucun impôts car (on applique une grosse décote a la valeur locative et on déduit tous les intérêt de l’emprunt et travaux d’entretien et de renovation) nous concernant l’impôt sur la valeur locative on en paye pas grace aux deductions car on a encore quasiment pas rembourser notre emprunt.

On avait fait les calculs et en comptant les impôts, le prix de logement ça nous revenait bien moins chère d’acheter a Vouvry qu’en France voisine (Evians…). Beaucoup d’ex frontalier d’evians et qui travaille sur Lausanne ont aussi acheté près de chez nous en Suisse.